La Compagnie Créole

Invitation pour une grande fiesta

10

©Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Par : Christian Gaulin

C’était soir de fête hier au Théâtre St-Denis, alors que La Compagnie Créole amorçait sa tournée anniversaire marquant 30 ans de spectacles au Québec, tournée qui sera présentée un peu partout en sol québécois cet hiver et ce printemps.

3

En cette période de l’année où l’on commence à trouver que l’hiver s’éternise, « La Compagnie », avec toute l’énergie qu’on lui connaît, est débarquée juste au bon moment afin de mettre du soleil, de la chaleur, de l’exotisme et beaucoup de plaisir dans la place. Le groupe a littéralement cassé la baraque avec son invitation pour les îles; voyage auquel personne n’a hésité à embarquer!

8

Malgré un décor plutôt sobre et épuré, la scène était colorée et utilisée à son maximum avec 11 artistes sur scène. Clémence Bringtown, José Sébéloué, Guy Bévert et Julien Tarquin, les quatre membres et chanteurs du groupe, étaient en grande forme. Il est à noter que les quatre interprètes célèbreront leur 70 ans en 2018.

Pour cette soirée toute en musique, la formation était accompagnés de six musiciens ainsi que d’une excellente chanteuse soliste et choriste prénommée Joanna. La jeune femme est en fait la fille de Clémence. Elle accompagne le groupe depuis quelques années, et on lui alloue une belle place dans le spectacle.

5

Pas besoin de vous dire que le public, conquis d’avance, attendait tous les grands succès de La Compagnie Créole. Et il les a eus. Dès la deuxième chanson, Le douanier Rousseau, tout le monde dans la salle a bondi de son siège pour danser et chanter. Il n’en a pas fallu plus pour que le party lève. Ce sont ensuite enchaînés les hits Collé collé, Au mariage de ma femme, La biguine party, C’est bon pour le moral, Un cadeau du ciel, Le bal masqué, La machine à danser et Ça fait rire les oiseaux. À travers ces incontournables, des chansons moins ou peu connues et des ballades sont venues malheureusement casser le rythme festif à quelques occasions. On aurait eu intérêt à regrouper en un ou deux segments les pièces plus « relax », pour ensuite laisser toute la place à la fête.

1

Quelques surprises attendaient les spectateurs alors que La Compagne Créole a entonné Sur le pont d’Avignon, La Mère Michel et Je reviens chez nous de Jean-Pierre Ferland, toutes des chansons qui ont animé mon enfance. Un moment tout aussi surprenant que magique fut l’interprétation de la chanson Hallelujah de Leonard Cohen, chantée dans plusieurs langues et qui s’est méritée une ovation debout du public.

12

Depuis 1976, avec plus de 23 albums de chansons originales et 60 millions de disques vendus à travers le monde, la formation antillaise est de toutes les fêtes et s’amuse à faire chanter et danser les Québécois. La Compagnie Créole n’a pas besoin de se renouveler. Elle a le privilège de pouvoir profiter de la vague et de continuer à surfer sur ses nombreux succès qu’on ne compte plus…

Un Théâtre St-Denis plein à craquer et transformé en piste de danse, un « train humain » qui se promène dans les allées, un public qui chantonne toutes les chansons, une musique entraînante et festive qui fait danser tout le monde, et la douzaine de changements de robes de Clémence (à peu près à toutes les deux chansons)… tout ça résume très bien ma magnifique soirée d’hier! Et pour ceux qui le désirent, La Compagnie Créole offre une autre représentation ce soir au St-Denis.

Vous pouvez suivre La Compagnie Créole via son site officiel et sa page Facebook.

Crédit photo : ©Maryse Phaneuf/MatTv.ca
Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...