D’attaque pour Louise Attaque

J’t’emmène au Métropolis

_VDL6907

©Victor Diaz Lamich / Spectra

Par : Marie-Hélène Amyot

Louise Attaque revient en sol montréalais après une décennie d’absence et laissez-moi vous dire que ce retour en a ravi plus d’un si l’on en juge le grand nombre de spectateurs présents pour accueillir la formation au Métropolis en ce doux mardi des FrancoFolies.

Le groupe s’est littéralement emparé de la scène avec une fougue et un dynamisme hors du commun, et c’est en chœur que la foule a chanté les paroles de la pièce Ton invitation. D’ailleurs, Louise Attaque a offert un large éventail de son répertoire, incorporant bien sûr des chansons que l’on retrouve sur son dernier album Anomalie telles que Avec le temps et L’insouciance par exemple. La formation a également satisfait ses fans de la première heure en interprétant des titres comme Léa, Tu dis rien, Savoir, Amour, Les nuits parisiennes et J’t’emmène au vent en fin de spectacle et qui ont littéralement fait exploser l’ambiance. Comme on le dit en bon québécois, le party était pogné!

_LAM5186

©Victor Diaz Lamich / Spectra

Les spectateurs étaient en voix, prêts à se laisser porter par la musique entraînante de Gaétan Roussel, Arnaud Samuel et Robin Feix. Accompagnés d’un batteur et d’un claviériste, ils ont servi tout un spectacle aux gens présents qui eux, étaient à l’affût de la moindre demande du chanteur. Ils ne se sont pas fait prier pour lever les bras dans les airs et taper des mains lorsque Roussel leur demanda. Et c’est sous un tonnerre d’applaudissements que Louise Attaque a quitté la scène avant de revenir pour le rappel.

_VDL6977

©Victor Diaz Lamich / Spectra

Si vous hésitez à vous procurer des billets pour la représentation de ce soir, je vous suggère fortement de mettre fin à cette hésitation et à vous payer cette dépense. Je vous promets que vous ne le regretterez et que si vous avez un surplus d’énergie, il s’agit de la place idéale pour le dépenser, aux rythmes et aux sonorités typiquement Louise Attaquienne.

Crédit photo de couverture : ©Victor Diaz Lamich / Spectra

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...