Les astres s’alignent pour Alexandre Poulin

Un spectacle beau comme une pluie d’étoiles filantes!

ap3

© Martial Genest/MatTv.ca

Par : Anny Lemire

Mardi soir dernier, Alexandre Poulin mettait des étoiles dans les yeux des festivaliers réunis au Club Soda, pour sa prestation dans le cadre des  FrancoFolies de Montréal. L’endroit était rempli à craquer du sol au balcon lorsque l’auteur-compositeur-interprète est entré sur scène. Sans attendre, il a entamé son succès Couleurs primaires sous l’oreille attentive du public. Vers le milieu de la chanson, les gens ont embarqué allègrement dans le monde fou de Poulin en chantant et en tapant des mains sur le rythme de la musique. Il a tout de suite enchaîné avec Les serpents, L’écrivain et Souffler sur les braises, mettant le feu à la place (sans mauvais jeu de mots ici!).

Celui qui a plusieurs cordes à son arc musical a également un talent incontesté pour raconter des histoires. Tout au long de la soirée, il entrecoupait les chansons de petits récits tantôt cocasses, tantôt émouvants. Il a rapidement et habilement fabriqué une ambiance magique tout en hypnotisant le public et en lui faisant vivre une gamme diverse d’émotions (j’ai d’ailleurs pleuré à quelques reprises).

ap7

Après un petit entracte, il est revenu en force avec Les amours satellites, une chanson qui parle de l’amour à l’ère des réseaux sociaux. Après nous avoir raconté l’inspirante histoire d’Estelle et de son papa Francis, il a poursuivi avec la chanson Lundi, qui nous rappelle de prendre notre temps dans cette vie qui nous bouscule sans cesse. Puis, après en avoir fait pleurer plusieurs pendant Petit géant (dont moi, je l’avoue), il nous a remis le sourire aux lèvres avec les pétillantes Fernand, Comme des enfants en cavale et Nos coeurs qui battent! Tous ceux présents dans la salle chantaient en chœur, unis l’instant d’un moment merveilleux.

Accompagné sur scène de Mathieu Perreault et de Pascal Racine, l’artiste généreux et aimant a offert  une performance de plus de deux heures qui comprenait seize chansons! Tout un cadeau pour combler ses fans québécois et une belle manière de célébrer la musique francophone. Enveloppé dans une aura de folk moderne touchant et de textes poétiques, le Club Soda a été l’hôte de magnifiques moments de tendresse, notamment celui d’un couple qui s’enlaçait tendrement durant l’émouvante Entre chien et loup. Finalement, après une belle ovation, le musicien a décidé d’offrir une dernière chanson, allongeant ainsi son rappel avec File indienne.

ap4

Si vous avez, vous aussi, envie de vivre un petit moment la tête dans les nuages, Alexandre sera en spectacles dans plusieurs villes du Québec cet automne. Pour plus d’informations sur les dates et les lieux visités, rendez-vous dans la section « spectacles » sur son site Web.

Liste des chansons :
Couleurs primaires
Les serpents
L’écrivain
Souffler sur les braises
Paratonnerre
Blanc cassé
Le temps qu’on tremble

Les amours satellites
Lundi
Petit géant
Fernand
Comme des enfants en cavale
Nos cœurs qui battent

Hochelaga
Entre chien et loup
File indienne

Crédit photo : Martial Genest/MatTv.ca

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...