un magazine web axé sur la culture d’ici

Une première montréalaise de QW4RTZ

Un spectacle haut en ironie

Crédit photo: Olivier Campeau

Par Lucia Cassagnet

Mercredi soir au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts a eu lieu la première montréalaise du spectacle A Cappella Héros du groupe QW4RTZ.

C’était, selon Philippe Courchesne Leboeuf « la toute première 14e représentation » ce leur spectacle. Toute la soirée, les spectateurs ont été gâtés par un spectacle dynamique, parfois humoristique, et même sérieux.

Le regard ironique que les membres de QW4RTZ posent sur eux-mêmes sert de ligne narratrice à un spectacle où leur créativité et talents sont mis de l’avant.

Se moquant des différents « styles » de groupes a cappella avec aise et humour, passant à travers un groupe de musique classique italienne, un groupe de barber shop, un groupe de chansons québécoises traditionnelles et même Pentatonix, la conclusion était que QW4RTZ est tout ça en même temps.

Des chansons originales présentées pour a première fois illustraient des alter-egos des membres, s’ils avaient pris des directions différentes. Le tout, guidé par des entrevues faites par Serge Postigo, ouvrait la porte à quatre univers alternatifs de ce qu’ils « auraient pu être, si… »

« On vous a promis des chansons originales, mais pas nécessairement intelligentes, » a confirmé un des chanteurs. En effet, avec des titres comme Acappellatron, Ma belle selle brune, On est fâchés – On est pas contents et Aguao Memoria, les mondes parallèles des chanteurs ont simultanément fait rire et épaté par leur talent.

Particulièrement, Acappellatron, une chanson qui se chante en style de jeu vidéo Guitar Hero, était une réussite de conception. La synchronisation entre les projections « du jeu » et QW4RTZ a fait rayonner le monde parallèle de Louis Alexandre Beauchemin, le ténor et beatboxer du groupe.

L’amitié des chanteurs originaires de Trois-Rivières, qui chantent ensemble depuis 26 ans, était palpable. Lorsqu’ils interprétaient des chansons traditionnelles québécoises, François Pothier Bouchard a sorti des cuillères en bois et les a tapées nul autre que sur le coco rasé de François « Fa2 » Dubé, à son faux mécontentement.

Pour l’avant-dernière chanson, le groupe a pris les devants au niveau sonore, offrant une pause à leur technicien Eric Tessier. Avec un seul micro pour les quatre, les musiciens ont entrepris le défi de présenter le colosse musical Bohemian Rhapsody. La salle au complet s’est levée pour leur offrir des grands applaudissements, démontrant leur défi relevé haut la main.

Après un rappel insistant, QW4RTZ a terminé leur spectacle avec une chanson d’un artiste montréalais, nul autre que Leonard Cohen. Allelujah, aux harmonies connues de tous, a fermé le spectacle de près de deux heures que les quatre musiciens ont préparé. Demandant à la foule de chanter le refrain avec eux, ils ont partagé la finale avec les spectateurs.

La tournée du groupe fera le tour de la province dans les prochains mois à venir.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Luc Langevin présente son tout nouveau spectacle : Vérité(s)

Arkells au MTelus

A Chorus Line

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email