un magazine web axé sur la culture d’ici

Sortie DVD : Cosmoball

Attire tous les regards

© Well Go USA Entertainment

Par : Martial Genest

Disponible depuis le 23 mars dernier, le film d’origine russe, Cosmoball, est disponible en format DVD et Blu-ray et seulement dans deux langues, la version originale russe avec sous-titres en anglais ou la version traduite anglaise.

Dans un futur lointain, alors qu’un scientifique fou a tenté de conquérir l’univers, son vaisseau spatial fracasse la lune et celui-ci atterrit sur la terre et y est emprisonné. Mais il a tout de même encore assez de force pour tenter de s’échapper pour poursuivre sa conquête, sur cette Terre dévastée par le combat contre le maléfique Cherno. À l’insu de la population qui regarde les matchs de Cosmoball, ils sont au beau milieu d’une guerre contre ce vilain. Seul le jeune Anton n’a aucun intérêt pour ce sport, mais il sera vite surpris qu’il doive faire partie de ces athlètes, qui sont un groupe de spécimens rares pouvant prendre part aux matchs, ayant certains pouvoirs non disponibles pour la population en général.

Ce film de science-fiction est très humble, du moins, ses décors le sont. Le tout ressemble plus à ce que l’on retrouve sur les chaines spécialisées pour enfants, les compagnons des athlètes créant les uniformes de matchs sont tirés d’un dessin animé et la grande créature de la fin n’est pas sans nous rappeler le Stay-Puft Marshmallow Man de Ghostbusters. La ville de Moscou est maintenant entourée d’une forêt tropicale, alors que pour New York City, c’est l’ère glaciaire. L’histoire est simple et quoique le film n’ait pas de classification d’âge pour son visionnement, il est clair que ce film n’est pas pour un public sérieux, et que le tout est d’une simplicité pour être ouvert à un plus grand auditoire possible. Si vous aimez les films étrangers et pour vous changer de l’éternel même type de films offerts, celui-ci en est un où les effets spéciaux et les images générées par ordinateur cohabitent beaucoup, mais gardez vos attentes assez basses pour ne pas être déçu.

Note : 2/5

Texte révisé par : Johanne Mathieu

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email