un magazine web axé sur la culture d’ici

Camélia Zaki: Authentique du début jusqu’à la fin

Entrevue avec Camélia Zaki

Camelia et olivier
Crédit photo: Facebook de Star Académie

Par Marie Eve Archambault

C’est dimanche soir qu’on a vu la jeune Camélia Zaki de Star Académie déployé ses ailes. La Sherbrookoise nous a fait vivre un lot d’émotions dans son interprétation de Malade. Malgré tout, cela n’aura pas été suffisant pour qu’elle puisse se rendre en finale. Au lendemain de sa sortie de la populaire émission, la candidate a répondu à quelques unes de nos questions.

Comment on se sent au lendemain du dernier variété?

On se sent bien. Olivier et moi l’avons tellement bien pris sincèrement. Au stade où on était rendus, on est seulement reconnaissants de tout ce qu’on a vécu. Honnêtement, avec la performance que j’ai faite dimanche soir, je pars la tête haute. Je me sens gagnante parce que je n’aurais pas pu faire mieux. Je vais avoir fait toute la saison! Je suis tellement fière de moi!

Comment s’est passé ta dernière semaine à l’Académie?

Ça s’est bien passé en général. Ce sont mes choix de chansons qui ont été difficiles. Pour vrai, j’en ai vraiment profité parce qu’on avait pleins d’activités. Honnêtement, au début de la semaine, je me suis dit que c’était ma dernière. Alors, je me préparais déjà à cette éventualité. D’un coup que j’irais en finale, ce sera tout simplement une surprise. J’étais bien avec cette finalité là. C’était vraiment le fun comme dernière semaine.

Je veux revenir sur ton choix de chansons qui a été plutôt ardu cette semaine. Qu’est-ce que tu ne sentais pas?

Je ne sais pas… Quand j’interprète une chanson, les mots doivent me dire quelque chose en même temps, je veux montrer toutes les facettes de ma voix. C’était difficile parce que des fois, la chanson me parlait, mais elle ne mettait pas en valeur ma voix ou l’inverse. Ma voix était mise en valeur, mais l’histoire ne me disait rien. C’était difficile. Alors, je suis contente qu’on soit revenu sur l’idée de Malade parce que le texte me parlait énormément, et j’étais capable de montrer toutes les facettes de ma voix. Je suis restée authentique. Mon but c’était de faire vivre des émotions aux gens, et je crois que ce fut une mission réussie.

Camélia demi-finale
Crédit photo: Facebook de Star Académie

Camélia, j’ai l’impression que tu t’es endurcie à travers ton parcours de Star Académie. Notamment pour ta vision des mises en danger. Tu semblais plus sereine. Est-ce que je me trompe?

Non pas du tout. Ma première mise en danger, je l’ai pris comme une conséquence comme si j’avais fait quelque chose de pas correct. C’est pour cela que j’étais autant choqué la première semaine. Ma deuxième fois, j’étais tellement contente d’être mise en danger dès le début parce que cela m’a permis de me faire connaître auprès du public. En plus, le public a voté pour moi. Honnêtement, à la fin, je voyais plus les mises en danger comme si c’était une façon pour moi de me faire voir par tout le Québec, et prouver que je mérite encore ma place.

Ce côté-là, je suis tellement contente de l’avoir acquis. Oui, ça fait peur parce que ça peut être ta dernière semaine, mais la Camélia combattante prenait rapidement le dessus et elle a montré à tout le monde qu’elle méritait encore sa place à l’Académie.

performance camelia zaki
Crédit photo: Facebook de Star Académie

Tout au long de l’aventure Star Académie, on a entendu à maintes reprises l’âge d’Éloi. Dimanche soir, j’ai réalisé que tu étais toi très jeune toi aussi, mais tu nous l’as fait totalement oublié! D’où vient cette maturité-là chez toi?

C’est probablement en raison de mon vécu. J’ai commencé l’école en anglais à trois ans et demi en Égypte en raison du travail de mon père. J’ai commencé à faire des spectacles vers l’âge de 5 ou 6 ans, puis La Voix Junior à 11 ans. J’ai toujours eu cette autonomie-là, surtout cette indépendance-là.Veut veut pas, avec tous les transports en avion à l’âge de 4 ans, il fallait que je suive. C’est beaucoup comme ça dans ma famille. Ma grande soeur est pareille, ma mère aussi… J’ai une vieille âme et on me l’a souvent dit! Je suis contente d’avoir ce trait de personnalité parce que ça prouve que je mérite ma place comme n’importe qui.

À travers ton aventure, tu as fait plusieurs rencontres. Y’en a-t-il une qui t’a marquée plus qu’une autre?

Je te dirais Stromae. C’est quelqu’un de connu mondialement. J’avais peur que ce soit quelqu’un qui ne passe plus dans le cadre de porte. Finalement, c’est totalement le contraire. C’est un des artistes les plus présents que nous avons reçu. J’avais déjà une chimie le premier jour où j’ai pratiqué avec lui. Il est tellement gentil.

J’ai aussi adoré travailler avec Serge Denoncourt en raison de mon côté « fille de théâtre ». J’étais vraiment contente parce que c’était un medley avec beaucoup d’interprétation. Il m’a amenée à être encore meilleure. Il m’a donné pleins de conseils. Honnêtement, Serge Denoncourt, j’ai adoré travailler avec lui.

Serge Denoncourt Académicien
Crédit photo : TVA Publications / Éric Myre

Je veux revenir sur les ateliers d’écriture. Camélia, c’était un peu plus difficile pour toi. Est-ce que tu t’es mise de la pression en voyant que tu avais un certain blocage contrairement aux autres?

Vraiment, je me rappelle le premier cours de création, je voulais pleurer. Je suis entrée dans le lab et j’avais déjà les larmes aux yeux parce que c’est l’une de mes peurs. J’ai un blocage et je ne savais pas comment m’y prendre. Finalement, j’ai quand même été capable de me débrouiller. C’est sûr que pour le moment, je me considère plus comme interprète. C’est ce que j’aime le plus faire. J’adorerais collaborer avec des auteurs-compositeurs. C’est sûr que dans le futur, j’aimerais ça aller découvrir le côté auteur-compositeur de Camélia. Mais ce sera dans le futur. En ce moment, je me concentre plus sur le côté interprète.

Camelia Zaki
Crédit photo: Bertrand Exertier

As-tu des projets en tête après ta sortie de Star Académie?

J’étais aux études en théâtre musical. Je n’avais pas vraiment de projets avant Star Académie puisque j’étudiais là-dedans. C’est sûr que je vais me laisser emporter par la vague Star Académie parce que tout peut arriver! Je ne me mets pas de pression pour retourner à l’école ou faire un album. Vraiment, je veux juste accueillir ce qui arrive. Je veux profiter de ce moment-là.

Justement, est-ce que l’avenue de la comédie musicale t’intéresserait?

Si on m’appelle pour faire une comédie musicale ce matin, je dis oui. Je ne vais même pas demander les détails, c’est sûr que je vais dire oui! J’adore le chant! Mais si on me proposait de faire juste du théâtre, je ferais du théâtre! Je suis tellement versatile comme artiste que je veux juste être sur une scène. Ce n’est pas pour rien que j’étudie là-dedans. Je tripe faire ça! Si on me demande de faire une comédie musicale, je serais comblée!

D’ici là, vous pourrez revoir Camélia Zaki, dimanche prochain, au dernier variété de Star Académie où il partagera la scène avec les 14 candidats de l’aventure.

Vous pourriez aussi être intéressé par ces articles :

Eloi et Krystel accèdent à la finale de Star Académie

Olivier Bergeron: Plus grand que jamais

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email