Karim en duo avec l’OSL

Un concert privilège 

KarimLaval-14

©Andrée-Anne Guy/MatTv.ca

Par Amélie Bourgeois

Le 3 février dernier, l’auteur-compositeur-interprète, Karim Ouellet et lOrchestre symphonique de Laval ont fait vibrer les murs de la Salle André-Mathieu.

Les Lavallois ont eu droit à une soirée privilège puisque seulement deux spectacles de la sorte étaient prévus à l’agenda de l’artiste. Le second aura lieu le 9 février prochain au Grand Théâtre de Québec cette fois avec l’Orchestre symphonique de Québec.

Celui qui a remporté un Juno pour le meilleur album francophone de l’année en 2014 a voulu gâter intimement ses fans de la région, mais s’est aussi fait plaisir : « Je suis bien content d’être avec cette gang-là ce soir, je voulais apporter une autre vibe  à mes chansons! », a-t-il lancé avec enthousiasme au début de la soirée.

KarimLaval-9

Safia Nolin, la charmante découverte du Festival de Granby a pour sa part cassé la glace en première partie. Elle est arrivée sur scène avec une allure simpliste, un look plus ou moins soigné et un pot Masson rempli d’un jus organique. Elle était accompagnée de son guitariste (qui lui portait ses bottes d’hiver, parce qu’il nous a confié que ses souliers étaient restés dans un sac Dollarama sous le seuil de son appartement!). Victime de son authenticité et de sa maladresse, elle nous a tout de même fait rire lorsqu’elle s’est excusée d’avoir morvé dans le micro.

Mais c’est lorsqu’elle a commencé à fredonner les airs mélancoliques de sa chanson Valser à l’envers qu’elle a capté l’attention de la salle. Sa voix mielleuse et douce nous a transportés dans son univers désenchanté. Elle a exprimé sans retenue des poèmes qui reflètent ses profonds états d’âme. Safia Nolin n’est juste pas comme les autres, c’est pour ça qu’on l’aime!

KarimLaval-15

La deuxième partie s’est enchaînée sans entracte. Le maestro de l’OSLAlain Trudel, s’est avancé sur scène avec ses 40 musiciens pour entamer le début de La Flûte enchantée de MozartKarim a poursuivi avec les paroles de Marie-Jo et parmi les violons, la contrebasse, les percussions, le batteur, le guitariste et les choristes… c’était tout simplement parfait!

Même si certaines de ses chansons sont plus rythmées, il conserve le même timbre de voix apaisant que lorsqu’il chante une ballade. Il performe avec passion, et ça se ressent. C’est le genre d’artiste qu’on écoute pour se sentir bien ou pour traverser les frontières en voiture avec des amis, parce que sa musique nous transporte ailleurs.

En exclusivité, il nous a interprété deux pièces qui apparaîtront sur son prochain album Trente la mer à boire et une courte comptine intitulée : Il était une fois. Avec ce teaser, nous ne pouvons qu’être impatients d’entendre le reste de l’album.

Pour ceux qui ont manqué le concert à Laval, préparez votre road trip à Québec; ça en vaut la peine!

-La sortie de Trente est prévue pour la fin du mois de mars-

©Andrée-Anne Guy/MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...