Un parfum des séries au Stade Saputo

Un match de l’Impact mouvementé!

impact2

© Impact de Montréal

Par : Stefan Puchalski (collaboration spéciale)

Samedi soir, l’Impact de Montréal avait besoin d’une victoire pour se maintenir dans la course aux séries : le Bleu-blanc-noir a dû se contenter d’un match nul contre le NYCFC 1 à 1.

Après deux victoires consécutives contre les Red Bulls de New York et l’Union de Philadelphie, l’Impact se mesure au NYCFC qui occupe le troisième rang dans la division Est de la MLS. Le Stade Saputo est à guichets fermés pour la deuxième fois cette saison, et les groupes de supporteurs sont prêts à chanter tout le match : l’ambiance est à son comble.

Impact1

© Impact de Montréal

Dès l’entame du match, le NYCFC monopolise le ballon et, à la 17minute, après un joli mouvement à gauche, Ben Sweat cherche Jo Inge Berget dans la surface, mais c’est Rudy Camacho qui redirige le ballon dans son propre filet. Les visiteurs mènent 1 à 0. Tout est à refaire pour les Montréalais qui passent enfin à l’attaque à la 27e minute. Une talonnade de nul autre qu’Ignatio Piatti libère Michael Azira et l’Ougandais frappe et marque le but de l’égalisation. Le Stade Saputo est fou de joie. Georges Laraque sonne la cloche et Rémi Garde, entraîneur de l’Impact, peut même afficher un petit sourire. Par la suite, l’Impact cherche à dénouer l’impasse. Rod Fanni passe près de donner l’avance aux siens peu avant la pause sur un coup franc de Saphir Taïdar, mais le ballon passe au-dessus de la barre transversale. Piatti fait des flammèches en deuxième demi, mais se bute au gardien du NYCFC. Le Bleu-blanc-noir pousse en fin de match mais ne trouve pas la faille.

Malheureusement, le match nul n’arrange pas les affaires du 11 montréalais. L’Impact peut toujours se qualifier pour les séries. Maintenant, il doit gagner son prochain match qu’il jouera sur la route contre le D.C. United samedi prochaine dans la capitale américaine.

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Vous pourriez aussi aimer...