Les nouveautés à voir et entendre

Vive Juin et ses bonnes nouvelles et nouveautés

© Sasha Onyshchenko

Par:  

Ouep! Nous y sommes! Juin et le début des festivités. Avec le début du déconfinement, de l’arrivée des nouvelles couleurs autre que rouge dans les diverses zones du Québec, voilà que l’on nous propose des airs rythmés, souvenirs qu’il fait bon bouger, profiter, se retrouver.

Je vous laisse sous ses nouvelles suggestions pour vous faire rêver à un été différent de 2020. À nous le retour des festivals et des concerts!!

Titelaine

© Facebook – Titelaine

Indie Montréal et IMTL Presse sont heureux de vous annoncer la sortie du deuxième single et vidéoclip de Titelaine : Photo souvenir.

Le duo montréalais formé de Loukas (arrangements, réalisation, beatmaking) et de Gabrielle (paroles et musique) fait vibrer les auditeurs au son de leur musique pop bonbon. Le rythme envoûtant et la douceur des paroles sont influencés par Céline Dion, Dua Lipa, Flume et Kaytranada.

Photo souvenir est le deuxième single de leur album On veut vivre notre vie en vacances qui paraîtra en 2021. Ancrées dans la nostalgie, les paroles évoquent un goût doux-amer, un mélange de regret du passé et d’une douce commémoration des souvenirs. Photo souvenir c’est vouloir que chaque instant devienne un souvenir préféré, c’est osciller entre vouloir savourer chaque facette du présent, tout en s’accrochant de façon presque malsaine au passé.

Le vidéoclip rappellera l’univers coloré dans lequel Titelaine évolue. Filmé de façon DIY dans un parc lors d’une chaude journée d’été, le duo nous partagera un moment de légèreté et d’authenticité.

En attendant la parution de Photo Souvenir, voici Ton Jeu paru dernièrement.

Mélissa Bédard

© Mélissa Bédard

Mélissa Bédard a su nous charmer par sa voix puissante, par son charisme indéniable, par son humour et par sa transparence. L’artiste multidisciplinaire n’a peut-être plus besoin de présentation mais il y a toujours une panoplie d’émotions à découvrir lorsqu’on plonge dans la vie de la chanteuse et actrice.

Les Cerfs-Volants, magnifique chanson écrite par Eli Rose et DRMS (SOMMM), met en lumière une partie très personnelle de la vie de la chanteuse : sa mère biologique étant décédée en donnant naissance à elle et son frère jumeau, Mélissa a été adoptée à Haïti par un couple de québécois. Alors qu’elle n’était qu’une jeune adolescente, la mère adoptive de Mélissa a malheureusement péri dans un accident automobile. À un jeune âge, c’est le deuil de deux mamans que l’artiste a dû faire. Maintenant mère de trois fillettes, elle pense souvent à cet amour maternel qu’elle a reçu et qu’elle transmet maintenant à son tour. Et chaque fois qu’elle voit un cerf-volant danser dans le ciel, elle ne peut faire autrement que d’avoir une pensée pour celles qui ont tracé son chemin tout en ayant un regard dirigé vers les défis du présent.

Olivier Dion

© Facebook – Olivier Dion

Après la sortie de deux albums solos — Olivier Dion (2014) et Exposed, (2019) —, Olivier Dion dévoile une toute nouvelle chanson accompagnée de son vidéoclip, la pièce Rendez-vous. Co-signant les paroles de ce nouvel extrait avec l’artiste autodidacte originaire de Casablanca, Benny Adam, Olivier présente une pièce pop urbaine au rythme solaire et entraînant.

Cette dernière année a vu l’artiste recenser en lui des endroits souvent inexplorés, ce qui l’a inspiré à la création de ce nouveau titre :

“Lorsqu’on a écrit cette chanson, elle a raisonné en studio comme une évidence. Elle arrive à point dans un contexte où les gens veulent retrouver une vie ensemble. Parce qu’on attend tous ce rendez-vous avec le bonheur, l’espoir nous permet de croire qu’il arrivera bientôt; et avec un peu de chance, en dansant.” précise l’auteur-compositeur et interprète.

Construire un lien intime entre l’artiste et son public : un stunt crée la surprise

Après avoir trouvé inopinément le téléphone d’Olivier Dion, une jeune fan prend le contrôle de ses réseaux sociaux sous le regard éberlué des internautes. Désormais aux commandes, elle interagit alors avec sa communauté jusqu’à susciter l’intervention de différentes personnalités publiques. Plusieurs ont réagi à la situation, dont les complices Arnaud Soly, Sam Breton, Rachid Badouri et Lysandre Nadeau !
Heureusement, tout ceci se révèle n’être qu’un « stunt » visant à annoncer la sortie du nouveau clip de Rendez-vous divulguant entre autres des éléments de sa vie privée : une intrigue amoureuse, des moments passés entre amis et ses passages en studio…
Lisa Leblanc

© Lisa Leblanc

Partageant des origines acadiennes et une passion pour la musique de la Louisiane, Lisa Leblanc et le groupe Salebarbes font équipe et lancent Bonsoir Moreau. Première nouvelle chanson de la chanteuse originaire de Rosaireville au Nouveau-Brunswick en près de cinq ans, cette reprise du chanteur et joueur de fiddle Canray Fontenot est disponible via Boundsound.

C’est lors d’une visite au Blackpot Camp (un camp qui offre des ateliers de musique, danse et cuisine cajun) à Eunice en Louisiane que Lisa a entendu ce morceau de Fontenot pour la première fois. Coup de cœur instantané pour l’autrice-compositrice-interprète, Bonsoir Moreau – dont le titre signifie « Bonsoir barman » – était la pièce idéale à reprendre avec ses amis de la formation Salebarbes. C’est à l’hiver 2021 qu’ils ont enregistré la chanson à distance, confinés chacun chez soi. Lisa a d’abord fait parvenir une version guitare-voix aux membres de Salebarbes, qui y ont ensuite ajouté leur grain de sel. Tellement satisfaite de cette collaboration créative initialement enregistrée pour le plaisir, Lisa a souhaité faire paraître la chanson.

Ce nouvel extrait nous arrive après une année sabbatique bien méritée durant laquelle Lisa LeBlanc n’a toutefois pas chômé. En plus d’assurer la direction artistique du spectacle du 15 août présenté dans le cadre du Congrès Mondial Acadien à Dieppe en 2019, Lisa s’est découvert un attrait particulier pour la réalisation. Elle a en effet réalisé le nouvel album d’Edith Butler qui paraîtra cet automne et co-réalisé les deux premiers efforts du jeune musicien néo-écossais Jacques Surette. Plus récemment, Lisa est retournée à l’écriture et à la composition.

Grands Ballets

© Sasha Onyshchenko

Les Grands Ballets proposent cette année une expérience qui sort de l’ordinaire en faisant plonger les participants du gala-bénéfice au cœur de trois sublimes prestations des Grands Ballets, sans avoir à quitter leur salon! Du 27 mai au 27 juin, la compagnie propose la livraison à domicile d’un casque de réalité-virtuelle présentant des prestations des danseurs, une immersion totale qui rejoint tous les sens et qui est accompagnée d’un repas gastronomique conçu par le Fairmont Reine Elizabeth. Une excellente façon de soutenir Les Grands Ballets dans sa mission première, la création, tout en vivant une expérience inédite qui amènera les participants directement sur la scène avec les danseurs de la compagnie. Le temps s’arrête, la réalité se transforme pour faire place à la musique et à la danse!

La vidéo virtuelle, d’une durée de 30 minutes, a été conçue spécialement pour l’événement en collaboration avec La Fougue et amène les participants dans un monde onirique, au premier rang de l’univers de création des Grands Ballets.

De plus, grâce à la généreuse contribution d’Édéenne, haute joaillière, chaque boîte contiendra également un écrin contenant un zircon…ou un vrai diamant de 1 carat d’une valeur de 14,000$! Le gagnant sera dévoilé le 28 juin sur le site web d’Édéenne.

Cette expérience exceptionnelle est proposée entre le 27 mai et le 27 juin et peut être réservée en ligne via le site des Grands Ballets.

Robert Robert

© Robert Robert

Robert Robert dévoile aujourd’hui son percutant album Silicone Villeray, avec le vidéoclip de l’extrait L’été je m’ennuie. Ce nouvel extrait fait suite aux excellents La nuit se plaindre avec Hubert LenoirLes gens et Digital : trois simples ayant déjà marqué les esprits. L’album est une succession de pièces fortes co-produites par Hubert Lenoir, à la hauteur du talent et des multiples facettes de Robert Robert. Silicone Villeray est désormais disponible partout sur les plateformes et au format vinyle via Bandcamp.

Toutes les dates et les détails de la tournée seront annoncés sous peu, mais déjà il sera possible de capter la vibe live de Robert Robert au Festival FRIMAT (Val d’Or, QC), le 24 juillet prochain.

Lydia Sutherland

© Lydia Sutherland Officielle

L’auteure-compositrice-interprète de 22 ans Lydia Sutherland lance son premier extrait « Love Me », un puissant hymne à l’amour de soi suite à la rencontre de quelqu’un qui nous accepte pour qui on est vraiment. Écrite par Lydia, Chris Yurchuck, Spencer Clarke et Justin Kudding, « Love Me » décrit le sentiment de tomber amoureux d’une personne qui nous aide à tomber amoureux de nous-même après des années d’insécurités personnelles. La chanson pop-country est réalisée par Spencer Cheyne et Justin Kudding, qui ont tous deux collaboré avec de nombreux artistes reconnus tels que Mackenzie Porter, Brett Kissel, High Valley et Lindsay Ell.

« J’ai choisi de dévoiler « Love Me » comme premier extrait en raison de ma lutte personnelle avec la confiance en soi. Toute ma vie, j’ai voulu être quelqu’un d’autre et je me jugeais pour des choses que je ne pouvais pas nécessairement changer. En regardant en arrière aujourd’hui, j’aurais aimé avoir quelqu’un à qui m’identifier et de qui apprendre, quelqu’un pour me dire que tout ce que je vivais était tout à fait normal. J’ai fait beaucoup de chemin, mais je ne suis toujours pas rendue exactement où je voudrais être. J’aimerais que quiconque traverse des batailles similaires sache qu’il ou qu’elle n’est pas seul(e) et qu’on peut faire la route ensemble. »Lydia Sutherland
De Godmanchester (QC), Lydia a d’abord sorti du matériel pop francophone et a été découverte à la populaire émission La Voix en 2018 avant de revenir à ses racines country. Travaillant maintenant sur son premier EP anglophone inspiré par des artistes new country tels que Kelsea Ballerini, Carly Pearce et Maddie & Tae, le son de Lydia est défini par son ton unique, ses mélodies accrocheuses et sa sensibilité profonde. Cumulant les sessions d’écriture avec des artistes de partout au Canada, aux États-Unis et en Australie, Lydia Sutherland compte maintenant plus de 600 chansons dans son catalogue.
Caracol
© Caracolmusic.com

Sous le soleil d’Hochelaga, Caracol, sur son vélo, nous présente Infini feat. Mike Clay (du groupe Clay & Friends). Ce deuxième extrait de son nouvel album est déjà en rotation dans les radios commerciales comme CKOI et Rouge FM, en plus de s’être hissé en position #41 du Top 100 BDS avant même sa sortie. La chanson, véritable bombe estivale, sonne l’arrivée du beau temps et du déconfinement. Accompagnée d’un vidéoclip éclaté signé Bobby León (Rodéo Productions) ce “hit” d’été saura faire danser le Québec en entier. Chat baboune, bonhommes gonflables dansants, bicyclettes “low riders” et stylisme coloré parfument la direction artistique du clip qui met le sourire aux lèvres.

Infini feat. Mike Clay amorce le tournant sonore que prend Caracol pour son nouvel album francophone, prévu pour l’automne 2021. L’artiste, en éternelle effervescence, a su s’entourer de collaborateurs de haute voltige pour ce nouveau projet: les “beatmakers” Quiet Mike (Fouki) et Seb Ruban (Studio de l’Est), ainsi que des invités parmi les plus en vogue de la belle province: KNLO, Eli Rose, Ragers. Ça promet.

Nicola Ciccone

Nicola Ciccone présente la chanson Le retour des beaux jours, premier extrait de son 13e album qui sera lancé l’automne prochain.

« J’ai écrit et composé cette chanson tout récemment, en mars 2021, porté par l’espoir permis par la vaccination » a commenté l’auteur-compositeur.

Celui à qui l’on doit plus de 30 numéros 1 radio dont L’opéra du mendiant, J’t’aime tout court, Chanson pour Marie, Celle que tu n’es pas, Nous serons six milliards et J’t’aime pas, j’t’adore. À ça, il faut ajouter Oh toi mon père qui cumule 1.6 millions de visionnements ce qui est très rare pour un titre québécois.

Chanson rythmée et accrocheuse, Le retour des beaux jours est un hymne à l’été. Elle parle du rêve de voir finalement cette pandémie se terminer et de retrouver un semblant de normalité. La chanson traite également de retrouvailles avec nos proches et, pour le chanteur, de retrouvailles avec le public. Nicola Ciccone lance en effet cette chanson à la veille de remonter sur la scène de différents spectacles à travers le Québec.
Rappelons que, comme tous les artistes qui font de la scène, Nicola s’est retrouvé en arrêt de travail en mars 2020. Bien qu’au départ déstabilisé de voir ses spectacles reportés, il a choisi d’être créatif et de s’adapter. Ainsi, il a décidé de se construire un studio maison et de commencer l’écriture d’un nouveau projet musical dont cette pièce ensoleillée. À écouter en voiture, toutes fenêtres ouvertes, en faisant de la course à pied ou sur votre terrasse, un verre à la main.

Vous pourriez aussi aimer...