La Voix : auditions à l’aveugle (5/5)

Les auditions à l’aveugle sont finies

© Facebook de La Voix

Par : Myriam Bercier

Hier soir a eu lieu la fin des auditions à l’aveugle de La Voix. Les équipes sont maintenant complètes, et on peut s’attaquer à la prochaine étape, les duels, qui opposeront deux candidats de la même équipe pour mener vers l’élimination d’un des deux. Comme d’habitude, je vous ai concocté un petit top cinq de mes moments préférés d’hier. Les voici, les voilà.

 

5. Aimer à mourir Jean-Christophe Germain :

© Facebook de Jean-Christophe Germain

Jean-Christophe Germain vient de la Martinique et est violoniste. Il a fait partie d’un groupe important en Martinique, Malavoi. Il a ensuite créé son propre groupe Insulaire. Pour son audition, il est venu interpréter Je l’aime à mourir de Francis Cabrel. Il a offert une version vraiment vivante et différente de ce qu’on entend traditionnellement quand les gens reprennent cette chanson. Malheureusement, nul ne s’est retourné pour lui, à sa déception apparente.

 

4. Petitom, le danseur-chanteur :

© Facebook de Petitom

Petitom est arrivé à La Voix avec une expérience télévisuelle sur le réseau TVA qui n’est pas à diminuer : il était de l’émission Révolution avec le groupe MARVL. Il a également fait partie de Mixmania. Il est monté sur scène en interprétant un personnage. Il est venu livrer sa version de Call me in the afternoon de Half Moon Run. Son côté polyvalent (il danse, il chante, il s’est même laissé aller dans un flip arrière) a beaucoup séduit Cœur de Pirate, avec qui il est allé compléter l’équipe.

 

3. Gabriel Forest le barbier :

© OSA IMAGES ET TVA

Gabriel Forest est barbier de profession et artiste visuel. On a pu le voir notamment dans l’émission Mixmania en 2012. Il s’est présenté devant les coachs pour interpréter Leave a light on de Tom Walker. Il a une très belle voix, granuleuse. C’était le genre de chanson que j’entends dans une playlist Spotify et que je vais ajouter dans ma bibliothèque après. Il a parlé de ses passions, qu’il a l’ambition de mélanger, ce que j’ai fortement apprécié. « C’est dur d’être une maman dans ces affaires-là », a lancé sa mère à Charles Lafortune avant l’audition de son fils. Cœur de Pirate, Pierre Lapointe et Garou se sont retournés pour lui, et il a décidé d’aller avec Garou parce que sa « blonde l’aime bien ». Il a fait une blague sur le fait que sa blonde décide toujours et à voir le visage de sa blonde, d’après moi, ils ont dû avoir une discussion dans l’auto en revenant.

 

2. Elyzabeth Diaga, la princesse des ténèbres : 

© OSA IMAGES ET TVA

Elyzabeth Diaga a été révélation de l’année de l’ADISQ en 1997. Depuis, elle a fait beaucoup de comédies musicales dans lesquelles elle a fait souvent des méchantes. Par exemple, c’est elle qui a fait la voix de Mère Gothel dans le film Raiponce. Elle a interprété Crazy on you de Heart. Elle a été très en contrôle de la scène, on voyait qu’elle savait exactement ce qu’elle faisait. Elle est très « show off » et puissante. Elle s’est dirigée dans l’équipe de Marc Dupré.

 

1. Rien n’a mordu à la ligne de Duff :

© Facebook de Duff

Duff s’est présenté devant Charles Lafortune avec un chapeau de pêcheur qu’il l’a d’ailleurs obligé à porter. C’était sa deuxième participation à La Voix, la première fois étant en 2016, où il était allé aux auditions accompagné de son arrière-grand-mère, à laquelle il a pensé avant de monter sur scène. Avant de faire son audition, il a offert un moment un peu cocasse aux téléspectateurs alors qu’il a offert une composition à Charles Lafortune. Pour son audition, il a choisi Knockin’ on heaven’s door. Je l’avoue, je déteste cette chanson. C’est probablement en raison d’un traumatisme d’avoir travaillé dans une épicerie qui faisait jouer cette chanson au moins une fois par jour. Mais sa version, à lui, je l’ai trouvée fantastique. Coeur de Pirate était en amour tout au long de la chanson, regrettant que son équipe soit déjà pleine, et moi aussi, je dois l’avouer.

 

© OSA IMAGES ET TVA

La semaine prochaine marquera le début des duels qui commenceront et qui dureront trois semaines.
On se retrouve la semaine prochaine pour une autre chronique!

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...