The Beat of the Street au Théâtre Maisonneuve

Quand le rythme de la rue s’invite au Théâtre Maisonneuve!

© PBL Photography

Par : Myriam Bercier

Le jeudi 12 septembre 2019 a eu lieu le spectacle The Beat of the Street au Théâtre Maisonneuve. The Beat of the Street est un événement musical de style Motown, R&B et Soul mis sur pied spécialement pour amasser des fonds pour les services de santé des femmes des unités d’obstétrique (médecine relative à la grossesse et l’accouchement), gynécologie et gynéco-oncologie de l’Hôpital général juif. Dès le début du spectacle, les coprésidentes du spectacle Heather Adelson, Francine Brûlé et Sandy Trihn Ly nous annoncent qu’ils ont réussi à amasser plus de 1,6 million de dollars, puis s’ensuit une enchère où sont proposés des prix tels qu’un voyage tout inclus dans une villa au Bahamas.

Tous ces profits vont évidemment pour la santé des femmes, puisque l’Hôpital général juif vise à améliorer les soins offerts en obstétrique, en gynécologie et en gynéco-oncologie. Ils veulent, avec l’argent amassé, améliorer leur centre (déjà reconnu comme un centre d’excellence de manière internationale) afin d’aider encore plus de femmes de partout dans le monde et les générations à suivre. Tout cela nous est expliqué avant le spectacle par Caroline Codsi, ambassadrice de l’événement et le Dr Walter Gotlieb le chef du Département d’obstétrique, gynécologie et gynéco-oncologie de l’Hôpital général juif. Le spectacle est aussi présenté en mémoire du Dr Daniel Wiener, qui a travaillé à l’Hôpital général juif pendant 30 ans en tant qu’obstétricien et gynécologue. Ses enfants et sa femme étaient d’ailleurs présents au spectacle pour recevoir les honneurs mérités par le Dr Wiener

Le spectacle en soit en met plein la vue : paillettes et tenue de style Motown sont au rendez-vous, ainsi qu’un band live, d’une dizaines de danseurs qui partagent la scène et offrent des numéros plus époustouflants les uns que les autres. Trois chanteuses reprennent des classiques de la musique populaire afro-américaine (notamment It’s Raining Men), rappelant de ce fait The Supremes et ce genre de groupe féminin. Un quatuor masculin vient compléter le tableau en offrant ses versions de chansons tout aussi connues (comme Working my Way Back to You), nous faisant penser à des groupes comme The Temptation. Finalement, la cerise sur le sundae est sans conteste le chœur qui accompagne les chanteurs sur quelques chansons, apportant ainsi une touche très colorée. L’énergie à ce spectacle était très contagieuse; on a vu fréquemment la foule se lever et danser au son des artistes. La production musicale de plus de cinquante musiciens a su atteindre les attentes autant financière que celles des spectateurs.

 

Pour en savoir plus sur la Fondation de l’Hôpital général juif et ses levées de fonds, visitez le site officiel.

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...