Découverte de La Nuit transfigurée

Incursion dans l’atelier de costumes des Grands Ballets

MOL_7281

©Marc-OlivierLebrun/MatTv.ca

Par Marie-Ève Venne

Il y a quelque chose de magique dans l’évocation de la représentation d’un ballet, ne serait-ce que par la grâce des danseurs qui déploient leur corps sur scène.  Lorsqu’on nous offre la chance de découvrir l’arrière-scène, c’est un peu comme avoir accès à un passage secret dans leur univers créatif.

C’est ce qui s’est produit vendredi dernier lorsque nous avons pu avoir accès à l’atelier des costumes des Grands Ballets, afin de découvrir en avant-première les vêtements de La Nuit transfigurée.  Inspirée d’un poème de Richard Dehmel, la production est en fait un mélange du mythe d’Orphée et de l’histoire d’un couple marchant dans une forêt sous l’emprise d’un terrible secret.  On parle donc ici d’un double défi au niveau de la production des costumes!

MOL_7336

Afin d’en découvrir un peu plus sur le processus créatif entourant la préparation d’une présentation de cette ampleur, nous avons rencontré la chef d’atelier des costumes Mélanie Ferrero et la créatrice des costumes Marija Djordjevic.

La première a complété une formation en communications avant de faire ses classes comme habilleuse au sein de la troupe du Cirque du Soleil.  Se lançant à son compte sept ans plus tard afin de créer ses propres designs tout en continuant de travailler comme habilleuse pigiste, on lui offre l’opportunité de se joindre aux Grands Ballets.  Maintenant chef d’atelier, elle crée en étroite collaboration avec son équipe dans une parfaite symbiose remplie d’énergie et de bonne humeur.  Se sentant choyée, elle avoue cependant que les horaires chargés demandent parfois un effort supplémentaire afin de conserver son équilibre personnel.  Son travail la comble sur le plan créatif, la poussant à toujours se dépasser et trouver des solutions au quart de tour!

MOL_7265

Dans le cas de Marija, elle a un parcours de créatrice de costumes pour entre autre la télévision et le théâtre en plus d’avoir travaillé avec de nombreuses compagnies de films et de danse.  Arrivée à Montréal en 2006, elle travaille activement à concevoir et créer les tenues qui seront portées par les danseurs sur scène. Une fois le thème du ballet annoncé, elle regarde les danseurs évoluer lors des premières répétitions et propose par la suite différentes idées et inspirations. En ce qui concerne la Nuit transfigurée, elle avoue avoir eu plus de facilité avec la partie concernant le mythe d’Orphée possédant déjà son histoire bien définie contrairement à l’autre acte un peu plus nébuleux.  Au final, ce sont les deux couples d’amoureux qui lui ont permis de faire le lien entre chaque partie de la production.

Ce qui ressort de ces entretiens, c’est l’aspect organique que les costumières entretiennent avec la matière, cherchant par tous les moyens à ce que les danseurs ne fassent plus qu’un avec leur costume une fois sur scène.  C’est un travail de création, mais surtout de passion!

La Nuit transfigurée, nouvelle création de Stijn Celis présentée du 15 au 24 au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts

©Marc-OlivierLebrun/MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...