IMG_8800

Al Di Meola au Jazzfest 2018

Un groupe légendaire

IMG_8825-Modifier

© François Daoust/MatTv.ca

Par : Violaine Morinville

Le spectacle d‘Al Di Meola et d’Hichem Khalfa en première partie à la Maison symphonique de Montréal, le 28 juin 2018 dernier, a donné un coup d’envoi musical jazzé contemporain. Le Festival international de jazz de Montréal a présenté le spectacle d’Al Di Meola, qui a remporté le prix Miles-Davis en 2015 pour l’innovation qu’il a amenée à la musique jazz depuis les années 1970.

Al Di Meola a performé son nouvel album avec un son électronique contemporain. Les multiples instruments étaient en puissance dans la salle acoustique de bonne qualité. Le violon et la guitare ont pris place dans des solos magiques supportés par des rythmes du monde. Le quartet d’Hichem Khalfa, trompettiste, a aussi un son unique avec des percussions variées bien vivantes.

La mise en scène des deux groupes était basée sur tous leurs instruments prenant la scène sur plusieurs plateformes. La musique instrumentale était à son comble pour les amateurs de jazz autant que pour les professionnels. Les éclairages ont permis de donné l’ambiance dans un rythme soutenu à leurs œuvres musicales.

IMG_8810-Modifier

© François Daoust/MatTv.ca

La longueur du spectacle a permis de s’immerger dans l’univers sonore des deux groupes musicaux et de vivre une soirée riche en musique. L’effet acoustique, électronique, universel, légendaire et contemporain tout à la fois a sûrement capté l’attention de toutes les générations. La performance musicale a été un bon fil conducteur entre le passé, le présent et la vision du futur. La fusion des instruments acoustiques et électroniques a bien amené le développement du spectacle dans un momentum énergétique. On peut dire que la beauté de la salle symphonique a permis d’apprécier la musique dans un voyage sonore intemporel.

Le Festival international de jazz de Montréal présente plusieurs groupes internationaux jusqu’au 7 juillet 2018 dans sa 39e édition en cours.

Crédit photo : © François Daoust/MatTv.ca

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Vous pourriez aussi aimer...