On vous présente : Kingdom Street

Kingdom Street, un duo dynamique et dansant


© Photo de courtoisie

 

Par : Myriam Bercier

MatTv vous offre encore et toujours la chronique On vous présente, qui a pour objectif de vous présenter des artistes qui passent sous le radar de la musique populaire. Pour ma treizième chronique, qui était loin d’en être une malchanceuse, je vous présente le groupe Kingdom Street!

 

Kingdom Street est un duo formé de Patrick Donovan et de Paméla Lajoie. Si ce nom vous dit quelque chose, c’est normal : elle était souvent dans le palmarès franco de Musique Plus alors qu’elle avait 14 ans avec ses chansons Animale et 120 milles à l’heure. En 2013, Patrick Donovan, réalisateur, recherche des artistes avec qui collaborer. Il décide d’inviter Paméla dans son studio de Québec et un coup de foudre professionnel et amoureux les mène à créer leur duo Kingdom Street en 2016. Ils créent également de la musique pour d’autres artistes, comme la chanson Figé dans le temps de Ludovick Bourgeois par exemple.


© Photo de courtoisie

À eux deux, ils sont auteur-compositeur-interprète, dj, producteur et réalisateur, mais ils se partagent les tâches musicales. En présentant leur nouvelle chanson sortie le 12 juin, Walked Away, ils ont annoncé faire désormais partie du label montréalais STE-4, un label électro-urbain duquel font également partie Sarahmée et Sydney. Kingdom Street offre une musique pop électro dansante. On peut entendre leur nouvelle chanson, Walked Away, sur les ondes de Rouge FM. Le clip qui accompagne cette chanson a été enregistré par eux avec une équipe réduite pendant le confinement.

Ils m’ont passé un coup de fil le 23 juin dernier pour discuter de leur musique, de l’album à paraître et de leurs passions secrètes! Sans plus attendre, voici l’entrevue :

 

Myriam : Qu’est-ce qui vous a amené à faire de la musique, individuellement?
Paméla : Moi, pour ma part, j’ai commencé dans la musique quand même très jeune. Je chantais souvent chez moi dans ma chambre et un jour ma mère m’a dit « Voyons Pam, tu chantes bien, pourquoi tu suis pas des cours de chant? » Donc j’ai commencé à suivre des cours de chant, et c’est là que j’ai vraiment pogné la piqûre, j’allais faire des chansons en studio, ensuite j’ai rencontré un producteur et là j’ai commencé à vraiment pogner la piqûre, faire des spectacles, c’est vraiment à ce moment-là que ça a commencé.
Patrick : Pour moi, quand j’étais jeune, j’aimais vraiment beaucoup la musique, j’ai une frère et une sœur plus vieille, ils me faisaient découvrir plein de trucs mais c’est vraiment à un moment donné, je jouais au hockey et je suis allé à un party de fin d’année de hockey chez un de mes coéquipiers et sa sœur jouait de la guitare. Quand j’ai pris la guitare dans mes mains, j’ai commencé à gratter un peu là-dessus et voir que ça pouvait faire des sons, et que tu pouvais vraiment créer des mélodies avec ça, j’ai vraiment eu la piqûre aussi et j’ai tout de suite après ça demandé une guitare à mes parents et j’ai commencé à composer comme ça. De fil en aiguille je suis qui je suis aujourd’hui. (rires)

Myriam : Qu’est-ce qui vous a amené à faire de la musique ensemble?
Patrick : À vrai dire, moi j’avais un studio d’enregistrement …
Paméla : À Québec…
Patrick : À Québec. Je cherchais des artistes avec qui collaborer et tout ça, j’étais tombé sur Pam sur internet et je trouvais qu’elle chantait super bien. Je l’avais approchée pour qu’elle vienne enregistrer au studio et elle était descendue une fin de semaine à Québec avec un de ses amis qu’on avait en commun.
Paméla : C’est parce que moi je viens de Montréal, Patrick vient de Québec. La seule personne qu’on avait en commun c’était un de nos amis donc moi je suis descendue avec mon ami pour travailler avec Pat. Et on avait fait…
Patrick : On avait fait une chanson là, c’est ça.
Paméla : Pendant trois jours, à partir de là, on avait composé cette chanson-là pendant trois jours et à partir de là on s’est plus jamais lâchés finalement, on a beaucoup travailler ensemble puis…
Patrick : La chimie a opéré. On a vraiment commencé à travailler tout le temps ensemble. On forme un couple en plus dans la vie donc ça facilite la chose.

Myriam : J’ai une question particulière pour Paméla je m’excuse : tu as été propulsée dans les palmarès notamment franco de Musique plus alors que tu avais 14 ans. Qu’est-ce qui est différent pour toi de jouer en duo maintenant?
Paméla : En fait, j’ai commencé extrêmement jeune, je suis vraiment reconnaissante, ça m’a beaucoup beaucoup appris justement dans le milieu artistique […]. Aujourd’hui en duo, c’est sûr que moi et Patrick on s’est rencontré il y a six ans. Au début on composait principalement pour moi. La chimie était tellement là, et on travaillait pratiquement toujours ensemble, qu’on s’est dit «pourquoi qu’on se crée pas un duo, de toute façon on travaille toujours ensemble, on aime ça monter sur scène ensemble» on trouvait que c’était un beau projet et de se soutenir. C’est principalement pour cette raison-là que j’ai décidé de travailler en duo.

Myriam : Justement, vous en avez parlé un peu, vous êtes mariés depuis des années, comment c’est, de faire de la musique avec son mari/sa femme?
Patrick : C’est sûr que c’est quand même un avantage, dans le sens que c’est un milieu qui est quand même pas … Tu sais, si quelqu’un de nous deux faisait une job plus steady de 9 à 5 ça serait un peu plus compliqué avec le mode de vie plus de soir, le nightlife un peu, le voyagement d’une place à l’autre, les spectacles, j’imagine que ça devient un peu compliqué pour un couple qui partage pas le même métier. Pour nous c’est un gros avantage, on a les mêmes buts, les mêmes passions, les mêmes objectifs donc c’est vraiment le fun pour ça. C’est sûr aussi qu’à quelque part il faut aussi mettre une limite à savoir est-ce qu’on est le duo Kingdom Street ou on est le couple? Des fois, il faut faire des petits breaks, juste relaxer et écouter Netflix.
Paméla : Il y a des soirs qu’on se dit «ok à soir, on ne parle pas de musique!» Mais la musique ça fait vivre des expériences complètement intenses. C’est sûr qu’à chaque fois qu’on fait un spectacle et qu’on descend de scène c’est tellement beau, c’est tellement un beau feeling, en plus on a la chance de le vivre ensemble, c’est deux fois mieux.

Myriam : Vous avez fait le spectacle juste avant celui de Flo Rida à la Baie de Beauport l’année dernière. Est-ce que vous avez senti des répercussions sur votre carrière après?
Patrick : C’est sûr que justement c’est quelque chose qui revient souvent en entrevue, c’est quand même une star internationale qui a tellement fait des gros hits et tout ça, donc oui ça a été un bon coup pour nous d’avoir la chance de faire sa première partie, on avait monté un gros spectacle. À chaque petite chose qu’on fait, on avance de plus en plus. Là on est rendus avec une bonne équipe qui nous suit derrière, on est bien contents. Oui, ça a eu une bonne répercussion sur nous.

Myriam : Vous venez de sortir un nouvel extrait, Walked Away. Que pouvez-vous nous dire sur cette nouvelle chanson?
Paméla : En fait, on a commencé à composer Walked away en plein confinement (rires). Au niveau des paroles c’est sûr qu’on était inspirés, on parle principalement d’une séparation qui peut être autant interprétée comme une séparation amoureuse, un deuil. Et dans le confinement aussi on sentait aussi qu’on ne pouvait plus voir les gens qu’on aime.
Patrick : Surtout qu’on habite à Québec aussi. La famille de Pam est à Montréal, même moi mes grands-parents devaient être confinés, c’est des gens que j’apprécie. Les paroles englobent un peu tout ça, mais au niveau de la musique on est dans une pop électro donc on voulait faire de quoi de plus rythmé, un peu plus estival, ça fait un bon mix, une bonne balance entre le sérieux des paroles mais aussi la musique entraînante.

Myriam : À quoi peut-on s’attendre pour votre premier album prévu en automne?
Paméla : Ça va être très très festif, notre son est très…
Patrick : Rythmé!
Paméla : oui, rythmé.
Patrick : au niveau des paroles on aime ça aborder… on se met pas de limite. Quand on a une idée de sujet on y va à fond, c’est sûr que c’est dans une pop électro depuis le début du projet on est dans la pop électro, on se met pas nécessairement de limite non plus à ce niveau-là, mais la ligne directrice c’est pop électro avec plusieurs petites saveurs. C’est sûr qu’on aime la pop, même un peu de hip hop, un peu de guitare acoustique, c’est pas country mais électro country. On essaie de toucher à tout.
Paméla : Il va avoir aussi peut-être certaines collaborations avec d’autres artistes. On donne pas plus de détails! (rires)

Myriam : Si vous pouviez prendre ma place de journaliste pour une question, quelle question vous poseriez-vous? Vous pouvez en faire une chaque si vous voulez ou une à deux!
Paméla et Patrick : C’est quoi notre passion secrète?
Paméla : Moi, pour ma part, c’est vraiment les genres de rénovation (rires). Tu sais admettons dans la maison, on dirait que je pars, j’ai toujours des bulles, j’ai un projet de comme «ok, là je refais la céramique dans la cuisine» et j’y passe mes journées. J’aime ça le faire moi-même, je veux pas que Pat touche à mes affaires.
Patrick : Les plantes aussi !
Paméla : Mes plantes aussi j’aime bien bien ça! Des fois je vais arriver dans la chambre et je suis comme «ok, je suis plus capable, je vais repeinturer au complet» et je peux faire ça quand même…
Patrick : C’est le fun comme question, ça nous permet de dire des choses que… parce que normalement on parle toujours de notre musique mais là c’est cool de parler d’autre chose.
Paméla : Moi, les petites rénovations, refaire des chambres puis ouais les plantes. Pat à chaque fois que j’arrive de faire des commissions, c’est sûr que j’arrive avec une nouvelle plante et il est comme «voyons! On en a plein!»
Patrick : Moi, j’ai un aspect geek assez prononcé qu’on ne voit pas, qu’on n’expose pas tant que ça. Mais je suis quelqu’un qui tripe sur les cartes Magic, les Tortues Ninja, Batman, toutes ces affaires-là. Je suis comme un peu enfantin à ce niveau-là…
Paméla : oui, vraiment! (rires)
Patrick : Mais je suis un geek dans le fond, j’aime tous les trucs un peu de jeux vidéos, de super-héros.
Paméla : surtout les Star Wars là…
Patrick : Star Wars aussi!
Paméla : À chaque Noël, on fait des échanges de cadeaux dans les familles, et on sait à chaque fois que Patrick ses choix de cadeaux ça va être …
Patrick : C’est juste des bébelles de Star Wars et de trucs comme ça (rires)
Paméla : on est comme «est-ce que bientôt tu vas demander autres choses? Tu dois avoir fait le tour des figurines?»
Patrick : Non, il y a toujours des figurines que j’ai pas quelque part! (rires)

Quiz musical :

1. Ton lecteur de musique plante sur une île déserte, tu peux seulement écouter une chanson, c’est laquelle? Alalalalong de Inner Circle, ca fitterait pas mal avec l’ambiance d’île déserte en plus de nous permettre de garder le moral !!! 🙂

2. Ta chanson de rupture préférée?
Pat : Hole in my soul de Aerosmith
Pam : Grenade de Bruno Mars

3. Ta chanson d’amour préférée ?
Aerosmith : don’t wanna miss a thing
La chanson de notre mariage !

4. Une artiste que tu aimerais que les gens connaissent davantage ?
Nos amis, les gars de RSVP! On a eu la chance de travailler avec eux sur leur premier EP et ce sont des vraies bêtes de scène!! À découvrir définitivement!

5. Si tu pouvais écouter un seul album pour l’année à venir, ce serait lequel?
Le nouvel album country/électro de Diplo: Snake oil. Tellement beaucoup de gros artistes internationaux sur cet album!!

6. La chanson qui te rend le plus heureux ?
MMM bop des frères Hanson!! Chanson la plus joyeuse de tous les temps!!

7. Un.e artiste / groupe qui t’inspire beaucoup ?
Pat : Max Martin, l’homme derrière tous les plus gros hits de Katy Perry, Backstreet Boys, P!nk, The Wknd, etc. etc.
Pam : Beyoncé une artiste et femme accomplie qui s’implique dans toutes les facettes de sa carrière.

8. La chanson qui t’obsède en ce moment?
Pam: Roses de Saint Jhn
Pat: FisherLosing it

9. Une chanson que tu aimerais avoir écrite?
Bohemian rhapsody de Queen , tellement d’émotions en 1 seule chanson!

10. Ta chanson (à toi) préférée?
Notre chanson préférée est la chanson qu’on aurait aimé écrire sans aucun doute!
Bohemian rhapsody de Queen

 

Vous pourriez aussi aimer...