July Talk : Unique et saisissant

Un véritable coup de cœur au Club Soda

july-talk©AUX.tv

Par: Anny Lemire

C’est dans la petite salle du Club Soda que s’est réchauffé la foule après avoir attendu longuement dans le froid. Bière à la main, accompagnés de leurs amis, les gens de tous âges étaient fébriles d’assister au spectacle montréalais de la formation canadienne July Talk.

En guise de première partie, faisant honneur au rock avec ses solides mélodies, et de longues pauses musicales démentes, le groupe Kingswood a su très bien assurer! De nombreuses têtes dodelinaient de manière incertaine pendant les quelques premières chansons, mais les gens étaient de plus en plus conquis vers la fin de leur quarante minutes de gloire. Évidemment, l’ambiance a monté de plusieurs crans dès que les membres de July Talk sont montés sur scène.

kingswood©Whatsound

Accueillant le public avec un timide « Je suis très nerveuse »  de la part de la chanteuse, le groupe a immédiatement débuté avec Summer Dress. On ne peut s’empêcher d’être hypnotisé par la voix grave de Peter Dreimanis et celle fluette de Leah Fay. Très près l’un de l’autre et ayant une chimie incroyable, les deux chanteurs unissent leur forces pour créer un effet décadent, enivrant et puissant! Dégageant une énergie incroyable, leurs corps sont constamment en mouvement lors du spectacle. Des légers coups de hanche aux figures tirant presque du cheerleading et aux mouvements de danse inspirés des années 60, ils s’approprient rapidement l’espace pour offrir une performance entraînante et unique.

La plus grande partie du setlist visait à faire la promotion de leur plus récent album Touch (2016), d’ailleurs dès les premières notes de leur dernier single Push + Pull, la foule s’est déchaînée comme s’il n’y avait pas de lendemain, se délectant du moment présent. Le groupe a aussi misé sur des succès un peu plus anciens tels que Guns + Ammunitions, Paper Girl, Blood + Honey ainsi que la touchante Jesus said so, un hommage à un ami disparu. 

july-talk1©AlaskaStateFair.Org

La chanson Strange Habits a également apporté son lot de moments particulièrement saisissants et magiques. En effet, tout en chantant, Leah Fay s’est frayée un chemin parmi la foule. Du balcon, on pouvait voir les gens bouger lentement pour lui faire de la place. Le mouvement de la foule, la lumière bleutée en harmonie avec les mélodies planantes rendait l’expérience magnifique. Un peu plus tard, Peter Dreimanis a, à son tour, fait un saut dans la foule, mais, en se relevant pour retourner sur la scène, il a malencontreusement heurté un spectateur au visage avec sa guitare. Sans hésiter, la chanteuse de la formation s’est tout de suite occupée du fan en question de la manière la plus adorable qui soit tout en continuant sa performance.

Naturellement, quand July Talk est retourné en coulisse, la foule s’est mise à scander le traditionnel Olé Olé Olé Olé et le groupe est revenu sur scène avec plaisir pour deux chansons supplémentaires : Touch et The Garden.

Présentement en tournée au Canada, ils seront de passage à Québec le 1er novembre, pour ensuite passer chez nos voisins, les Américains. Finalement, ils se produiront au Royaume-Uni où toutes les dates de spectacles sont déjà sold out!

Texte révisé par : Marie-Eve Brisebois

Vous pourriez aussi aimer...