Soirée The Rise of Skywalker

Une autre histoire se termine

© Martial Genest/MatTv.ca

Par : Martial Genest

Oui, le dernier film de la saga Skywalker était grandement attendu, mais il y avait aussi la soirée pour célébrer ce nouveau film qui était très convoitée. Comme il l’avait fait pour les épisodes VII et VIII ainsi que Rogue One, Sébastien Mineau organisa une soirée où les amateurs pouvaient se réunir, manger, festoyer et même possiblement se procurer des cadeaux plutôt rares soit par tirage aux sorts ou par la vente aux enchères.

C’est au Roasters BBQ Sports Bar  du Marché Central que le tout débutait et le tout se terminait par le visionnement du film Star Wars: The Rise of Skywalker au Cinéma Guzzo en format IMAX. Puisqu’il l’avait annoncé que celui-ci serait le dernier événement de ce genre sous sa gouvernance, j’ai rencontré Sébastien.

Q. Un événement de ce genre ne se prépare pas en quelques heures, depuis quand prépares-tu celui-ci et environ combien de ton temps lui as-tu consacré?

R. En fait ce dernier événement se prépare pas mal depuis les deux dernières années, c’est certain qu’il y a une partie qui se règle plus proche de l’événement, mais quand on fait un événement comme ça on doit toujours rester à l’affut de « l’objet » intéressant à mettre à l’encan afin d’amasser le plus de fond possible pour la charité choisie.

Mais le gros du travail s’est fait dans les derniers mois, a environ 10 à 20 heures par semaine, que ce soit dans la promotion de l’événement, sa préparation, allé chercher des commanditaires, la préparation du programme-souvenir, ce genre de choses.

 

Q. Encore sur la préparation, par le passé tu as eu des gens qui ont donné un coup de main. Y a-t-il eu des gens qui ont participé dans cette aventure?

R. Je dois avouer que cet événement serait impossible sans toute une équipe pour le faire passer du rêve à la réalité, Il y a en effet plusieurs personnes qui ont travaillé d’arrache-pied jusqu’à la dernière minute pour réaliser cet événement.

 

Q. Qui sont-ils et qu’ont-ils fait?

R. Comme à chaque année, mon ami Olivier Leblanc-Lussier qui s’affaire à produire un programme-souvenir que les gens pourront chérir pour les années à venir, Yann Fournier qui est toujours présent pour recevoir les fans et pour me conseiller lors de la mise en place de l’événement.
Et ça c’est sans compter l’aide incroyable de Jean-Luc Larose et Simon Raymond-Ruel qui sont toujours prêt à aider à la dernière minute pour préparer les enveloppes des fans, préparer les salles pour recevoir les fans et bien plus encore.

Dany Pépin, Jef Bérard, Sylvain Morency, Claude Jalbert, des fans passionnés qui ont beaucoup aidé avec la promotion de l’événement.

Bien sûr il y a aussi plusieurs bénévoles qui aident aussi sur place pendant l’événement, incluant entre autres plusieurs membres de la Forteresse Impériale (la Légion 501ieme du Québec) et je leur suis toujours reconnaissant pour leur aide.

Sans compter les artistes avec qui je fais affaire pour nous donner une oeuvre unique pour représenter l’événement. Matt Busch cette année, mais dans le passé, Richard Serrao, Tom Hodges et Spencer Brinkerhoff III.

Mais au final c’est pour les fans que je fais ça et sans eux cet événement n’aurait tout simplement pas lieu. Alors je remercie tous ceux qui ont participé à une soirée mémorable!

 

Q. Mise à part le cinéma Guzzo du marché central et le Roaster BBQ Sports Bar, est-ce qu’il y a quelqu’un que tu voudrais remercier?

R. Je crois que cette année l’événement n’aurait pas connu un tel succès sans la participation de nos commanditaires, le Collect-Édition de Laprairie, Chez Rhox de la Plaza St-Hubert et Chez Farfelu sur l’Avenue Mont-Royal, ils ont tous donné généreusement et ça a fait une grande différence.

Mais j’aimerais vraiment souligner le support incroyable de mes parents sans qui cet événement n’aurait jamais été possible cette année.

 

Q.Les profits de la soirée sont versés à une œuvre pour les enfants, cela demeure dans la mission du 501st, mis à par une grande présence des membres lors de cette soirée offre-t-il un certain support pour sa tenue?

R. Tel que mentionné plus tôt, la Forteresse Impériale est toujours prête à aider, mais ils ont eux aussi le droit à un peu de repos, c’est pourquoi cette année nous avons décidé de leur laissé profiter de la soirée plutôt que d’en faire partie.

 

Q. Tu m’as confirmé que c’est la dernière soirée du genre que tu organises. Est-ce que c’est parce que la Saga Skywalker se termine, tu n’as plus le temps et l’énergie pour le faire ou parce que tu prépares autre chose?

R. En toute franchise, je crois que c’est principalement une fatigue personnelle de l’une de mes plus grandes passions. En 2002 quand j’ai décidé de faire des soirées pour éviter aux fans de faire la file pour le film, les Studios de FOX et Lucasfilm nous aidaient quand même un peu dans nos démarches, avec Disney (Canada) ce n’est pas le cas et j’avoue que c’est décevant et démotivant (ils ne peuvent même pas nous envoyer un poster du film).
De plus ces événements qui semblent si simples coûtent très cher à mettre sur pied et demandent beaucoup de temps et d’organisation que les gens ne voient pas.
Je fais le choix de participer à ma passion plutôt que d’y contribuer.

La fin de la saga des Skywalker n’est qu’une porte qui se ferme dans un univers rempli d’histoire à explorer, tel que démontré par Rogue One et Solo, j’attendrais donc le prochain film avec anticipation et je serais dans la salle lorsque le logo de Lucasfilm apparaîtra à l’écran.

 

Q. Voyant la popularité de cet événement, la grande quantité d’amateurs de Star Wars, crois-tu qu’il pourrait y avoir une convention uniquement Star Wars à Montréal? Et serais-tu intéressé à t’impliquer dans celle-ci comme tu le fais pour l’Otakuthon?

R. Sans doute, J’étais à Empire Con I et II qui avait eu lieu au Holiday Inn sur Sherbrooke au début des années 2000 et c’était dans les premières conventions uniquement axées sur Star Wars dans le monde, à l’époque je n’étais qu’un jeune fan, mais j’essayais d’aider comme je pouvais.
Si un tel événement venait à renaitre je serais absolument prêt à aider avec mon expérience en convention et en animation, parce qu’à la fin de la journée il n’y a aucun sentiment qui est aussi bon que de donner à son prochain et rendre les gens autour de soi heureux.

 

Par son travail acharné et une certaine notoriété, Sébastien a réussi à mettre la main sur certains items qui furent très populaires lors de la vente aux enchères et plusieurs furent surpris incluant moi-même, lorsque 300$ fut la mise pour la réplique du sabre laser de Luke Skywalker fait entièrement en LEGO. Espérant que quelqu’un reprenne le flambeau et poursuive ce parcours tracé par Sébastien Mineau.

 

 

Vous pourriez aussi aimer...