Osheaga 2018 : une édition milléniale

Trois jours de mélodies au coeur de Montréal

Oshe

© Page Facebook Osheaga

Par Rosalie Dion

Alors que la métropole en est à ses derniers flocons, on ne peut maintenant qu’espérer la fonte de la neige afin de profiter de toutes les activités estivales qu’offre Montréal, mais surtout l’arrivée des festivals, dont les trois jours du festival Osheaga, avec une programmation qui promet.

Le festival comprend trois journées de musique, d’art, d’activités de toutes sortes et, bien sûr, beaucoup de couronnes de fleurs. Du 3 au 5 août, les adeptes de tous styles musicaux seront réunis au Parc Jean-Drapeau pour voir performer leurs artistes préférés, verre de sangria à la main (ou pas), en n’oubliant pas de s’enduire de crème solaire à odeur de noix de coco.

Des artistes à découvrir

Plusieurs incontournables s’y retrouvent : Anderson .Paak, entre autres, est un artiste qui gagne rapidement en popularité dans la métropole. Il se donnait en concert au dernier Festival international de Jazz de Montréal et il est inutile de mentionner que la Place des Arts était pleine à craquer. C’est un artiste qui allie différents styles musicaux : le funk se mêle avec le soul et le hip-hop. Son dernier album, Malibu, fera tomber en amour n’importe quel adepte de ces genres musicaux ; j’ai encore, à ce jour, du mal à trouver quelqu’un qui n’aime pas ses mélodies.

OSHEAGA-2018_14MarsREV3

Source: site officiel Osheaga

Il y a également Arctic Monkeys, à découvrir ou à redécouvrir. Leur album AM avait fait de nombreuses vagues à sa sortie, en 2013, et est encore reconnu comme leur plus populaire à ce jour. Alors qu’on ne peut qu’espérer une nouvelle parution de la part du groupe, on peut pour l’instant revisiter leur travail et trouver des perles musicales qui se cachent dans leurs premiers albums.

Si les artistes québécois sont largement minoritaires, on retrouve tout de même la présence de Loud, un groupe reconnu pour son franglais et pour ses paroles ayant principalement comme thématique la drogue et la débauche, des sujets récurrents dans le rap queb. On ne passe certainement pas par-dessus la présence de Chromeo si on souhaite se déhancher sur la piste. Milk & Bone, ce groupe composé de deux filles montréalaises, attire grandement l’attention depuis quelques temps grâce à leur style hétéroclite.

Pour les fans de Stranger Things, le groupe Calpurnia, qui compte comme membre Finn Wolfhard, viendront visiter Montréal le samedi. Ils promettent de nombreuses parutions en 2018 pour satisfaire les fans de rock ‘n’ roll. Cette fois-ci, par contre, il n’aura pas à combattre les demogorgons (heureusement).

Si les jours d’été semblent encore bien lointains, on peut toutefois se consoler en préparant vigoureusement son oreille à de la nouvelle musique et sortir de notre zone de confort avec ces quelques propositions : Anderson .Paak, Loud, Milk & Bone et Arctic Monkeys.

Texte révisé par : Nabila Chabane

Vous pourriez aussi aimer...