Francos 2019: Eli Rose

Eli Rose fait figure de style aux Francos

© Victor Diaz Lamich / Photo officielle

Par :  

C’est devant un décor sobre, une croix sur un fond de ton sur ton, que l’artiste émergente au style électro-pop, Eli Rose, s’est présentée sur la Scène Bell pour son premier spectacle solo. Vêtue d’un look “sweet-sportive” pour le dernier soir des Francos elle est monté avec la vive conviction de plaire et faire plaisir à son auditoire accompagnée de ses deux musiciens et danseurs. Un public conquit par ses paroles, ses mouvements de danse et ses rythmes.

Eli Rose détient un charisme envoûtant. Un regard qui hypnotise. Elle semble se cacher derrière un air sérieux qui lui conjure le plaisir d’être sur scène. Loin des artifices, elle est une artiste qui se dévoile en toute transparence. Des gestuels lents qui accentuent la puissance et la recherche de ses mots pour nous livrer ses histoires. Des “beats” qui traversent l’échine et qui nous invitent à bouger sous sa cadence.

Les chansons de l’auteure-compositrice et interprète semblent sortir tout droit d’un journal intime. Empreints de poésie, de rimes elle nous livre son idyllique amour. Des histoires qu’elle compose et recompose à sa façon. Elle a un parlé impressionnant, bien prononcé, recherché et articulé. Elle chante comme elle parle, avec une sensibilité hors du commun.

Eli Rose a présenté ses 2 années et demies de labeur pour nous livrer un bijou de soirée. On lui connait déjà: Tôt ou tard, Soleil et Carrousel. Linterprétation Trop beau de Lomepal, accompagnée de la pianiste Camille Gélinas, a été relevée avec brio.

Une artiste intelligente, réfléchie et à connaitre. Une révélation qui s’assume en tout point.

 

Photo à la une : © Victor Diaz Lamich / Photo officielle

Vous pourriez aussi aimer...