un magazine web axé sur la culture d’ici

Les nouveautés à voir et entendre

Décembre à nos portes

Pixabay - Image libre de partage
Pixabay – Image libre de partage

Par : 

Voilà le dernier mois qui nous transportera vers la prochaine année. Ce mois sur qui retombe toutes les frénésies des préparatifs des festivités entourant les célébrations de Noël et du Nouvel An.

Cette semaine, j’ai voulu vous apporter du doux et du précieux à vos oreilles et votre esprit afin d’entamer décembre sur une note de calme. Beaucoup d’instrumental qui, je le souhaite, vibreront longtemps en vous.

Bons préparatifs! Bonne semaine!

Les Cowboys Fringants et L’OSM

Les Cowboys Fringants et L'OSM
Les Cowboys Fringants et L’Orchestre Symphonique de Montréal

Les Cowboys Fringants, dans la foulée des deux prochains concerts présentés les 28 et 29 novembre 2023 à la Maison Symphonique (qui, ho surprise!! Affiche complet), voici une surprise longuement attendue qui fera le plaisir aux spectateurs chanceux et ceux qui auraient souhaités y être!

Les Cowboys Fringants et leurs vibrantes chansons interprétées par l’Orchestre Symphonique de Montréal, sous la direction du chef d’orchestre Simon Leclerc, maintenant proposé sur un spectaculaire album:

Vinyle en précommande ou album numérique

Un concert magique capté en décembre 2020 qui, grâce à une forte demande est également de retour en vidéo sur demande sur la plateforme VIMEO.

Une chance unique d’entendre le répertoire des Cowboys Fringants! Les adaptations symphoniques sont signées Simon Leclerc et exécutées par des musiciens d’exception. En plus de les voir tous à l’œuvre, avec la magnifique participation de Karina Gauvin (soprano) et Dominique Côté (baryton).

Catherine Durand

Catherine Durand
Catherine Durand

Quelques semaines avoir laissé une forte impression avec l’album La maison orphelineCatherine Durand revient avec le vidéoclip Les nœuds.

Cette chanson douce et émotive a été mise en images avec tout autant de sensibilité par le réalisateur Dominique Laurence.

Sorti le 7 octobre dernier, La maison orpheline est certainement l’album le plus marquant et imposant de la carrière de l’autrice-compositrice-interprète, et les critiques n’ont pas manqué de le souligner.

Catherine Durand a conçu La maison orpheline avec l’aide de son complice Vincent Legault (Dear Criminals, Mille Milles). Ensemble, ils ont doucement créé un écrin orchestral à son univers, par des arrangements plus poussés, plus étoffés, notamment avec la collaboration de l’Ensemble Cassiopée.

L’artiste réalisait du même coup un rêve qu’elle avait depuis longtemps; apprivoiser les instruments d’orchestre, et les faire cohabiter dans sa musique folk contemporaine. Par la personnalité plus moderne de Vincent (guitares, claviers, piano, coréalisation) et l’apport de musiciens d’envergure, dont Robbie Kuster (batterie, percussions) et Jonathan Arsenault (basse), La maison orpheline a pris des couleurs variées, mais est restée feutrée, sereine, aérée…

Au compte de plus de 20 ans de carrière, Catherine Durand a maintenant dans ses bagages huit albums, cinq nominations à l’Adisq, deux nominations et un prix comme autrice-compositrice francophone de l’année aux Canadian Folk Music Awards, ainsi que des centaines de spectacles au Québec, au Canada et en Europe. Un parcours riche et inspirant qui continue de se tracer.

Antoine Malette-Chénier

Antoine Malette-Chénier
Antoine Malette-Chénier

Consolations, le premier enregistrement solo d’Antoine Malette-Chénier, est inspiré par le désir de l’artiste de toucher l’âme et le cœur de ses auditeurs. Consolations fait appel au grand pouvoir évocateur de la musique romantique, tel un récital intime propice à la communion et aux partages d’émotions.

Avec Consolations, Antoine Malette-Chénier fait découvrir des œuvres pour harpe, originales ou transcrites, dont plusieurs sont enregistrées pour la première fois. Ces pièces touchent à tout ce qui peut consoler et sublimer l’expérience humaine : la beauté, la nature, l’amour, la spiritualité, la danse, la poésie.

Parfois sombres, parfois lumineuses, contemplatives ou dramatiques, les œuvres au programme accompagnent l’auditeur sur un chemin de ravissement et d’espoir.

Dans cette attente, jusqu’au 2 décembre, je vous dépose, ici, Après l’hiver pour ainsi vous donner un aperçu du talent de cet artiste. Il est juste phénoménal.

Harpiste créatif et innovateur, Antoine Malette-Chénier joue un répertoire s’étendant de la Renaissance au baroque (sur instruments d’époque) jusqu’à la musique contemporaine. Soliste et musicien d’ensemble recherché, il est harpe solo de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières et a joué avec plusieurs ensembles au Canada, en France et aux États-Unis, dont l’Orchestre symphonique de Montréal, les Violons du Roy, le Nouvel Ensemble Moderne et Les Voix humaines.

Antoine Malette-Chénier est lauréat du prix Michael Measures 2014 du Conseil des arts du Canada, d’un premier prix au Concours OSM Standard Life 2013, de trois premières places au Concours de musique du Canada et de deux bourses de l’Orchestre du Centre national des Arts.

Gagnant de maints concours de concerto, Antoine Malette-Chénier s’est produit comme soliste avec orchestre au Canada, aux États-Unis, en France et en Hongrie. Il a remporté le « Prix pour la meilleure interprétation d’une œuvre, tous styles confondus » lors du Concours Prix d’Europe 2012 ainsi qu’un deuxième prix et le Prix du jury en 2017.

Diplômé de l’Université de Montréal, de l’Université McGill et de la Yale School of Music, Antoine Malette-Chénier détient aussi une maîtrise en harpes historiques du Conservatoire national supérieur de musique et danse de Lyon.

Consolations sera disponible à compter du 2 décembre 2022.

Cinéma Au nord d’Albany

Au nord d'Albany
Au nord d’Albany

De la réalisatrice Marianne Farley, voici l’histoire d’Annie (Céline Bonnier) qui quitte précipitamment Montréal avec ses deux enfants en direction des USA.

Une tension évidente existe entre la mère et sa jeune adolescente, Sarah (Zeneb Blanchet). Depuis que cette dernière a révélé avoir grièvement blessé la jeune fille qui la harcelait, Annie prend l’insoucieuse décision de fuir les possibles répercussions.

Après que leur voiture soit tombée en panne près d’un minuscule village des Adirondacks, la petite famille se voit clouée à cet endroit en attendant la réparation qui ne pourra être effectuée avant la semaine d’après. Au grand dam d’Annie, Paul (Rick Roberts), père célibataire et unique garagiste en ville, n’a aucunement l’intention de travailler durant le weekend.

Mais l’entêtement d’Annie à vouloir quitter à tout prix finira par installer entre elle et Paul, une dualité aussi corrosive qu’inattendue. Celle-ci fera-t-elle tomber les masques pour éventuellement nous révéler les véritables desseins de ces deux âmes en fuite ?

Visitez le site de Au Nord d’Albany

Distribution:

Céline Bonnier, Zeneb Blanchet, Eliott Plamondon, Rick Roberts, Naomi Cormier, Sean Tucker, Kelly Depeault et Frédéric Pierre

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email