#MatPlusUltra: Stadia prise 2

Pas au même stade

©Google

Par : Martial Genest

Lors de ma première chronique sur la Stadia de Google, j’avais fait mention de quelques moments de délais de transfert de données causant un arrêt court de la fluidité de l’image, étant incertain de la cause j’ai tenté de faire quelques tests plus approfondis.

Période de jeu: Il arrive souvent lors de lancements de nouveau jeu qu’une demande accrue n’ayant pas été prévue cause ce type de trouble, plusieurs joueurs de World of Warcraft pourraient vous en parler en long et en large, des troubles subis lors de chacun des lancements des expansions. Oui, le jeu Destiny 2 n’est pas une nouveauté, mais le service de jeu en streaming Stadia lui l’est et plusieurs acheteurs ont reçu leur ensemble Founders dans la même période de temps.

Multijoueur Vs Solo: Ayant eu le problème lors des tests avec un jeu multijoueur, je me suis donc tourné vers un jeu en solo que je connaissais très bien pour y avoir passé plus de 100 heures dedans. Grâce à Ubisoft, j’ai pu faire l’essai d’Assassin’s Creed Odyssey sur la Stadia et comparer avec ce que j’avais vu et fait sur la PS4. Contrairement à Destiny 2, je n’ai eu aucun délai et la fluidité était impeccable, mais le tout ne fut pas sans problème, à plusieurs occasions, le message m’avisant que le jeu pourrait arrêter à tout moment pour un mauvais signal et d’appuyer sur le bouton a l’effigie de Stadia sur la manette pour plus d’informations. À chacune des occasions, lorsque le message est apparu, que j’ai fait ce qui était recommandé et selon le système, mon signal était bon. Était-ce là une fausse alerte? Je ne suis pas encore convaincu, car il ne faut pas oublier que selon les instructions, il est fortement recommandé de brancher par câble Ethernet le recepteur Chromecast Pro.

©Ubisoft(capture d’écran par Stadia)

Un gros merci à Ubisoft pour la copie du jeu Assassin’s Creed Odyssey pour la Stadia, et au studio d’Ubisoft Québec, le jeu est encore plus beau sur la Stadia. Quoique la qualité de l’image soit excellente, si le jeu devenait instable par un message d’erreur à répétition, les avantages énoncés par Google pour la Stadia deviennent sans valeur, car si le but est de réduire les pertes de temps de jeu par cause de téléchargement et de mise à jour, les arrêts fréquents par perte de signal sont tout aussi déplaisants, si non plus. Avec ces plusieurs heures de tests, présentement et s’il n’y a aucune correction apportée, la Stadia sera peut-être la Betamax des consoles de jeux video.

Avec l’annonce de la sortie de la prochaine génération de consoles par Sony et Microsoft prévu pour le quatrième quart de 2020. Google devra faire de grandes corrections, s’il pense prendre une part du marché de ces deux géants, ayant déjà à leurs actifs plus de 20 ans d’expérience. Sans jeu offert gratuitement à chaque mois et une réponse plus que nébuleuse quant à ce qui adviendrait des jeux achetés si le service arrêtait d’exister? Une question très valide puisque, Google a déjà tenté par le passé de prendre un part d’un marché plus qu’établi en créant Google Plus. Dans son état présent la Stadia mérite une note plutôt médiocre, car le jeu vidéo est plus qu’une belle image.

Note finale: 3 /10

Image en première ©Ubisoft (capture d’écran par Stadia)

Vous pourriez aussi aimer...