Visionnement: Booksmart

Le droit de passage

© Entertainment One

Par : Martial Genest

Le film Booksmart prend l’affiche le vendredi 24 mai. Pour son  premier long-métrage comme productrice, Olivia Wilde a choisi de présenter l’histoire d’une amitié entre deux jeunes femmes qui se retrouvent à la veille de la graduation déçues de ne pas avoir profité plus de leur jeunesse.

Avec la fin des classes, ce film arrive juste à temps au cinéma. Ce genre de film n’est pas une nouveauté, nous avons déjà eu les Porky’s, les Revenge of the Nerds. Des sujets comme l’amitié mise à dure épreuve par une attraction sexuelle, le désir d’être comme tous, le besoin d’être accepté n’en sont pas à leur premier tour de piste. D’autre part l’utilisation de l’homosexualité est bien faite, sans être sérieux elle n’est aussi pas tournée au ridicule.

Booksmart comme tous les films démontrant la population d’une école secondaire, utilise les mêmes stéréotypes, de l’athlète à la fille intelligente dont tout le monde se moque. Les films nommés auparavant étaient bien à leur époque, et Booksmart rajeunie le genre en ajoutant les cellulaires, les réseaux sociaux et même les services de transport tel que Lyft. Ce qui donne une très bonne cure de rajeunissement à ce type de film.

Pour le côté comédie, l’humour est très facile et l’ajout de vulgarité le rend très juvénile, ce qui est absolument normal pour un film comme Booksmart. Pour le plan de vue cinématographique, certains effets visuels brisent la monotonie et ajoutent même quelques touches d’humour. Pour références sexuelles, vulgarité, alcool et drogue le film est classé pour adulte, selon moi avec ce contenu le film aurait pu être classé 13 ans et plus car il y a bien pire facilement obtenu sur Internet

Parfait pour une petite soirée cinéma pour les amateurs de comédie

Note 2.5/5

 

Vous pourriez aussi aimer...