Entrevue avec Patrick Groulx

Job : Humoriste, Animateur, Auteur, Musicien…

MOL_2761-Edit

©Marc-OlivierLebrun/MatTv.ca

Par Maxime D.-Pomerleau

En mars, nous avons rencontré Patrick Groulx lors de la sortie du DVD de son troisième spectacle Job : Humoriste. Ce fut l’occasion pour MatTv.ca de nous entretenir avec l’artiste qui occupe bien plus de jobs que seulement celle d’humoriste!

Pour un humoriste, la sortie DVD d’un spectacle signifie la fin d’un cycle de travail assez long, qui va de l’écriture, à la conception du spectacle puis la tournée, qui aura dans son cas duré trois ans et l’aura mené aux quatre coins du Québec. Pour Patrick Groulx, cela représente « la fin d’un des plus beaux moments de ma vie en tournée. » Avec Job : Humoriste, l’artiste souhaitait revenir à une formule plus proche du stand-up de ses débuts. « C’était un show qui se voulait plus près des gens, plus intime, plus simple; pas de décors, pas d’accessoires ni de costumes. Juste moi pis un micro! Mais ça a été difficile à monter. Faire simple des fois c’est pas toujours simple! »

En tournée, il y avait seulement Patrick, son directeur technique et les techniciens au son et à l’éclairage. Pas de gros camion; tout le monde dans la même camionnette, ce qui a rappelé à Patrick des souvenirs de ses débuts de rodage à son premier spectacle.

MOL_2698-Edit

C’est moi qui étais complètement responsable du show. Avoir le contrôle c’est un beau cadeau. Si je bafouille c’est de ma faute, si j’ai un blanc c’est de ma faute, si j’suis pas drôle c’est aussi de ma faute! Malgré cette charge qui était sur les épaules de l’humoriste, cette formule lui donnait la liberté de sauter dans des moments totalement improvisés en spectacle, sans toutefois déroger du texte. « Mon show je le fais vraiment mot à mot. Au début, quand tu fais du rodage et que t’écris des numéros, c’est à la virgule près. Tout est placé, le temps d’attente entre les punchs, les respires… Le danger avec ça c’est qu’après une trentaine, une quarantaine de shows on a l’impression de se répéter. C’est là qu’on se met à bouger des choses et improviser. On a tendance à vouloir se faire plaisir à nous sans trop se rendre compte qu’on défait ce qu’on avait mis tant de temps et de cœur à faire. » Heureusement, Joseph St-Gelais, son sévère metteur en scène, était là pour le rappeler à l’ordre.

Ce n’est un secret pour personne : Patrick Groulx est un gars de gang. Son dernier spectacle était peut-être un one man show sur scène mais dans la réalité, Patrick s’est entouré de précieux collaborateurs. Alors que pour ses deux premiers spectacles Patrick écrivaient 90-95% de ses textes, pour Job : Humoriste Patrick est allé chercher François Avard à la scripte-édition et Pierre Fiola, qui a écrit 25% du texte. « Faire un show en allant chercher des auteurs c’était la première fois que je le faisais. Avant, j’écrivais 90-95% des textes. C’est la première fois que j’écrivais ʺjuste˝ 75% du show. Et honnêtement, je pense que mon spectacle était meilleur à cause de ça. »

Avoir un bon directeur de tournée, qui s’occupe des hôtels, des restos, des entrevues, de son horaire, permet aussi à l’artiste de se concentrer sur ce qu’il fait de meilleur : faire rire les gens. « Être entouré comme ça, ça t’enlève une charge de travail, ça t’enlève un stress alors le soir t’arrives au spectacle, plus concentré, plus reposé, tu performes mieux ».

MOL_2708-Edit

« C’est complètement égoïste, en fait, c’est que je sais que quand on est bien entouré on est meilleur. (temps de réflexion) Seul, dans le fond, quand on y pense, on vaut pas grand-chose. Même ceux qu’on a l’impression qu’ils travaillent seuls ont souvent des gens qui vont travailler derrière eux ou faire partie d’une certaine équipe. Il y a des artistes parfois, qui décident de ne pas parler de ces gens-là, peut-être par insécurité ou pour des raisons personnelles. Moi je pense qu’on a absolument besoin des autres. »

La sortie du DVD Job : Humoriste en 2014 coïncidait aussi avec l’annonce surprenante de Patrick de prendre une sabbatique de cinq ans de la scène. On lui a posé la question qui tue : pense-t-il réellement qu’il va tenir 5 ans? « Oui, parce que je suis orgueilleux et je l’ai dit à tout le monde! Et je continue à le dire! Je voulais vraiment mettre un chiffre là-dessus, je voulais m’imposer ça. »

Sabbatique ne veut toutefois pas dire retraite pour l’artiste touche-à-tout qu’est Patrick Groulx. «  Je vais faire de la TV, de la radio, je vais couper du bois, penser plus à moi. J’ai des projets de télé qui tournent dans ma tête depuis plusieurs années et je cherchais le moment pour les réaliser. Enfin je me donne le temps, de bien le faire et de m’impliquer. C’est important pour moi. » On sait aussi qu’il a envie d’accorder plus de temps à sa vie de famille, car la conciliation famille-tournée est un vrai casse-tête! C’est le lot de plusieurs humoristes de se retrouver à choisir entre la vie de spectacle ou voir grandir ses enfants. On ne lui en voudra pas pour quelques années de développer des projets qui lui permettent d’être plus présent à la maison.

MOL_2659-Edit

On a d’ailleurs appris récemment que Patrick Groulx sera à la barre de l’émission quotidienne Juste pour rire en direct sur les ondes de TVA dès le 30 juin. Comme quoi la scène n’est jamais bien loin…

On pourrait croire qu’il ne manque que la corde du cinéma pour compléter l’arc de Patrick Groulx. Veut-il tenter l’aventure comme bon nombre de collègues humoristes l’ont fait avant lui? « Je pense que les humoristes sont capables de jouer mais le métier d’acteur c’est un vrai métier, ça s’apprend, il y a des formations pour ça. Je pense qu’il y a de bien meilleurs acteurs que Patrick Groulx au Québec. J’adore jouer et je l’ai fait beaucoup à mes débuts en incarnant des personnages. Mais le cinéma ne fait pas partie de mes projets pour le moment. Il y a tellement de bons acteurs, j’ai pas envie d’aller gâcher un film! »

Même si l’homme n’a pas l’ambition de devenir acteur, il laisse la porte ouverte… tout comme celle d’un retour espéré du Groulx Luxe, émission phare de MusiquePlus qui a marqué le Québec entier! Même si l’émission n’a été en ondes que deux ans, les gens qu’ils rencontrent lui en parlent encore : « Je comprends que ça ait marqué les gens. Moi aussi ça a marqué ma vie, ça a été une époque de ma vie extraordinaire. On me demande tout le temps si ça va revenir. On sait jamais… »

MOL_2732-Edit

Si vous voulez le voir s’éclater une dernière fois sur scène, il sera du spectacle Un arbre pour tous le samedi 10 mai au Centre Bell. Le spectacle-bénéfice appuiera divers organismes dont Jour de la Terre Québec, la Fondation des Cowboys Fringants et la Fondation David Suzuki. L’objectif est d’amasser les fonds nécessaires à la plantation de 375 000 arbres (rien de moins!) autour de Montréal d’ici le 22 avril 2017. On a fait appel au grand cœur de Patrick pour participer à l’événement.

« C’est drôle parce que ce sont tous des gens de ma génération. Je me souviens avoir fait un show pour Musiqueplus ʺ18 ans, c’est majeur!˝ et les Cowboys Fringants et Les Trois Accords étaient là. J’avais fait la chanson Dans les bois avec Louis-José Houde et Les Denis Drolet. Avoir la chance de refaire le Centre Bell avec eux c’est un méchant beau cadeau. J’ai vraiment hâte. C’est un beau trip! Ça va être une super soirée. »

À l’aube de ses 40 ans et des projets plein la tête, Patrick Groulx, avec ou sans bas blancs, continuera de charmer le public québécois à la télévision, derrière le micro (pour encore deux mois sur Rouge FM!) ou… sur une scène près de chez vous!

Crédit Photo: ©Marc-OlivierLebrun/MatTv.ca

Écrit par

Geekette de la musique de champ gauche, passionnée de culture et de médias, animatrice radio, artiste en performance et petite voyageuse. Doyenne des collaboratrices de MatTv.ca!

Vous pourriez aussi aimer...