Dernière représentation d’Andréanne A. Malette

Après 103 représentations, la chanteuse prend une pause de la vie de tournée


© Facebook Andréanne A. Malette

Par: Myriam Bercier

Le vendredi 6 décembre 2019 a eu lieu le dernier spectacle de la tournée d’Andréanne A. Malette au Club Soda de Montréal.

Dès son arrivée sur scène, elle est bien campée et on sent l’aisance qu’elle a pris de ce spectacle qu’elle fait pour la 103ème fois pour nous. Après deux chansons, elle s’adresse au public, visiblement émue. Elle avoue qu’elle «se concentre depuis deux chansons pour ne pas pleurer». Elle explique qu’il y a quatre ans, elle a pris la décision de s’occuper de tout, toute seule. Elle remercie du fait même le public, puisqu’il l’a assisté dans chacune de ses décisions et que sans lui, elle ne serait pas là. D’ailleurs, en vue de son troisième album qui devrait paraître quelque part en 2020, elle a décidé de tester une de ses nouvelles chansons. Le public l’a acclamée, elle a donc promis de la retravailler et de la mettre sur l’album. Elle a également remercié le public de l’avoir suivie dans chacun de ses changements, autant musicaux que personnels. «Je commence à ressembler à mes modèles. Je trouve ça beau.» a-t-elle lancée.

 

La musicienne semble avoir développé une immense complicité avec ses musiciens, avec qui elle tourne depuis deux ans déjà. On peut en avoir un aperçu notamment lors de la chanson Les cons, sur laquelle son guitariste, Antoine Lachance, fait ce qu’elle appelle un «solo de con», c’est-à-dire qu’il la drague avec des «pick-up lines» sans queue ni tête. Ce dernier, qui a fait La Voix en 2018, est également un auteur-compositeur-interprète. Vers la fin du spectacle, l’ex-académicienne lui offre de faire une de ses chansons, proposition qu’il s’empresse d’accepter en faisant Une belle toune.

 

L’auteure-compositrice-interprète avait promis des invités à son spectacle. Dès la seconde chanson post-entracte, Alexandre Poulin apparaît sur scène pour rejoindre Andréanne A. Malette dans un décor de style feu de camp : petites chaises en bois installées en rond sur la salle où les deux artistes prennent place. Ils interprètent la chanson Blanc Cassé d’Alexandre Poulin de manière sublime. À la fin de sa chanson, il quitte la scène, et la chanteuse demande un feu de camp, on lui en rapporte un patenté avec une guirlande de lumières. Elle demande également des guimauves, de la bière et des amis. Ce sont ses musiciens et quelques artistes de la tournée Feu de camp qui viennent la rejoindre.

 

© Maryse Phaneuf / MatTv.ca

La tournée Feu de camp a été mise sur pied par l’artiste originaire de Granby. Ce sont des spectacles acoustiques autour de feu de camp. Les gens peuvent «réserver» un.e musicien.ne pour qu’il.elle vienne chanter autour du feu de camp de leur party, et ce, à la grandeur du Québec. La quatrième édition a eu lieu cet été, et c’était la première fois que Andréanne A. Malette s’occupait uniquement de la direction et de la gestion de l’événement. Ils étaient quatre musiciens y ayant participé sur scène présent. Ils ont interprété chacun leur tour leur chanson de feu de camp fétiche : Édouard Lagacé y est allé de Juste une p’tite nuite des Colocs, Joannie Benoît a offert Tennessee Whiskey de Chris Stapleton, Geneviève Racette a osé une version assez réussie de La folie en 4 de Daniel Bélanger, Tom Chicoine a fait Ring of fire et Andréanne A. Malette a clôt ce moment intime avec un medley de Shape of you d’Ed Sheeran et Toutes les femmes savent danser de Loud.

Lors de son rappel, elle a fait ses deux chansons pour lesquelles elle est la plus connue : L’autre rive, qu’elle a composé pour l’émission Yamaska alors qu’elle était à Star Académie et Fou, la chanson grâce à laquelle sa carrière a connu un boom.

 

Elle sera de retour en tournée en 2021, mais quelques surprises nous attendent, semble-t-il, dès février 2020. Restez à l’affût!

Vous pourriez aussi aimer...