Les Hardings

Retour sur la tragédie de Lac-Mégantic

© Photo officielle

Par : Stefan Puchalski

Voilà l’histoire de trois hommes qui habitent trois lieux différents. Ils racontent leur propre histoire, mais ils portent tous le même nom : Thomas Harding. En Nouvelle-Zélande, il est chercheur (joué par Patrice Dubois), père d’une jeune fille et poète par les bords. À New York, il est un assureur (joué par Martin Drainville), qui se préoccupe de sa santé et de son rendement professionnel. À Farnham, au Québec, il est conducteur de train (joué par Bruno Marcil), le conducteur qui amène le fameux train de la Montreal, Maine and Atlantic Railway Company de Farnham jusqu’à Nantes situé en haut de la colline qui donne sur de Lac-Mégantic.

Le 15 juillet 2013, après une longue journée de travail commencée vers 5 heures chez lui, Thomas Harding immobilise vers 21 heures son train, composé de 5 locomotives et de 72 wagon-citerne contenant de pétrole brut volatil. Harding est la seule personne à bord.

© Photo officielle

Dans la pièce d’Alexia Bürger, qui en assure également la mise en scène, la dramaturge s’enquête sur le rôle de chaque personnage dans une tragédie comme celle de LacMégantic. Personne n’est ultimement responsable, sauf que tout le monde a sa part de responsabilité. À tour de rôle, les trois Thomas Harding s’interrogent sur la responsabilité de tout un chacun, tant sur le plan individuel que collectif.

L’assureur parodie, malgré lui, les rapports qui lient l’assurance aux accidents. Le chercheur se questionne sur sa façon d’être père face à sa jeune fille de plus en plus indépendante. Enfin, le conducteur doit, dans la solitude d’une personne qui a entraîné tant de malheur, assumer sa propre responsabilité tout en trouvant le moyen de relever la tête.

À l’affiche chez Duceppe jusqu’au 15 février.

Vous pourriez aussi aimer...