un magazine web axé sur la culture d’ici

Yemi Aladé : un spectacle tant attendu!

Une ambiance de feu au MTELUS!

Yemi Aladé
Crédit photo : Julie Dupic

Par : Marie-Christine Jeanty

Après la déception vécue à l’été 2022 (visa refusé), le public montréalais était prêt pour ce spectacle de la star Yemi Aladé, et il en a eu pour son argent! C’est la montréalaise d’origine congolaise Naxx Bitota qui a assuré la première partie. Elle nous a offert des extraits de son dernier album Kuetu, paru en juin dernier. La star nigériane était accompagnée de 7 musiciens et bien sûr de danseurs; sa popularité est indéniable, et l’ambiance était à son paroxysme lors de son passage au MTELUS. Elle a enchaîné au départ des chansons populaires tirées de ses premiers albums, King of Queens (2015) et Mama Africa (The Diary of and African Woman) (2016), TangerineTumbum et Kissing, avant de nous revenir avec un de ses tubes actuels My Man (duo avec le singjay jamaïcain Kranium), paru il y a six mois.

Le début de sa prestation était ancré dans ses racines musicales : mêlant soul et R&B aux rythmes afrobeat et high-life. La puissance de sa voix, son charisme et son sourire engageant, sa présence sur scène alliée aux chorégraphies et arrangement musical ponctué de percussions ont su créer une atmosphère unique. Il y avait un lien qui s’est créé entre elle et le public. Celui-ci se déhanchait à souhait et chantait à tue-tête avec elle par moments. Yemi Aladé fait vraiment le pont entre différentes traditions musicales d’hier à aujourd’hui pour le plus grand plaisir de ses fans, car cela donne une variété de sonorités.

artiste nigériane Yemi Aladé
Crédit photo : Julie Dupic

L’artiste, avant son passage à Montréal, avait eu à dire, en entrevue, quand on lui a demandé ce qu’elle réservait au public : « [… portez vos souliers de danse! » et il semble qu’une bonne partie de l’assistance avait eu le mémo en observant les pas de danse dans le parterre. Elle a évoqué sa déception de ne pas avoir pu venir au cours de l’été, un petit oiseau nous dit qu’elle y sera au cours de l’été 2023. Nous l’espérons, car cela permettra une plus grande accessibilité à une artiste d’une telle envergure et prestance.

Vous pourriez être intéressé par ces articles :

Sophie Faucher : les différentes dimensions de Frida (mattv.ca)

Mama: toute une gamme d’émotions (mattv.ca)

Black Lagoon : aperçu du bar éphémère (mattv.ca)

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email