Fantasia – Arts martiaux

Et, action!

©Abba Movies Co. Ltd.

Par : Martial Genest

Le festival du film Fantasia a toujours son lot de films d’arts martiaux, et cette année n’est pas différente. J’ai donc choisi un classique avec Donnie Yen, SPL : Kill Zone, et mon second choix fut Crazy Samurai Musashi.

SPL : Kill Zone nous permet de voir un jeune Donnie Yen croiser le fer avec Sammo Hung avant Ip Man 2. Ce film se voulait être autre chose au départ, mais l’arrivée de Donnie Yen a changé le tout, car celui-ci a réussi à obtenir plus de fonds pour inclure des scènes d’action. La bagarre dans la ruelle demeure l’un des meilleurs moments de ce film avant bien sûr le combat avec Sammo Hung. Ce qui se voulait un drame policier est devenu un classique des films d’arts martiaux et mérite bien son titre de classique même s’il ne date que de 2005, il demeure haut en couleur et en action.

©Japan Foundation

Crazy Samurai Musashi porte très bien son nom, c’est fou en action et pour les gens qui n’aiment pas les films sous-titrés, celui-ci ne vous dérangera pas du tout. Honnêtement, le seul film qui me vient en tête ayant moins de dialogue est Quest for Fire. Le tout semble avoir été tourné en une seule prise, et c’est de l’action du début à la fin. Le tout ressemble étrangement à un jeu vidéo où le héros est aux prises avec des vagues d’ennemis les unes après les autres dans un combat interminable, les ennemis sont habillés de façon à ce qu’on reconnaît l’attaque qui sera utilisée et donc on voit venir la riposte facilement. Le tout est un peu répétitif, mais les décors sont parfaits et félicitations à Musashi pour trouver la gourde d’eau lors de ses pauses. Ce n’est pas le film que l’on regarde pour trouver des erreurs, ce film ne gagnera aucun prix pour les effets spéciaux, mais le travail requis et la qualité de la chorégraphie, pour ce long combat mérite d’être mentionné et récompensé.

Ce sont effectivement deux films asiatiques d’arts martiaux, SPL : Kill Zone est d’origine chinoise et Crazy Samurai Musashi est d’origine japonnaise. L’approche de chacun est différente, mais le résultat est le même pour les deux, un excellent divertissement pour les amateurs de ce type de film. Le Festival Fantasia est en ligne jusqu’au 2 septembre donc il est encore possible d’y voir ces films.

Vous pourriez aussi aimer...