Meghan Oak : confiante de son avenir

Entrevue avec Meghan Oak

© Photo officielle

Par Marie Eve Archambault

Au lendemain de son élimination à Star Académie, Meghan Oak a répondu aux questions de plusieurs journalistes. Nous avons eu la chance de pouvoir s’entretenir avec elle.

Quel cours t’a apporté le plus professionnellement et personnellement parlant?

Définitivement le cours d’interprétation avec Lara. Il y a énormément de choses qui se passent dans cette classe-là. C’est probablement la classe où j’ai le plus déversé de larmes. Ça, c’est certain. C’est riche en émotions, mais aussi riche en apprentissages.

Qu’est-ce que tu as appris que tu aimerais réutiliser dans le futur?

C’est la manière d’interpréter les chansons et de transmettre un message afin de toucher à ses émotions. Lara le fait tellement bien. C’est autant de le pratiquer avec elle que de voir mes collègues le faire devant moi. Je pense que dans la vie tu peux autant apprendre en faisant les choses que d’observer les autres faire l’exercice. Dans cette classe-là, plusieurs Académiciens vivaient pleins d’émotions et les vivaient de façons différentes. Il se passait tellement de choses en peu de temps que ça nous permettait de comprendre la richesse d’un texte et de comprendre le pouvoir de chanter. On se rend compte que chanter devant un public, c’est tellement un gros pouvoir. On transmet un message, une histoire, et on fait vivre une émotion à des inconnus ou à des gens qu’on aime. C’est complètement fou!

Si tu avais à choisir un moment préféré dans l’aventure ce serait lequel?

J’ai tellement eu de beaux moments avec mes amis académiciens. On a tellement eu des cours exceptionnels. Les shows étaient complètement fous. J’ai aimé les one on one avec Matt où nous composions. Je riais beaucoup avec Lunou. Maêva était mon esthéticienne en chef. Tous ces petits moments-là ont été des petits moments cocasses, mais qui ont rendu mon parcours tellement riche. Oui, les performances étaient extraordinaires! J’ai eu beaucoup de plaisir à chanter avec Charlotte ou bien Véronic. Les cours qui étaient super enrichissants, mais les moments entre les Académiciens vont rester graver dans ma mémoire très longtemps.

Dimanche dernier, tu as décidé d’interpréter une chanson de Lara Fabian directement devant l’interprète elle-même, comment t’es-tu sentie?

De la chanter devant Lara c’était un cadeau. Il y en a certains qui m’ont demandé si c’était plus stressant de la chanter devant Lara. Étonnamment, je n’ai pas senti plus de stress à chanter la chanson devant celle qui l’avait écrit. Je trouve que c’est plutôt une belle occasion et un cadeau de la vie de performer la chanson devant elle.

Par exemple, lorsque j’ai fait mon mini album en octobre dernier, je recevais des vidéos de jeunes chanteuses qui interprétaient mes chansons. Je trouvais tellement que c’étaient des beaux moments. C’est un beau cadeau. On dirait que la chanson était beaucoup plus riche et qu’elle prenait beaucoup plus de sens en sachant que Lara était juste à côté.

Tu as été en danger deux fois. Comment as-tu pris ce coup-là dans Star Académie?

Je trouve que j’ai un excellent parcours dans Star Académie. C’est vrai que d’être en danger en très peu de temps, c’est un parcours de warrior. Il s’est passé beaucoup de choses en peu de temps. J’aurais aimé rester à l’Académie plus longtemps, mais il y a d’autres choses qui m’attentent. Je pense qu’il y eu plusieurs épreuves. Ce qui fait en sorte que j’ai évolué rapidement. J’ai appris des choses rapidement. Cette semaine, les trois sentaient que ce serait peut-être la fin. C’est sûr que c’est difficile sur le moral. L’important c’est qu’on s’est tenu les trois ensemble, Guillaume, William et moi, nous avons donné la meilleure performance qu’on a pu dimanche soir.

© TVA Publications / Éric Myre et Bertrand Exertier

Lorsque je regarde sur les réseaux sociaux, on constate rapidement que les téléspectateurs étaient outrés de voir les 3 meilleurs en danger. De voir cela, qu’est-ce que ça te fait?

C’est sûr que ça me brise un peu le cœur. Je pense qu’on était trois personnes qui auraient pu se rendre très loin dans la compétition, même si je n’aime pas ce mot. Je suis quand même d’accord. J’avais clairement le talent de me rendre dans l’aventure plus longtemps. Je pense que la vie fait bien les choses et je suis tellement contente pour mes deux amis : Guillaume et William. Ils peuvent clairement se rendre jusqu’à la fin. Je ne serais pas étonnée que ce soit l’un des deux qui gagnent Star Académie. Je leur souhaite à 100%. En plus, j’ai été la petite viande de sandwich toute la soirée. Les deux boys étaient à côté de moi pour me supporter. On s’est beaucoup rapproché dans les deux dernières semaines. On était vraiment un beau trio et je suis certaine qu’on va se revoir très rapidement après l’aventure.

Tu as dit tout à l’heure le mot compétition, mais dans la cohorte de cette année, on sent beaucoup de solidarité entre chaque Académicien.

Tu ne te trompes absolument pas! Peut-être que je vis dans un monde de fée et de petite princesse, mais je n’ai pas l’impression que la compétition était très féroce entre nous. À la base, on s’aime tellement. Et vivre ensemble en temps de pandémie, on a eu l’opportunité de se voir plus tôt à cause de notre quarantaine. On a tissé des liens plus tôt avant même que les caméras sont présentes dans notre quotidien. Il y a énormément d’amour qui nous lie et je pense que c’est une relation incompréhensible. On est 15 à vivre cette aventure au Québec. C’est tellement riche de vivre ça ensemble. Ce n’est que le début d’une grande relation je pense.

Ce n’est pas la fin pour toi. Avant Star Académie, tu as sorti un EP. Peux-tu nous en parler?

J’ai sorti mon mini album, qui s’intitule Étrangère, en octobre dernier. J’avais sorti un single aussi en juillet. Pour moi, je m’étais donnée le oui à moi-même sans que personne ne me donne la permission de sortir mon premier EP sans aucune expérience et sans aucune visibilité. Je suis tellement fière du résultat. Quand j’étais plus jeune, mon plus grand rêve était de faire un CD. J’ai fait un premier EP et je suis convaincue que ce n’est pas mon dernier. J’ai très hâte d’écrire de nouvelles chansons. En fait, j’espère utiliser ce que j’ai appris dans l’Académie pour écrire de nouvelles œuvres.

Tu parlais de la chanson, Au Revoir, qu’est-ce que cette chanson représente pour toi?

Au Revoir, pour moi, il y a des éléments dans ma vie qui ont été difficiles pour moi de dire aurevoir à des expériences ou à des personnes. Cette chanson-là se colle bien à Star Académie. J’ai dit mes aurevoirs, mais c’est quand ce n’est pas vraiment le temps de dire aurevoir. C’est quand tu ne prends pas le temps. Je l’ai écrit dans la chanson parce que je n’ai pas eu l’occasion de le dire. Je pense que cette chanson peut très bien se coller à l’Académie. Oui, j’ai pu dire bye à mes amis, mais c’est tellement rapide que nos aurevoirs étaient très courts. Cette chanson est encore plus d’actualités pour moi aujourd’hui.

Finalement, crois-tu que tu as le bagage nécessaire pour continuer la suite?

Absolument! C’est sûr que j’ai la motivation à 1000 à l’heure! Ça ne va jamais disparaître! Je vais utiliser tout le bagage que j’ai acquis dans les dernières semaines pour encore plus apprendre, mais cette fois-ci, de façon autodidacte. Je vais commencer le plus de projets possibles dans les prochaines semaines. C’est sûr et certain que ce n’est pas la dernière fois que vous allez entendre parler de Meghan Oak. Ça, je peux vous le garantir!

Vous pourriez aussi aimer...