un magazine web axé sur la culture d’ici

l’OSM, un retour en force

Entre l’histoire et le présent

crédit: AntoineSaito

Par Violaine Morinville

Le spectacle de lorchestre symphonique de Montréal Chostakovitch et Ravel selon Rafael Payare était présenté par BMO à la Maison Symphonique de Montréal le 13 octobre 2022 dernier. La saison 2022-2023 est bien enclenchée avec des séries de spectacles musicaux hautes en couleurs.

Le chef d’orchestre Rafael Payare et le pianiste Vikingur Olafssou au piano ont bien amorcé la soirée avec l’orchestre de l’OSM visuellement bien installée sur la scène. Le protocole des présentations s’est bien déroulé avec l’ouverture d’Elysium de Moussa, une oeuvre musicale intemporelle de l’Antiquité grecque. L’harmonie musicale dans son ensemble était douce, créative en sonorité et très énergisante à l’écoute. Les sons inspirants des instruments ont semblé hypnotiser le public pour entamer le voyage musical de la soirée.

crédit: AntoineSaito

Le concerto pour piano en sol de Ravel joué au piano par Vikingur Olafssou était contrasté de moments doux contemplatifs vers des rythmes plus jazzés, dynamisé par la harpe, les instruments à vents et les tambours. Le pianiste nous a offert trois courtes oeuvres musicales en extra ce qui a rendu la première partie vraiment inspirante.

Le spectacle s’est poursuivi par une oeuvre musicale plus classique d’une heure avec la reprise du répertoire de Chostakovitch symphonie #10 en mi mineur, op.93. La musique acoustique résonnait bien dans la maison symphonique avec un public installé en forme de 360 degré. Les musiciens étaient bien synchronisés dans une interprétation sensible où l’intensité variait selon chaque moment du concert.

Ce fut une belle soirée musicale alliant le passé et le présent revisité dans l’instant du spectacle. Une série de spectacles sont au programme de l’OSM à la Maison symphonique de Montréal. Nous pouvons suivre le tout ici: https://www.osm.ca/fr

Site web:

Chostakovitch et Ravel selon Rafael Payare

Vous pourriez être intéressés par ces articles:

Songe d’une nuit d’été à l’OSM : entre le théâtre et la musique ! 

La Virée classique OSM – Rhapsodie américaine : du folklore à la légende

Fred Pellerin à l’OSM: La poste du paradis

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email