un magazine web axé sur la culture d’ici

Harmonium Symphonique

L’expérience en format « pure symphonie »

Harmonium symphonique
Crédit photo: ©OSM Officielle

Par : Christiane Lavoie

Lorsque nous vient à l’oreille le mot Harmonium, on se remémore des chansons qui nous ressemblaient, qui nous ont rendus joyeux, dans des moments de réflexion ou de tristesse. En passant par des mélodies, voire même des hymnes nationaux, l’œuvre entière a marqué nos mémoires et celle-ci restera à jamais dans nos mémoires. Ça nous rappelle les différents membres qui ont marqué ce groupe emblématique au fil des années. Ici on peut nommer Serge Fiori que l’on connaît comme un auteur-compositeur-interprète à grands succès, dans les années 1970. Il nous a marqués par ses nombreuses compositions qui nous ont collé à la peau et qui de génération en génération ces trames sonores y resteront.

D’hier à aujourd’hui est née la douce musique à nos oreilles, un concert où le son est comme une étincelle qui émane nos vies. Pure symphonie, sans amplification dans une salle où la qualité sonore est impeccable et qui sait nous transporter dans qui nous sommes. Le décor simple et la disposition grandiose des sièges vers l’orchestre sont remarquables, les spectateurs sont rivés à la scène et nous pourrions entendre une mouche voler. La Maison symphonique est l’endroit parfait au Québec pour accueillir ce genre de spectacle.

OSM
Crédit photo: ©OSM Officielle

Pure Symphonie est née en 2017 au pied du Mont Royal où s’étaient données rendez-vous la chanson populaire et la musique symphonique. Le producteur du projet, Nicolas Lemieux (GSI Musique) porté par cette expérience a fait opérer la magie pour rallier son groupe chouchou et la douce musique symphonique. Pour porter cette belle aventure, nul autre que l’OSM pour prendre ce volet où se berce une œuvre intemporelle et poétique du groupe Harmonium avec l’univers riche de l’orchestre.

Fait remarquant, le maître dirigeant de cette belle soirée du bout de ses doigts est nulle autre qu’une cheffe d’orchestre Dina Gilbert. Ce n’est que du bonbon. Son énergie et sa précision sur scène sont très ressenties par les spectateurs. Elle a été à la tête de plusieurs projets musicaux; nous comprenons pourquoi elle est aussi vivante devant les siens. Nous ne pouvons passer à côté de Kim Richardson et de Luce Dufault sur scène, des chanteuses de grandes renommées au Québec avec des voix puissantes à donner des frissons. Au deuxième étage, nous retrouvons un ensemble à voix mixte qui est le chœur des Petits Chanteurs de Laval, qui se mélange à la douceur des instruments de musique sur scène et qui nous rappelle de transmettre à nos jeunes cette partie si importante de notre patrimoine culturel.

OSM Harmonium
Crédit photo: ©OSM Officielle

Ils étaient tous vêtus de noir, je peux vous dire que c’est une élégance remarquable pour les yeux. Les sons de chaque instrument y sont entendus dans les différentes trames présentées. La mission a été grandement accomplie et le public a répondu avec une triple ovation finale grandiose. Peu importe votre âge, ce concert peut plaire à toute la famille, un pur moment de grâce. Bonne représentation!

Partagez

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email