Visionnement : Irresistible

Une caricature de la politique

©Focus Features

Par : Martial Genest

Disponible en vidéo sur demande dès  le 26 juin, la comédie Irresistible de Jon Stewart mettant en vedette Steve Carell et Rose Byrne ne pouvait arriver à un meilleur moment avec la course à la présidence américaine qui bat son plein.

Après sa défaite lors des dernières élections, le stratégiste de campagne du parti Democrat, Gary Zimmer se tourne vers le colonel retraité Jack Hastings qui se présente à la mairie d’une petite municipalité du Mid-West rural américain. Ses actions ne seront pas passées sans causer une réaction aussi forte de son adversaire, la stratégiste de campagne du parti Republican, Faith Brewster.

Le film trace un excellent portrait de ce que semble être la politique américaine, c’est-à-dire, deux partis politiques qui n’ont que pour intérêt le nombre d’électeurs dans leur camp pour le vote du prochain président. Il est en quelque sorte une dépictation de la machine politique et de l’utilisation des lois et règles qui gèrent celles-ci au détriment de la simple population.

Steve Carell interprète à nouveau un rôle qui aurait plus de potentiel, il devient attachant avec le temps, mais sans plus. Il y a bien quelques moments cocasses mais rien à en rire à plein poumons. Pour sa part Rose Byrne dans le rôle de Faith Brewster est simplement détestable et représente bien une personne qui est prête à tout pour arriver à ses fins.

Le film semble démontrer que ce n’est pas le candidat qui est promu, mais bien le parti politique auquel il est associé. Est-ce que le film explique comment un homme tel que Donal Trump peut être élu? Bien que non, il démontre tout de même que quoique certaines choses soient impensables, celles-ci sont rendues possibles par les lois et réglementations des politiques des campagnes d’élections aux États-Unis d’Amérique.

Note: 3/5

Vous pourriez aussi aimer...