un magazine web axé sur la culture d’ici

Ariane Moffatt Incarnat

Un spectacle style maison

© François Daoust/MatTv.ca

Par : Violaine Morinville

Ariane Moffatt était en première montréalaise le jeudi 28 octobre dernier au Théâtre Outremont. Le spectacle Incarnat regroupe en rétrospective les 20 ans de carrière d’Ariane Moffatt avec une collaboration artistique multidisciplinaire. L’ambiance intime en solo était chaleureuse où Ariane a partagé son expérience du processus créatif avec un retour sur scène après le confinement.

La présence du public en salle était palpable dans les échanges et les discussions amorcés avec l’artiste sur scène. Ariane a bien dirigé le spectacle en solo où elle a joué au piano et à la guitare. L’ordre des chansons de style acoustique au plus techno a amené une dynamique vers une belle culmination de son répertoire depuis 20 ans.

La mise en scène de Philippe Cyr, la scénographie d’Odile Gamache et les éclairages au laser de Julie Basse ont créé un rythme avec un effet visuel immersif. Une boîte carrée au-dessus de la scène a donné l’originalité du spectacle en créant des jets en rayons laser 180 degrés de différentes couleurs. Les mouvements des rayons laser variaient entre les mouvements vers le public où nous avions l’impression d’être dans une expérience immersive.

L’adaptation artistique du spectacle après l’année de confinement a inspiré les créateurs vers de nouvelles approches interactives sur scène avec le public. Marie-Pier Arthur est montée sur scène le temps d’une chanson où elle venait directement de la salle comme spectatrice.

L’effet spectacle maison était bien présent où la perception de distance entre le public et la scène n’y était plus. Les nouvelles connexions artistiques étaient bien orchestrées pour encadrer les chansons d’Ariane Moffatt. Quelques chansons de Daniel Bélanger, Léonard Cohen et James Warren ont été interprétées entretemps pour donner un souffle dans les transitions du spectacle. Ariane nous a partagé des choses intimes et a interprété les chansons avec émotions.

Le partage de la coordination artistique des éléments scéniques était fort intéressant : par exemple la scénographie avec un effet de vent sur les feuillages de la nature comporte des ventilateurs intégrés aux décors pour mieux aérer la scène… Donc Incarnat a plusieurs vies, sur disque, sur scène et sur piano-film.

Vous pouvez suivre les infos sur le site Web :

Ariane Moffatt –

www.arianemoffatt.com

 

Crédit photo : © François Daoust/MatTv.ca

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email