La chronique littéraire : Embrasser le chaos

Un deuxième roman pour Andrée-Anne Brunet 

© www.renaud-bray.com

Par : Johanne Mathieu

Elle est animatrice radio sur les ondes d’Énergie, prête sa voix pour des productions audiovisuelles, enseigne le yoga, mais surtout, elle écrit. Passionnée de voyage, Andrée-Anne Brunet a fait paraître un deuxième roman, Embrasser le chaos, aux Éditions Libre Expression.

Malorie a perdu son frère tant aimé, Arnaud, dans un bête accident. Alors qu’elle vide son appartement, elle met la main sur un carnet qui retrace son récent voyage en solo en Islande. La jeune femme décide sur un coup de tête de s’y envoler et de suivre les traces du défunt. Hommage ou fuite vers l’avant? Quoiqu’il en soit, elle devra affronter des tempêtes dans ce pays d’hiver et de glace, et pas seulement de l’extérieur, mais aussi de l’intérieur. Si c’est ce qu’il lui faut pour parvenir à apaiser sa peine et à faire son deuil, Malorie ira jusqu’au bout de ce voyage.

Je hurle au ciel, à la terre, à l’univers. Je hurle ma colère, ma peine, mon incompréhension. Je hurle tes conseils de grand frère qui ne viendront plus me consoler et nos batailles de pichenottes dont je n’ai pas assez profité. Je hurle ta fatigue de con au volant, ta vie qui aurait dû durer mille ans, tout ce que je ne connaîtrai jamais de toi.

© iheartradio.ca

Andrée-Anne Brunet nous propose dans ce roman une traversée. Une traversée de l’Islande, avec ses montagnes, ses glaciers et son climat parfois imprévu. Une traversée du deuil aussi, qui ne se fera pas sans heurts pour Malorie. Les sentiments se mélangent chez elle et laissent la place à la douleur, à la rage et à la détresse. Elle en veut d’abord à son frère, disparu sans crier gare. Et pour éviter que la peine ne les emporte toutes les deux, elle et sa mère, elle tente de rester forte en taisant sa propre dévastation. Mais tôt ou tard, elle finira par ouvrir les vannes. Parallèlement à cette histoire de deuil, la jeune femme testera non seulement ses aptitudes de campeuse, elle qui voyage à bord d’un campervan, mais également ses aptitudes humaines, n’étant pas spécialement douée pour interagir avec autrui. Peu à peu, l’aventure d’Arnaud devient son aventure, vécue de la même façon, puisqu’elle effectue le même itinéraire, mais différemment à la fois, car elle y affrontera ses propres défis. En sortant de sa zone de confort, anonyme, Malorie ouvrira son esprit et découvrira ce que le monde a à offrir. Ce voyage sera finalement, pour elle, l’occasion de se rapprocher de son frère une toute dernière fois, tout en comprenant qui il était.

Embrasser le chaos est un roman touchant, où l’on s’attache d’emblée au personnage central. Une histoire de mort et de deuil, mais qui a également du souffle et de la vie. De l’humour aussi. Avec ce livre entre les mains, cette nouvelle année littéraire débute très bien.

Embrasser le chaos, d’Andrée-Anne Brunet (2021), Éditions Libre Expression, Montréal, 208 pages.

Vous pourriez aussi aimer...