un magazine web axé sur la culture d’ici

UTEI : Récit d’un survivant

Un cheminement de guérison

L'équipe UTEI
© Manoushka Larouche

Par : Lucía Cassagnet

UTEI : Récit d’un survivant est une histoire de voyage en raquettes de lanière de caribou, c’est un héritage de père en fils à travers le récit émouvant d’Omer St-Onges, un membre de la communauté innue de Maliotenam. Il offre à l’audience un récit de réconciliation, de reconnaissance et d’indulgence. Auteur, interprète, trappeur, chasseur et… survivant des pensionnats autochtones; le théâtre autobiographique prend vie dans cette œuvre.

À travers un décor simple mais symbolique, Omer St-Onges illustre son parcours de guérison avec un tipi, une vieille malle de voyage, un lit de dortoir et un traîneau en bois. Dans une ambiance qui se veut intime, il partage son histoire à lui – personnellement – mais qui appartient aussi aux millions de voix éteintes avant et autour de lui, ses amis. Cette œuvre est une expérience à cœur ouvert pour toutes les personnes qui y prennent part, grâce à une approche sans jugement envers lui-même et ceux qui lui ont imposé cette souffrance.

Omer St-Onges
© Manoushka Larouche

Une œuvre écrite et interprétée par un survivant offre une perspective directe avec ce chapitre de notre histoire, surtout dans un contexte où des fosses communes d’enfants autochtones sont trouvées régulièrement. Son approche se veut sincère, honnête mais pleine d’émotion. Omer St-Onges revit ses expériences passées, qui hantent toutes les victimes encore aujourd’hui, dans l’espoir que son cheminement peut aider collectivement à adoucir la douleur des plaies laissées par les pensionnats autochtones. Le but n’est pas de justifier, mais bien d’accepter les traumatismes afin de commencer à sauver ceux qui restent.

Le récit commence par une anecdote en raquettes, un enfant qui découvre la liberté de devenir chasseur comme son père. Toute une vie plus tard, Omer St-Onges, maintenant adulte, redécouvre une liberté qui lui a été volée. Il est devenu père et grand-père, et son récit est plus important que jamais si on veut que ses petits-enfants puissent grandir avec la culture et l’héritage qui lui ont été interdits pendant si longtemps.

UTEI : Récit d’un survivant est présenté au Monument-National jusqu’au 6 mars inclusivement.

Les productions Menunentakuan
Texte et interprétation : Omer St-Onge
Mise en scène : Xavier Huard

Vous pourriez aussi être intéressé par ces articles :

La dernière nuit de Martin Luther King au théâtre!

Quoi de neuf au musée?

Les nouveautés à voir et entendre

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email