Entrevue avec Mathieu Cyr

Un des humoristes les plus prometteurs de la relève

MC_MG_4011_5x7

©Gabrielle Robert

Par Marie-Ève Venne

Rencontrer Mathieu Cyr, c’est un peu comme rencontrer une tornade de 6 pieds qui vous lance des blagues l’une après l’autre sans prévenir. Sorti de l’École de l’humour en 2007, il s’est fait connaître du grand public en tant qu’animateur de Slaque la cravate sur les ondes de Télétoon et plus récemment avec Adrienne sur MSN. Dans cette web série, il évoque le quotidien d’un nouveau parent avec tout ce que cela implique de comique et déstabilisant.

J’ai profité de son dernier shooting photo sur lequel on a collaboré pour lui poser quelques questions. Cher lecteur, prépare-toi à entrer en zone comique!

 

Plus jeune, étais-tu l’enfant hyperactif qui dérangeait tout le monde en classe?

Tout à fait! J’ai toujours trouvé notre système d’éducation inadapté et particulièrement emmerdant. À cet âge, je ne savais pas comment canaliser mon focus, alors je m’évadais dans ma tête au lieu d’écouter le prof qui était aussi intéressant que de se rentrer une fourchette dans l’œil sur une toune de Enya.

Au primaire, je suis souvent arrivé à l’école en pyjama sous mon habit de neige, je chantais pendant les cours, je partais de l’école le midi en pensant que la journée était terminée. Ce que j’ai fait au secondaire, ça ne se raconte pas ici! Rien de majeur, mais ça serait trop long.   Pour faire court, disons que j’ai un solide TDAH (trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité) depuis ma naissance et que je le traite depuis deux mois.

 

Un humoriste, est-ce qu’il se sent toujours obligé d’être drôle? 

558349_10151016799478559_937064852_n

©Facebook

Non, au contraire! Pour moi un humoriste qui veut toujours être drôle, c’est aussi amusant qu’un conseiller financier qui fait juste te parler de REER 24 heures sur 24. Mais quand tu fais de l’humour, tout le monde te parle d’humour. Je passe des soirées à entendre des : « Moi, j’aime ben tel humoriste! Qu’est-ce tu penses d’un tel? Parait qu’il est snob! » Et comme je ne veux pas parler de job, je me sauve.  Au final,  ils vont dire à une autre personne que je suis snob parce que j’évite le sujet!

 

Crois-tu que le marché est saturé pour les humoristes au Québec?

Non. Il y a plus de styles qu’avant et c’est tant mieux. Je n’embarque pas dans le « il y a trop d’humoristes au Québec ». Tant qu’à cela, il y a trop de tout!  Personnellement, je trouve qu’au Québec, il y a trop de téléréalités, trop de pubs insignifiantes et trop de musique qui sonne  comme Kaïn. Mais ce n’est pas moi qui décide, c’est le marché.  Même chose pour l’humour; il y a autant d’humoristes que le marché en demande.

 

On peut s’attendre à quoi quand on va te voir en spectacle?

Bon, habituellement, c’est le moment où je plogue des noms d’humoristes plus connus pour dire que je suis un mélange d’un tel et d’un tel.  C’est une bonne technique de marketing,  parce que si tu en aimes un dans la gang, je viens de te vendre un billet!  Mais pour être honnête,  je pense que je suis le premier à faire ce que je fais.   Je donne un show qui déplace.  C’est drôle et rentre-dedans, varié et explosif.   En tant que TDAH, je ne peux  pas faire une heure et demie de stand-up, parce que moi-même je ne m’écouterais plus!

Pour ce qui est du contenu, je décortique en gros le monde qui nous entoure pour démontrer l’absurdité qu’on côtoie chaque jour. Les gens ne se posent pas assez de questions.  Dans mon cas, je m’en pose trop! Pas parce que je suis plus brillant, mais simplement parce qu’en tant qu’humoriste, j’ai beaucoup de temps libres (rires). Pour résumé, je te promets deux choses  si tu viens me voir en spectacle: tu vas passer ta soirée à rire et le lendemain à penser.

 

Quels sont tes projets pour cette année?

1376376_10151884189408559_1174915787_n

©Facebook

À ce moment précis, vos lecteurs prennent leur souffle, parce que c’est long et plein de virgules. Go! Je vais animer la quatrième saison de Slaque la cravate à Télétoon, je serai de retour pour des chroniques à Cap sur l’été à Radio-Canada, je vais présenter un nouveau show de 60 minutes au Zoofest et au Grand Rire cet été, et je roule un show « humour et musique » avec le très talentueux Pépé et sa guitare un peu partout au Québec. Pour 2014, je veux continuer d’écrire de ce que j’ai le goût d’écrire et de le dire comme je veux le dire. Ne jamais devenir un produit formaté. Voyager aussi, je trouve cela important! Passer du bon temps avec ma blonde, ma petite fille et mes amis. Il n’y a pas juste le travail dans la vie!

Pour ne rien manquer de son actualité c’est par ici (http://www.mathieucyr.com/), et pour ceux et celles qui sont curieux, je vous laisse sur un extrait de Cap sur l’été.

Vous pourriez aussi aimer...