La 29ème édition du Show du Refuge

La salle Wilfrid Pelletier a fait le plein d’émotions

©Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Par: Myriam Bercier

Jeudi le 21 novembre 2019 a eu lieu la 29ème édition du fameux Show du Refuge à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place-des-Arts de Montréal. Pour la petite histoire, le Refuge des Jeunes ouvrent ses portes en octobre 1989. Sa mission est d’offrir un refuge pour les jeunes itinérants de 18 à 30 ans. À l’occasion du Show du Refuge, on fêtait les 30 ans du refuge et les 20 ans du projet de logement social avec soutien communautaire. La cofondatrice et directrice générale France Labelle est montée sur la scène pour ouvrir le spectacle. Elle a annoncé à la foule que 21 000 jeunes avaient été accueillis jusqu’à maintenant au Refuge des Jeunes, et que ce nombre est équivalent à la population d’une petite ville. Elle a pris le temps de souligner le travail de chaque personne dans «sa petite ville», dont les plus ou moins 175 intervenants qui sont passés au Refuge durant toutes ces années, arguant que ce spectacle était aussi fait dans la volonté de leur rendre hommage pour leur rôle. Elle a ensuite laissé la place à l’animateur de la soirée et le porte-parole du Refuge, Dan Bigras, qui est entré sur scène avec son piano recourbé accroché sur lui.

Dan Bigras s’occupe du spectacle depuis 29 ans, soit depuis la création du projet. Il a avoué à la salle que lors de la première édition, ils ont ramassé 6800$ et qu’ils se croyaient riches. À ce jour, avec la 29ème édition, ils ont amassé plus de 7 millions de dollars. Il s’est également occupé de l’animation de la soirée en plus d’y participer musicalement bien entendu. Son animation fut fantastique. Il a su allier les moments plus drôles aux moments plus touchants, notamment lorsqu’il a annoncé au public que cela faisait officiellement deux ans qu’il n’avait plus le cancer. Il s’est permis plusieurs interactions avec le public.

Puis le spectacle a commencé. Il s’est ouvert tout en émotions avec Marie-Mai et Roxane Bruneau qui ont interprété l’un des grands succès de Marie-Mai : Encore une nuit. Il y avait une grande complicité entre les artistes et une grande intensité dans l’interprétation qui en a donné des frissons au public.

De nombreux moments d’émotions ont d’ailleurs parsemé le spectacle. L’arrivée sur scène de Lulu Hughes sur scène en fut un très fort. En effet, l’artiste qui avait annoncé reprendre les traitements contre le cancer le 17 juin par une publication sur sa page Facebook est arrivée sur scène et a été chaudement applaudie par les spectateurs. Malgré les traitements, l’artiste a une voix toujours aussi puissante et émouvante. Dès la fin de sa pièce avec Bruno Pelletier, la foule s’est levée d’un bond pour lui offrir un longue ovation debout spontanée et bien sentie, qui a semblé être chaudement apprécié par l’artiste.  Lulu Hughes est revenue sur scène vers la fin du spectacle pour y interpréter la chanson Si Fragile de Luc de Larochellière. Ce fut un moment très émotif puisque les traitements de Lulu Hughes y ont donné une dimension très différente. À la fin de la chanson, quelqu’un dans la salle a crié «on t’aime Lulu!», suivi d’une autre longue ovation debout. L’artiste était visiblement touchée par tout l’amour qu’elle a reçu.

Un autre moment très touchant fut lorsque le frère de Dan Bigras, Jean-François Bigras, est venu sur la scène pour chanter une chanson en français inspirée du Chœur de l’armée rouge, Le temps du muguet. À la fin de cette performance, à laquelle la foule a offert une ovation debout, Dan Bigras a affirmé «je vais me souvenir de ça toute ma vie!», visiblement ému d’avoir partagé la scène avec son frère. Un peu plus tard dans le spectacle, l’animateur a annoncé «les artistes ici ne font jamais juste une toune, ça existe pas. Mon petit frère y fait pas exception!» Il a décidé de l’amener dans son style, un peu plus blues que celui de son frère, avec la chanson O Marie. Tout au long de la performance, les deux frères ont démontré la belle complicité qu’ils partagent.

Heureusement, quelques moments cocasses ont su ajouter un peu d’humour à cette soirée très émouvante. Notamment, la participation de l’humoriste Laurent Paquin a fait bien rire la foule, notamment avec sa chanson bien connue Le chant sacré. Avant de l’interpréter, il a exigé de Dan Bigras qu’il le présente de la même manière qu’il présente le RAM dans ses publicités : «le courage, la légende… Laurent Paquin!»

Un autre moment tout aussi amusant fut lorsque Dan Bigras a refait exactement le même sketch qu’Yvon Deschamps avec sa chanson Les fesses, accompagné de QW4RTZ et sa choriste, Marianne Mathieu. Ce fut un moment qui a beaucoup fait rire les spectateurs. Marianne Mathieu, la choriste de Dan Bigras, fait le Show depuis 12 ans. Dan Bigras lui a offert une chanson, elle a choisi I Lost my Baby de Jean Leloup, qu’elle a repris avec Yama Laurent, démontrant toute sa puissance vocale. Elles ont réussi à très bien s’approprier cette chanson, allant jusqu’à changer les mots pour que cela fasse comme si elles parlaient de Yama plutôt que de Jean Leloup.

Le spectacle s’est clôt sur une finale impressionnante de par sa puissance : tous les artistes sont venus rejoindre Dan Bigras pour chanter Ave Maria / O Fortuna. Ce fut une finale forte, qui mettait une belle finale sur une soirée pleine d’émotions.

Plusieurs autres artistes ont participé au Show du Refuge, notamment Elizabeth Blouin-Brathwaite (dont Dan Bigras nous a annoncé la grossesse) et Véronique Claveau. Ce fut une soirée haute en émotions pour une belle cause!

Crédit photo : ©Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...