un magazine web axé sur la culture d’ici

Rue des saules sous la pluie

Koriass et son orchestre aux Francofolies

1006339_10151779349803930_1074615187_n

Crédit photo: ©Alexandre Champagne

Par Mélissa Thibodeau

Koriass et son orchestre ont joué devant une foule déterminée vendredi soir. Ils étaient plusieurs à avoir défié les averses afin d’assister au concert à celui qui est considéré comme l’un des chefs de file du hip-hop québécois. Le spectacle a eu lieu sur la scène Bell des Francofolies de Montréal.

Il pleuvait déjà lorsque je me suis mise en route vers la grande scène. Je me demandais s’il y allait avoir du public, car je craignais que la pluie ne fasse peur à bien des gens. Finalement, honte à moi de sous-estimer la ferveur des fans de Koriass. La foule qui me semblait éparse à 20 h 58 avait triplé en nombre dès les premiers beats de Montréal-Nord. « Vous êtes de vrais soldats! » a-t-il lancé aux courageux. Certains s’étaient armés d’un parapluie, d’autres de ponchos imperméables, et pour le reste, on était bien heureux d’être là même dégoulinant de pluie.

Dominique Viau-FrancoFolies_Koriass-7

©Dominique Viau

Il n’y avait pas lieu de regretter ce détour diluvien. On avait affaire à un spectacle bien rodé. L’expérience avait déjà été tentée au Club Soda l’an dernier, avec succès. On a tout de même innové question d’adapter le spectacle à la grande scène. Y compris les artistes invités, ce spectacle a en tout rassemblé une douzaine de musiciens dont une section de cuivres et une section à cordes. Au centre de tout cela, Koriass assurait comme front man avec une énergie à tout casser et une authenticité de caractère qui explique pourquoi autant de gens avaient répondu à l’invitation.

Le rappeur a interprété des pièces provenant principalement de ses deux derniers albums Petites victoires (2011) et Rue des saules (2013). Supernova s’est transformé en mash-up en s’amalgamant avec Les étoiles filantes, une belle occasion pour inviter Karl Tremblay des Cowboys Fringants à entonner l’un de leur succès. D’artistes aux textes engagés à un autre, la collaboration était naturelle.

Ont ensuite défilé sur scène de fiers représentants de la scène musicale actuelle au Québec. Karim Ouellet nous a offert une nouvelle chanson Trente en plus de chanter L’hiver avec Koriass et l’Automne avec Loud Lary Ajust. Ces derniers nous ont également interprété Rap Queb. La nouvelle venue Safia Nolin a accompagné Koriass sur Américain et a chanté Igloo, qui figure sur son premier album à paraître à la fin de cet été. Ce bel air mélancolique a été suivi de la bombe Ave Mucho de Misteur Valaire. Pour un programme hip-hop/pop, on ne pouvait pas demander mieux, tséveutdire?

Dominique Viau-FrancoFolies_Koriass-9

©Dominique Viau

La production était de qualité, que ce soit au niveau des arrangements musicaux, de la livraison, même visuellement, le show était attrayant. L’engouement du public m’a aussi frappé. Il était clair que ce spectacle n’avait pas attiré que des curieux, c’était des fans purs et durs de Koriass. Ça se voyait dans l’enthousiasme dans laquelle ils entonnaient chacune des paroles de leur rappeur préféré, avec le bon timing. Et j’ai bien trouvé sympathique les Korey sous la pluie, vu les circonstances.

À la fin, Koriass a pris le temps de remercier les organisateurs des Francofolies pour leur avoir permis de présenter un show de hip-hop sur la scène Bell du Festival. La réaction de la foule leur a donné tout à fait raison. C’était un bien bon spectacle. Fallait être là ou du moins, être au prochain.

Vous m’excuserez pour celle-ci, mais après vendredi, tout ce que je peux dire c’est Garde ta job, Korey, tu la remplis bien.

Spectacles de Koriass cet été

23 juin : Fête nationale @ Laval
7 juillet : Festivités @ Cowansville
17 juillet  : Maison des jeunes @ St-Hubert
19 juillet : Franco-Fête @ Toronto
24 juillet : Parc St-Maurice @ Shawinigan
8 août : Grosse Lanterne @ Béthanie
22 août : Desbouleaux Fest @ Mirabel

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email