Les nouveautés à voir et entendre

Une semaine tout en chanson et lecture

© Patrice Michaud – La Tribune

Par :

C’est une semaine tout en nouveautés musicales qui s’offre à nous. Des artistes attendus et des découvertes. Un répertoire auditif incomparable. Aliocha, Patrice Michaud, Christian Marc Gendron et Manon Séguin sauront tour à tour vous émouvoir et vous faire sourire.

Pour sa part, Josélito Michaud nous entraîne à nouveau dans l’univers d’Olivier, 32 ans plus tard. Une suite attendue et qui saura, qui sait, résoudre les énigmes de sa vie.

Aliocha

© Aliocha Schneider -Film Ville-Marie

Aliocha présente C’est tout ou rien, une version francophone adaptée de Forget My blues, initialement parue sur son album Naked.

Guitares dépouillées, poésie frontale, le pari de la simplicité se poursuit dans cette première incursion en français. On apprécie sa voix prenante et les arrangements épurés, foisonnants et riches en simplicité. Cette expérience en français résulte de ses récentes sessions de travail en confinement, et c’est une grande porte qui s’ouvre pour sa créativité.

On perçoit la grande sensibilité d’Aliocha dans le clip qu’il a lui-même réalisé. Tourné dans un studio parisien, ce clip à la fois sobre et élégant révèle la performance d’une danseuse classique (Naïs Duboscq). Choisie pour sa grâce et sa légèreté que les paroles évoquent directement, celle-ci s’invite prodigieusement dans le magnifique tableau.

Je vous offre, ici, le clip de la chanson interprétée au dernier Festival de jazz auprès de Charlotte Cardin-Goyer et qui, pour ma part, m’avait fait découvrir l’artiste.

Josélito Michaud

© Josélito Michaud – Chatelaine.fr

Trois mois tout au plus. Nouveau livre de Josélito Michaud sera disponible dès le 11 novembre 2020.

Après les parutions de Passages obligés, Dans mes yeux à moi et La Gloire démystifiée, Josélito Michaud présente son quatrième ouvrage, Trois mois tout au plus, la suite du best-seller Dans mes yeux à moi qui a inspiré la série télévisée Olivier.
Ce roman nous fera ainsi renouer avec Olivier Dubreuil.

Trente-deux ans après son départ pour Montréal, alors qu’il venait de célébrer son dix-huitième anniversaire et de découvrir l’identité de sa mère biologique.
Devenu un animateur de télévision à succès, il fête en grande pompe son cinquantième anniversaire pendant sa dernière émission de la saison. Quelques heures après la fin des festivités, souffrant de maux persistants, il se rend à l’hôpital, où un médecin lui livre un verdict sans appel : il lui reste à vivre trois mois tout au plus.
Ébranlé par la nouvelle, alourdi du secret qu’il devra porter et conscient du peu de temps qu’il a devant lui, il part à la recherche de son père biologique, dont il vient de découvrir l’identité. Il fuira les lumières de la célébrité en allant, seul, à New York, là où ce dernier est enterré. Il voudra tout connaître de cet homme mort, repérer la vérité dans les mensonges répétés de sa mère biologique, une religieuse défroquée. Il apprendra certaines choses qu’il aurait mieux valu ne pas savoir, et d’autres qui vont l’enchanter. Une quête essentielle, celle de rattacher les bouts manquants de son histoire avant que tout s’arrête. Aura-t-il le temps de résoudre les nombreuses énigmes de sa vie?

© Josélito Michaud – Trois mois tout au plus

À paraître chez Libre Expression, Trois mois tout au plus peut se lire de façon indépendante bien qu’il s’agit de la suite du livre Dans mes yeux à moi. Les thèmes de l’effet corrosif des secrets de famille, des mensonges et des vérités, de la résilience, de la maladie et de la gloire y sont abordés et servis justement par l’écriture vive, directe et sensible de Josélito. Une sortie littéraire à ne pas manquer.

Producteur télé, conférencier, réalisateur et intervieweur, Josélito Michaud a marqué le paysage télévisuel québécois avec ses émissions et ses documentaires. Il s’est démarqué également à la radio comme animateur, ainsi que comme imprésario et producteur de disques et de spectacles. Directeur de la première édition de Star Académie, coproducteur et idéateur des séries Olivier et Le Chaos, qui sera disponible sur le Club illico en 2021, Josélito Michaud a reçu de nombreuses distinctions. Il vient tout juste de présenter la série documentaire Josélito au cœur du monde, sur ICI Radio-Canada Télé et sur TOU.TV, et la série balado Et après, sur Qub Radio.

Noël à trois

© Christian Marc Gendron et Manon Séguin – Noël à trois

Manon Séguin et Christian Marc Gendron ont succombé à la magie de Noël. Ils lancent aujourd’hui Noël à trois, leur premier album du temps des Fêtes, produit par Mario Pelchat sous la bannière MP3 Disques. Noël est à nos portes, une autre année s‘achève déjà, et pas n’importe laquelle : une année historique qui, plus que jamais, nous donne envie de retrouver notre cœur d’enfant. C’est ce que nous proposent Manon Séguin, Christian Marc Gendron… et leur fille Kara : un regard sur cette musique magique qui fait de Noël un moment chaleureux et mémorable.

On sent dès les premiers accords que cet album plaira et laissera sa marque tant les orchestrations, les cuivres, les rythmes et les interprétations des artistes sont sentis. Parmi les 12 titres, on trouve des classiques – des plus traditionnels aux plus récents, dont le puissant Minuit, chrétiens, interprété pour la première fois par une femme, une touchante version de Glory Alleluia, ainsi qu’un Joyeux Noël en mode Big Band. On y retrouve également les succès Jingle Bells et It’s beginning to look a lot like Christmas. Avec l’aide du réalisateur Christian Turcotte, le couple nous plonge dans les ambiances feutrées de Bing Crosby et puissantes d’Harry Connick Jr pour notre plus grand plaisir.

Ce n’est pas toujours facile d’écrire une chanson originale de Noël, mais pour ce nouvel opus, trois chansons originales, toutes écrites et composées par Christian Marc Gendron, font également partie du lot. À commencer par Noël à trois, la pièce titre de l’album, le duo souhaitait souligner ce Noël historique de leur petite famille. Cet irrésistible hymne à Noël est comme une lettre envoyée à leur petite Kara et est assurément voué à devenir un classique du temps des Fêtes! Douce, contemporaine et cool, la mélodie de Noël pour la vie accroche un sourire au visage. Enfin, c’est la tristesse, la nostalgie et beaucoup d‘amour que Manon Séguin nous exprime sur la somptueuse ballade Noël sans toi, qu’elle dédie à sa maman décédée il y a quelques années. Une interprétation humble juxtaposée à une thématique moins « hop la vie », soit la douleur ressentie pendant le temps des Fêtes après la perte d’un être cher.

Je vous laisse, ici, le lancement officiel et virtuel de l’album… Histoire de vous inviter à en connaître toutes les facettes. Bon visionnement.

Patrice Michaud

© Patrice Michaud – À qui l’aura

Après le succès retentissant de la pièce La grande évasion et près de trois ans après la sortie de l’album Almanach acclamé par le public et la critique, Patrice Michaud présente aujourd’hui du nouveau matériel; une chanson et un vidéoclip qui s’intitule À qui l’aura. Ce plus récent extrait fait également écho au prochain album de l’auteur-compositeur-interprète qui est actuellement en création.

À qui l’aura explore la quête d’un amour avec une juste dose de mélancolie. La douce incertitude des rencontres fugaces et éphémères résonne ici comme une prière silencieuse aux textures sonores riches et apaisantes. Une pièce tout en douceur qui nous entraîne dans la fragilité des instants, des souvenirs et des déchirements, une introspection parfaite en ces temps singuliers.

Les paroles et la musique de ce plus récent extrait sont l’œuvre de l’auteur-compositeur-interprète Patrice Michaud. La réalisation, à nouveau signée Alex McMahon, nous enveloppe d’une ambiance éthérée : guitare 12 cordes (Patrice Michaud), guitare électrique (Simon Pedneault), basse, Wurlitzer, synthétiseur (Alex McMahon), batterie et des percussions (Marc Chartrain).

La pièce À qui l’aura est également accompagnée d’un vidéoclip mettant en vedette Patrice Michaud, Benoit Reid, Nathalie Claude et Jean Drolet. Ce plus récent voyage cinématographique est réalisé par Jean-François Leblanc, réalisateur du court-métrage primé Landgraves, 25 sélections et 12 prix jusqu’à maintenant. Signées Benoit-Jones Vallée à la direction de la photographie, créateur de plus d’une quarantaine de vidéoclip, entre autres pour Koriass, Fouki et Hubert Lenoir, les images représentent ici un court passage dans la vie d’un protagoniste en manque de repère sur la route de la vie. Véritable hommage visuel au cinéma des années 70, le vidéoclip À qui l’aura est à la fois mystérieux, mélancolique et enveloppant.

Rappelons également que Patrice Michaud fera partie de la grande aventure de Star Académie à l’hiver 2021 sur les ondes de TVA. Il sera aux commandes des variétés du dimanche soir en tant qu’animateur. Élu deux fois interprète masculin de l’année à l’ADISQ et fort de son expérience musicale, Patrice Michaud pourra également conseiller les Académiciens, échanger et créer en leur compagnie.

Vous pourriez aussi aimer...