Divan Orange en mode électro

Indie Montréal au Fringe 2015

DuchessSays

 © Chantal Lévesque/Camuz

Par Maxime D.-Pomerleau

Le 4 juin lançait officiellement les festivités pour le volet musical du Festival St-Ambroise Fringe Montréal, qui en est à sa 25e édition. Les promoteurs de Indie Montréal étaient derrière la programmation, éclectique à souhait. Retour sur un premier week-end de musiques toniques aux accents électroniques.

Duchess

© Chantal Lévesque/Camuz

Levée de son

On commençait fort avec We Are Wolves, Duchess Says et Meta Gruau pour la Levée de son du Divan Orange, événement bénéfice annuel qui affichait complet pour l’occasion. Les mélomanes ont été servis en musique intense et en… pizza! En effet, on a pu déguster la pizzéria Roméo sur Mont-Royal entre deux pichets de bière. L’ambiance musicale était assurée par DJ Mathieu Beauséjour, qu’on retrouve aussi souvent derrière les platines de l’Esco et de la Rockette.

Meta Gruau a réchauffé le public nombreux avec son rock ciselé et ses claviers psychotroniques. Une belle introduction à la soirée bien que le groupe manque un peu de présence sur scène. Ce fut ensuite au tour de Duchess Says de prendre possession de la salle. Le groupe revenait tout juste d’une tournée européenne et était en pleine forme. L’impériale Annie-Claude Deschênes tenait tous les spectateurs en otage dès les premières notes de l’intro pré-enregistrée. Charismatique à mort, la chanteuse redéfinit l’art de la performance en se donnant tripes et âme à son public qui en redemande plus. Dans une prestation d’une heure carrée, le groupe a balancé plusieurs pièces coup de poing dont Takatak, Melon, Negative Thoughts, I Repeat Myself, Mayakovsky et Time to Reiterate pour la route. C’est l’un des meilleurs groupes de la scène locale progressive à voir en spectacle. Une expérience marquante, comme ce fut le cas jeudi dernier. C’est quand on n’entend pas ses préférées du premier album (Black Flag et Ccut Up) qu’on se sent vieille!

Finalement les loups ont fait leur entrée sur scène, masqués, fidèles à leur signature très visuelle. La barre était haute après les duchesses mais la foule était conquise d’avance pour We Are Wolves qui souligne ses 15 ans d’activité cette année. Le groupe, présentement en enregistrement de son prochain album, a livré une excellente performance. La mort pop club était à l’honneur dès le départ avec Moving Fast, Sun, As the Moon Sets et Night. On a bien sûr eu droit aussi à plusieurs hits de l’album Total Magique dont Coconut Night, et Fight and Kiss et Magique en rappel. La foule était heureuse de voir le power trio à l’œuvre dans l’ambiance intime de la mythique salle de spectacle.

WAW

© Chantal Lévesque/Camuz

Repaire des oiseaux de nuits

Radicalement différente du 4 juin, la soirée de samedi mettait en vedette l’artiste Annie Sama, connue sous le pseudonyme APigeon. La salle était moins remplie mais le public des plus attentifs. La chanteuse montréalaise Mykalle Bielinsky, alias JOSHA assurait la première partie. La pop électronique et la voix mélancolique de l’artiste qui œuvre en français ont été un véritable coup de cœur. Vous devez entendre son envoûtante interprétation de Crazy in Love, vous serez charmés. Un premier EP est attendu en 2015.

L’oiseau de nuit APigeon a interprété l’entièrement de son album APigeon Is Born, reproduisant presque parfaitement les sons riches de ses chansons, qui naviguent adroitement entre pop scintillante, rythmes tribaux et électronique planante. La grâce de la chanteuse est incontestable et on la sent définitivement dans son élément sur scène. L’émotion passe à travers chaque note, autant des compositions plus calmes comme Atom, que les entraînantes Fire, Miles et Moon 5. Le moment fort de la soirée a été son interprétation impeccable de Glass Hour, impressionnante performance a cappella, preuve du talent manifeste et de l’hypnotisante artiste.

Il  vous reste encore deux fins de semaine pour profiter de l’antre du Divan et faire le plein de bonne musique. Old Man Luedecke, Elephant Stone se produisent à compter de ce soir alors que Human Human, Pif Paf Hangover, Beat Sexü, Mozart’s Sister, KROY et Medhi Cayenne Club et Choses Sauvages terminent l’édition 2015 la fin de semaine du 18, 19 et 20 juin. Une compilation des 22 artistes en performance est aussi disponible, gracieuseté de Indie Montreal. Fringer avec la scène locale!

APigeon

© Valeria Vega/Camuz

#FRINGEBuzz

#IMTL

Photos fournies par : Indie Montréal 

Écrit par

Geekette de la musique de champ gauche, passionnée de culture et de médias, animatrice radio, artiste en performance et petite voyageuse. Doyenne des collaboratrices de MatTv.ca!

Vous pourriez aussi aimer...