un magazine web axé sur la culture d’ici

Les nouveautés à voir et entendre

Du nouveau tout chaud

Pixabay - Image libre de partage
Pixabay – Image libre de partage

Par: 

Avec la température où le mercure commence à décliner, le ciel s’assombrir, il n’y a rien de plus réconfortant que de la musique pour nous réchauffer l’âme et le cœur. Ou encore des airs qui nous font bouger. Alors, voilà! Une semaine remplie de douceur ou rythmée. À vuos de choisir.

Bonne semaine!

Catherine Durand

Catherine Durant
Catherine Durand – Photo Officielle

Catherine Durand revient avec La maison orpheline, huitième album de sa carrière, qui sera disponible dès le 7 octobre prochain.

Sa maison orpheline, dont elle a déjà révélé les pièces Sommeil pesant, Quelques chose de beau et Lumières, s’est construite tout doucement. Entre les premières chansons écrites au printemps 2020, jusqu’aux dernières qui sont nées lors d’un séjour d’écriture au Centre des Arts de Banff au printemps 2022, 24 mois ont passé.

Vingt-quatre mois pendant lesquels Catherine Durand s’est plongée entièrement dans la création, avec l’aide de son complice Vincent Legault. Ensemble, ils ont doucement créé un écrin orchestral à son univers, par des arrangements plus poussés, plus étoffés, notamment avec la collaboration de l’Ensemble Cassiopée.

L’autrice-compositrice-interprète et multi-instrumentiste réalise du même coup un rêve qu’elle avait depuis longtemps; apprivoiser les instruments d’orchestre, et les faire cohabiter dans sa musique folk contemporaine. Par la personnalité plus moderne de Vincent (guitares, claviers, piano, coréalisation) et l’apport de musiciens d’envergure, dont Robbie Kuster (batterie, percussions) et Jonathan Arsenault (basse), La maison orpheline a pris des couleurs variées, mais est restée feutrée, sereine, aérée. Il s’agit sans conteste de l’œuvre la plus marquante et imposante de sa carrière.

La maison orpheline succèdera à Vingt, acclamée rétrospective pour souligner les 20 ans de carrière de Catherine Durand parue en 2018. Cette nouvelle sortie en sera une empreinte de sérénité, mettant de l’avant la voix et les mots de l’artiste. Instruments classiques, montées dramatiques et intenses, grandiosité, mais aussi plusieurs moments intimes et dépouillés parsèmeront cet attendu nouvel album.

Au compte de ses 20 ans de carrière, Catherine Durand a mis dans ses bagages sept albums, cinq nominations à l’Adisq, deux nominations et un prix comme autrice-compositrice francophone de l’année aux Canadian Folk Music Awards, ainsi que des centaines de spectacles au Québec, au Canada et en Europe. Un parcours riche et inspirant qui continue de se tracer.

Vulgaires Machins

vulgaires machins
Vulgaires Machins

Le groupe punk québécois emblématique Vulgaires Machins revient à la charge avec Asile, extrait annonciateur de Disruption, septième album studio à venir le 14 octobre sous Costume Records. L’opus disponible en pré-commande ici renoue avec la signature punk-rock à la fois incisive et mélodieuse de la formation campée sur une réalisation impeccable de Gus Van Go. C’est du Vulgaires Machins à l’état brut, fort en textes décapants et cyniques, mais aussi porté vers la réflexion profonde et l’introspection.

La chanson Asile se veut un moment de questionnement. Dans le contexte actuel d’aggravation des inégalités, de dégradation des conditions de travail, du recul des services publics et d’injustices de plus en plus criantes, une violence et une détresse individuelle se manifestent à travers le nouvel individu ultra-connecté, replié sur sa subjectivité et ses intérêts, capable de mettre le monde à ses pieds d’un simple clic. Influencé par la pensée du philosophe Bernard StieglerVulgaires Machins s’interroge. Ferions-nous face aujourd’hui à l’effondrement de notre monde commun? Dans ce contexte disruptif en pleine accélération, comment ferons-nous pour ne pas devenir fous?

Quelques semaines après avoir annoncé une tournée panquébécoise aux côtés du groupe punk américain Anti-FlagVulgaires Machins a fait paraître Je lève mon verre titre fédérateur et rassembleur chaudement accueilli du public.  Bien au-delà de l’élan nostalgique Guillaume BeauregardMarie-Eve Roy, Maxime Beauregard et Pat Sayers redonnent vie aux Vulgaires avec une seule envie en tête: renouer avec le plaisir de faire de la musique ensemble. Un plaisir décuplé par une envie plus urgente que jamais de brasser la cage.

Le groupe présente enfin le livre souvenir sur lequel il travaille depuis plus de deux ans. De longues heures d’archivage, de rédaction et d’entrevues plus tard pour retracer l’histoire du groupe en textes et en images depuis la rue Déragon à Granby en 1994 jusqu’à nos jours. Il est possible commander dès maintenant cet objet merveilleux ,signé par l’illustre Félix B. Desfossés, sur la boutique du groupe ou encore le récupérer à la Librairie Résonance à Montréal ou dans son magasin indépendant préféré. 

Sam Tucker

Sam Tucker
Sam Tucker – Pining for you

Pining for you est le tout nouvel extrait du talentueux auteur-compositeur Sam Tucker, qui prend ses distance de l’Americana et du folk rock le temps d’un deuxième EP électro. Depuis Grow: Part 1, Sam marie le genre de beats hip-hop lo-fi qu’il écoutait en ligne avec une approche plus aventureuse du jeu de guitare, un chant aérien et détaché, ainsi que des effets sonores comme le crépitement d’anciens appareils électroniques, résultant en un son unique et distinct, qui lui permettra d’atteindre un plus vaste public avec sa musique.

Avec Pining for you, on découvre par ailleurs que Sam a enrichi le son de ses chansons en invitant des musiciens chevronnés tels que Max Bellavance (The Brooks) et Jonathan Arseneau à participer au projet afin de rendre les pistes plus organiques et dynamiques.

La chanson commence avec une voix de fausset envoûtant qui capte immédiatement l’oreille de l’auditeur. Puis un riff de guitare évoquant le soul des années 60 propulse la pièce; un solo de saxophone tout droit sorti d’un délire de yacht rock; et cette voix haute perchée et plutôt aguichante qui chante :

Selon Sam, cette chanson aborde les failles au sein des relations, où une personne désire quelque chose, mais l’autre a de la difficulté à lui offrir ou à la suivre dans cette voie. « C’est une réflexion sur les besoins de ceux qu’on aime et comment les balancer avec les nôtres », explique Sam. « C’est à propos de notre évolution en tant que personne, pour nous-mêmes et pour les autres. » D’où le titre du projet, GROW.

Bleu Jeans Bleu

Bleu Jeans Bleu
Bleu Jeans Bleu

Ça y est, l’attente a assez duré. Bleu Jeans Bleu annonce son retour avec la venue de son quatrième album, Top Minou, le 18 novembre prochain. Et question de vous mettre l’eau à la bouche, l’iconoclaste quatuor dévoile un savoureux premier extrait et vidéoclip, Molle twist vanille-vanille.

Molle twist vanille-vanille représente la version yéyé de la bonne humeur contagieuse de Bleu Jeans Bleu. Rythmée à souhait, elle relate de la passion de Claude Cobra pour une saveur unique lorsque vient le temps d’aller à la crémerie: la twist vanille-vanille. Le choix des sonorités s’inspire grandement des années 60, non sans rappeler le son des groupes de l’époque avec leur énergie juvénile. Efficace et lumineux, ce nouveau vers d’oreille ensoleillera la fin de l’été avec gourmandise.

Le vidéoclip, qui respire la bonne humeur et la fraîcheur vanillée,  est une réalisation de Guillaume Monette et Marc-André Laurin, le même tandem qui est derrière la célèbre vidéo Coton Ouaté.

Et qui dit nouvel album, dit également nouvelle tournée! Bleu Jeans Bleu, qui revient de sa première virée européenne qui l’a notamment mené au mythique Festival Paléo en Suisse, entamera une imposante tournée de plus d’une cinquantaine de spectacles en salles le 27 janvier 2023 au Club Soda à Montréal, puis le lendemain à L’Impérial Bell à Québec. Toutes les dates ici.

Milk & Bone

Milk & Bone
Milk & Bone

Avec A Little Better Every Time, le duo Milk & Bone nous montre une nouvelle facette de Chrysalism, un troisième opus qui marque un départ vers un territoire résolument pop. L’album paraîtra sous Bonsound le 28 octobre 2022.

Se déployant comme une ballade émouvante, haute en intensité, A Little Better Every Time est un appel à s’aimer soi-même pour aller de l’avant. Ce nouvel extrait fait suite à l’hymne guitare-pop Movies, au ver d’oreille estival Borders et à la poignante chanson Bigger Love.

La nouvelle chanson de Milk & Bone est accompagnée d’un clip fort en symboles – pensons aux ailes d’anges ainsi qu’au serpent qui mue et s’enroule autour de sa proie. Empreintes de rage comme de délicatesse, les images font écho à la profondeur de la batterie et à l’intensité des guitares incisives. Le clip met en vedette Camille Poliquin et Laurence Lafond-Beaulne, les deux moitiés de Milk & Bone, trouvant la force de rester entières, même si leur image se déforme tranquillement.

Milk & Bone profite de cette sortie pour annoncer une série de spectacles au Canada. Au mois de février 2023, le duo sera de passage à Toronto, Kingston et Ottawa avant de rentrer à Montréal pour renouer avec ses fans lors d’un concert intime au Centre PH le 16 février. Il s’agit d’un retour aux sources pour le groupe, qui y a lancé son tout premier album, Little Mourning, en 2015. Une tournée suivra au courant de 2023. Rendez-vous au milknbone.com ou consultez la liste ci-dessous pour tous les détails.

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email