Les Grandes Crues au Théâtre St-Denis

Les Grandes Crues. Oui c’est cru, mais c’est BON.

©Facebook: Les Grandes Crues

Par : Rosa-Lee Wilson

Vendredi le 1er février Les Grandes Crues présentaient leur tout premier spectacle: Su’l gros vin, au théâtre St-Denis. En première partie: Alex Roy, un humoriste de la relève qui a, entre autre, remporté le prix du Nez d’Or du Grand Rire de Québec en 2014. Il a bien mis la table pour l’arrivée des Grandes Crues. Un numéro sympathique sur un ton qui se rapproche aussi de celui du duo.
J’étais assise devant Monique (un nom fictif). Monique est le genre de dame qui se fait expliquer les gags qu’elle ne comprend pas par sa voisine… je vous avoue que j’ai eu peur de devoir endurer ça toute la soirée étant donné que durant le premier 15 minutes (la première partie), c’est à 2 reprises qu’elle demanda des explications. Peut-être était-ce le débit rapide de Roy qui lui donnait du mal à suivre? L’histoire ne le dit pas. Bref.

La salle était comble au St-Denis et on a eu droit à une excellente prestation des deux humoristes.
Il faut dire que les deux femmes ont déjà un fanbase solide. Elles ont sondé la salle, en demandant de répondre par applaudissement à quelques questions, pour se faire une idée générale du public auquel elles avaient affaire. Résultat: en grande majorité des femmes et elles sont nombreuses à voir les Grandes Crues sur scène pour une deuxième fois déjà.

Elles le disent elles-même, elles préfèrent l’humour léger. C’est exactement ce qu’elles nous servent: rien d’engagé, pas de débat politique et aucun des enjeux sociaux de l’actualité n’est abordé. Autrement dit, vous pouvez laisser vos problèmes personnels à l’entrée et mettre vos cerveaux à Off le temps du numéro, vous n’aurez pas à réfléchir longuement pour comprendre les blagues. Ceci étant dit, n’allez pas croire que leur humour est prévisible, au contraire! Demandez donc à Monique! Elle n’a pas eu besoin d’explications pendant l’heure et demi. Elle se contentait de se taper sur les cuisses en riant: «J’en reviens pas qu’elles disent ça!». J’avoue que moi aussi, cette phrase-là m’est passée par la tête plus d’une fois.

Pour avoir moi-même vu Ève Côté et Maryline Joncas en rodage, je m’attendais à reconnaitre plusieurs gags. Je savais à quoi m’attendre, mais cela ne m’a pas empêcher d’être surprise et même de rire aux larmes. Les gags ne prennent pas mille et un détours avant d’aboutir et à chaque fois on se demande: Jusqu’où elles vont aller? Elles frôlent la limite et la traversent parfois, mais en toute agilité! Le nom l’annonce: Les Grandes Crues. Elles sont crues!

Pour un premier soir au St-Denis, les 2 humoristes ont eu toute une surprise. Elles ont reçu un billet d’or, ce qui signifie qu’elles ont vendu plus de 50 000 billets, (elles seraient déjà rendues à 60 000 à ce jour) ce qui est extrêmement rare pour un premier spectacle. Il n’y a pas à dire, les deux humoristes ont une carrière prometteuse devant elle. « Dire que tout ça a commencé à Péribonka devant 28 personnes! ». La tournée se poursuit partout au Québec, je vous conseille fortement de réserver un siège pour les voir sur scène. Pendant que j’y suis, prévoyez donc prendre une petite coupe de vin pendant le spectacle, ainsi, vous vivrez le moment à 100%.
Santé!

Vous pourriez aussi aimer...