un magazine web axé sur la culture d’ici

Les nouveautés à voir et entendre

De beaux retours tant attendus!

Guillaume Lafond - Facebook de l'artiste
Guillaume Lafond – Facebook de l’artiste

Par :

Retrouver des artistes est toujours une sensation fort agréable. Cette semaine, je vous propose le retour de légendes, du classique et du country. Voyez et entendez les légendes de Vilain Pingouin, Vulgaires Machins, la musique intemporelle d’Angèle Dubeau ainsi qu’appréciez les nouveautés de Guillaume Lafond sous des tonalités country.

Bonne semaine!

Vilain Pingouin

Vilain Pingouin
Vilain Pingouin

Après un été chargé avec une vingtaine de spectacles aux quatre coins de la province, le légendaire groupe rock québécois Vilain Pingouin lance aujourd’hui la pièce La course ou la vie, tout premier extrait d’un nouvel EP à venir le 25 novembre et qui se nommera Coup de main.

Forts d’une amitié et d’une collaboration musicale qui durent depuis près de 40 ans, Rudy Caya et Polo Bellemare des Frères à Ch’val ont décidé d’unir leur voix pour cette nouvelle chanson originale, la première en quatre ans pour la formation qui compte plus de 35 ans d’existence.

Clin d’œil à la société de consommation et aux différences entre générations, La course ou la vie est surtout un hymne à vivre sa vie et à faire ses propres choix.

Cette nouvelle chanson de Vilain Pingouin mise sur un rythme accrocheur, une mélodie qui se fredonne dès les premières écoutes et un solo de guitare bien senti, question d’inspirer une dose de courage et de motivation pour prendre des décisions et faire son chemin.

Les textes de Rudy Caya, appuyés par les Pingouins musiciens de talent, ont encore et toujours cette capacité à joindre l’auditeur et le fan dans ce qu’ils vivent au quotidien. C’est ça, la touche Vilain Pingouin.

Vilain Pingouin a vu le jour à Montréal en 1986, alors que la musique francophone connaît un nouvel essor, tout particulièrement dans ses pulsions rock. Le groupe fait sa marque en ralliant un public au cœur jeune et rêvant de liberté avec des succès (devenus des classiques) comme Le trainSous la pluieLes belles annéesMarche seul et P’tite vie, p’tite misère.

Aujourd’hui, trois des membres originaux du groupe – Michel Vaillancourt (batterie), Claude Samson (accordéon, guitare, harmonica, mandoline) et Rudy Caya (voix) – sont accompagnés par Alain « Riot » Godmer (guitare), Michel Bélanger (basse) et Jean-Michel « Red » Soudre (guitare). Vilain Pingouin a été intronisé au Panthéon du rock’n’roll québécois en 2017.

Vulgaires Machins

Vulgaires Machins
Vulgaires Machins Gaëlle Leroyer

Animé par l’urgence de dire et de jouer, le groupe Vulgaires Machins dévoile avec Disruption un premier album de matériel original en plus d’une décennie.

Inspiré par la pensée du philosophe Bernard Stiegler, Disruption chemine entre questionnement existentiel et recherche d’ancrages.

Dépassant la critique éculée d’un système insoutenable et destructeur, la formation réoriente notamment la réflexion autour du phénomène d’accélération exponentielle de l’évolution technologique et ses effets dévastateurs sur les structures sociales (Moi).

Un œil critique sur ces réseaux asociaux qui détruisent relations individuelles, familiales et amicales, le groupe Vulgaires Machins pointe l’aveuglement volontaire d’une classe politique qui nous abandonne au consumérisme effréné et à l’individualisme exacerbé (Ok).

Dans cette ère où le vide politique, l’absence d’un projet commun et l’ultra-violence se manifestent de façon de plus en plus alarmante, le quatuor aspire à fédérer (Je lève mon verre).

Préoccupé par l’effondrement du monde commun, il s’attelle à réfléchir aux issues possibles face à nos pertes de repères et ce sentiment d’impuissance généralisée (Jusqu’à l’aurore).

Devant une crise écologique possiblement déjà irréversible et horrifié par l’extrême-droitisation, la désolidarisation et les dérives libertariennes (Liberté),  ;e quatuor Vulgaires Machins veut trouver le courage d’agir en plein cœur de la catastrophe (Vivre). Disruption se révèle ainsi une invitation à combattre le nihilisme qui nous guette à chaque instant (Obsolète).

C’est un cri du cœur que poussent Guillaume Beauregard (chant, guitare), Marie-Eve Roy (chant, guitare, claviers), Maxime Beauregard (basse) et Pat Sayers (batterie) avec cet album qui marque une forme de rupture au regard de leurs opus précédents.

Angèle Dubeau

Angèle Dubeau
Angèle Dubeau

Fidèle à sa passion de chercher des perles rares musicales, Angèle Dubeau présente Portrait : Alex Baranowski, le 6e opus de sa série d’albums dédiés à des compositeurs actuels amorcée en 2008 avec Portrait : Philippe Glass.

L’album est disponible en ligne et en CD depuis le 14 octobre dernier. L’album regroupe plusieurs œuvres phares du catalogue de Baranowski ainsi que trois premières mondiales, dont Wiosna, une commande que l’auteur décrit comme une de ses œuvres les plus intimes.

Pour cet album dédié à son œuvre, le compositeur a réécrit et arrangé toutes les compositions pour Angèle Dubeau et son orchestre La Pietà. Un album sur mesure pour le concept de ce portrait d’un compositeur de grande envergure.

Une occasion de découvrir l’œuvre de cette étoile montante de la musique classique actuelle interprétée par une des grandes virtuoses de son temps et son remarquable ensemble féminin.

« Mon infatigable curiosité m’a fait découvrir, il y a quelques années, Alex Baranowski. Dès la première écoute, j’ai tout de suite entendu qu’il écrivait superbement bien pour le violon, et qu’il méritait que je m’arrête pour explorer son catalogue. J’y ai trouvé une musique belle, généreuse, variée, riche en atmosphères sonores et merveilleusement expressive. » – Angèle Dubeau

Jeune compositeur à succès basé à Londres et plusieurs fois primé, Alex Baranowski propose une musique belle, généreuse et riche en atmosphères sonores.

Une œuvre qui dévoile une écriture pour le violon merveilleusement expressive et sensible sous l’interprétation à couper le souffle d’Angèle Dubeau et de son ensemble unique, La Pietà.

Guillaume Lafond

Guillaume Lafond
Guillaume Lafond

Cowboy des temps modernes, l’un des artistes favoris du public lors de l’aventure Star Académie en 2021, Guillaume Lafond présente un tout premier album, À destination, disponible en magasin et sur l’ensemble des plateformes numériques.

Fier et éloquent représentant d’une nouvelle génération d’artistes ayant le country-folk tatoué sur le cœur, l’auteur-compositeur-interprète dévoile un disque de dix pièces, dont neuf nouvelles chansons originales inspirées de ce qu’il a vécu ou encore d’histoires dont il a été témoin.

Il y parle d’amour, le grand, celui brisé ou impossible, évoque la galère et l’évasion ou encore salue l’héroïsme du combattant que fut son grand-père. Aussi, il offre une relecture personnelle de la très belle Rosie, popularisée en français par Francis Cabrel.

Guillaume Lafond signe les paroles et les musiques de ces chansons country-folk, avec son complice et réalisateur David Laflèche, tantôt souriantes, tantôt émouvantes, portées par des musiciens de grand talent avec la participation de Russ Pahl, un as de la pedal steel à Nashville.

« J’ai été témoin d’un travail d’équipe incroyable, où la magie a opéré. Je suis reconnaissant et vraiment fier de ce qu’on a fait! » – Guillaume Lafond

« Guillaume représente, à mes yeux et mes oreilles, le futur de la musique country au Québec. Son jeu de guitare, la qualité de sa voix ainsi que son ouverture d’esprit font de lui un artiste que je classe parmi les meilleurs avec qui j’ai eu la chance de travailler en 30 ans de carrière. Ce gars-là est ici pour rester. » – David Laflèche

« Voici un artiste au potentiel international, un artiste authentique qui a tout pour lui : talent, charisme, singularité et qui s’exprime tel un livre ouvert. » – Mario Pelchat

À destination, le premier album de Guillaume Lafond, est disponible sous étiquette MP3 Disques.

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email