Confidences et secrets de tapis rouge

Tapis Rouge du Premier Gala de l’ADISQ 

30

 ©Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Par : Julie Côté

Les galas et tapis rouge sont toujours des événements rêvés dans la vie d’un jeune journaliste culturel. Au cours des dernières années, vous avez souvent lu des articles ne montrant que les confidences des artistes, sans savoir le brouhaha qui se passe derrière. Voici donc ce qui se passe derrière l’appareil photo.

Pendant que les quelques photographes sont en place derrière la même bannière photo, dans un petit local du MTelus, une multitude de vedettes étaient rassemblées pour répondre à quelques questions des journalistes avides de confidences.

21

Andréanne A. Malette arrive la première. Elle était en nomination hier pour l’album de l’année – Folk, finalement remporté par Tire Le Coyote. Toujours bien généreuse dans ses réponses, l’interprète de Fou avait en apparence l’air bien paisible concernant la soirée qui allait se dérouler. Et pourtant! « J’étais bien relax lors de mon arrivée, mais là, il y a un petit stress qui commence à monter tranquillement », nous dit-elle. Son artiste de l’année? Probablement Émile Bilodeau, alors qu’il venait d’arriver en salle, lui faisant un petit clin d’oeil au coin.

Charles-Antoine Gosselin arrive par après. Également en nomination pour l’album folk de l’année avec un premier album solo, c’est différent commesuccès  pour lui, mais tout aussi gratifiant. « C’est vraiment sans précédent comme succès pour moi, juste d’être nommé c’est déjà une grande victoire« , explique-t-il. Son moment marquant de l’ADISQ au cours des dernières années? « C’est sûr que ce n’est pas pour les bonnes raisons, mais probablement le lancer du trophée de Richard Desjardins par Guy A Lepage », ajoute-t-il.

37

Roxane Bruneau se pointe peu de temps après. Les catégories dans lesquelles elle est en nomination ne seront dévoilées que dimanche prochain, mais si elle vient nous parler, on se doute qu’il y a quelque chose qui se trame, malgré qu’elle nous dit qu’elle est seulement présente pour encourager ses amis. La jeune femme a finalement remporté la bourse de la relève Telus, d’une valeur de 5 000 $. Son numéro préféré du gala de l’ADISQ des 40 dernières années? Les numéros d’ouverture de Louis-José Houde, c’est sûr!

Pendant que Loud passe en coup de vent étant donné que le tapis rouge tire à sa fin, nous avons eu l’occasion de rattraper Rémi Chassé. En nomination pour l’album de l’année, la statuette a finalement été remportée par le groupe Galaxie, avec Super Lynx Deluxe. « Quand je sens que mon travail est apprécié, ça me donne le goût d’écrire« , dit-il. Son coup de coeur musical récent? Jérôme 50. Il est un peu anti-réseaux sociaux, et dans ce monde où tout est produit et consommé sur Facebook, c’est hyper rafraichissant.

Le gala va commencer, nous sommes de retour dans la salle de presse. Suivez-nous pour la suite de nos aventures avec les gagnants plus tard aujourd’hui.

Crédit photo : ©Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Texte révisé par : Marie-France Boisvert

Vous pourriez aussi aimer...