un magazine web axé sur la culture d’ici

Casse-Noisette à la Salle Wilfrid-Pelletier

Place à la magie de Noël

Grands ballets canadiens
Crédit photo: Gabriel Talbot

Par Lucia Cassagnet

La tradition des fêtes se poursuit cette année encore une fois chez Les Grands Ballets Canadiens. Le chorégraphe Fernand Nault présente l’emblématique œuvre Casse-Noisette, aux sons de Tchaïkovski, interprété par l’Orchestre des Grands Ballets.

La Place des arts prend des aires de Noël en neige et nous transporte dans un grand salon où un arbre décoré des plus belles lumières et guirlandes est au milieu de la pièce. Clara Stahlbaum, une jeune fille, reçoit un casse-noisette en cadeau.

Casse-noisette
Crédit photo: Gabriel Talbot

Clara, l’héroïne de l’œuvre, passe une soirée magique en compagnie de son casse-noisette qui prend vie pour devenir un prince et sauver la fillette des mains du Roi des rats. Les péripéties commencent, elle se sauve des griffes des rats en lançant sa chaussure sur la tête du roi, les faisant partir.

De grands tableaux élaborés avec détail qui couvrent l’entièreté de la scène rendent vie aux scènes imaginés par les danseurs. Avec chacun qui se lève pour faire place à une nouvelle scène – avec un tableau tout aussi détaillé – la soirée se déroule sous les yeux des spectateurs sans avoir besoin de rien imaginer.

Ballerines grands ballets canadiens
Crédit photo: Gabriel Talbot

Les visuels de ce spectacle brisent avec les ballets contemporains habituels à la compagnie de danse, en ayant le plus de couleurs et d’éléments possibles. Chaque petite feuille minuscule, mise avec toutes les autres et le reste des parties ensemble, crée un univers féerique qui ne peut qu’enchanter celui qui assiste à la pièce.

Ensuite, la nuit de Clara et son prince prend un détour dans le Royaume des friandises où le roi des friandises est un personnage loufoque, au costume coloré, qui ajoute une belle touche d’humour au spectacle. Son énergie comique fait rire les enfants, qui sont très nombreux d’ailleurs assis sur les sièges rouges.

Casse-noisette 2022
Crédit photo: Gabriel Talbot

Les personnages dans ce royaume magique présentent des danses pour Clara et son prince, en faisant un voyage à travers le monde par leurs costumes. Il y a le Chocolat d’Espagne, le Café d’Arabie, le Thé de Chine, le Trépak de Russie. Les danses s’enchaînent les unes après les autres et émerveillent le personnage principal autant que les spectateurs.

Le talent et la rigueur des jeunes danseurs, car il y a en a beaucoup dans cette pièce, impressionne et donne un charme authentique. Cette pièce n’est pas juste faite pour émerveiller les enfants, les adultes aussi profitent de la beauté et l’innocence de l’œuvre.

Grands ballets canadiens 2022
Crédit photo: Gabriel Talbot

L’histoire de l’œuvre est la même que tous les ans, les personnages reviennent sur la scène de la Place des arts pour continuer la tradition qui date de 1964. Même si on sait ce qui va se passer, le ballet est tout aussi beau à regarder, et aussi à écouter, aux sons qui nous font instantanément penser au temps des fêtes.

L’œuvre est présentée jusqu’au 30 décembre, à 14h et 19h30, à la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des arts.

Ces articles pourraient vous intéresser:

Quebec Issime : Décembre

Salon des métiers d’art du Québec à Montréal
La Mélodie du bonheur réchauffe le cœur

Crédit photos : Gabriel Talbot

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email