RUBBERBANDance

Une bande hybride

© Marie-Noële Pilon

Par Violaine Morinville

La nouvelle création de danse contemporaine Vraiment doucement de la compagnie RUBBERBAND est en représentations au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts du 5 au 8 décembre 2018. Danse Danse et CGI présentent l’oeuvre hybride de Victor Quijada qui fusionne la danse urbaine avec l’expressivité et la technique de la danse contemporaine.

Dix interprètes et deux musiciens (Jasper Gahunia et William Lamoureux) ont remplit la scène avec cette oeuvre touchante puisant à l’intérieur de l’être. La chorégraphie s’est amorcée doucement avec une connexion au sol vers des mouvements fluides où les danseurs se sont rencontrés graduellement. Les interprètes se sont soutenu et se sont envolés par des portés dans des impulsions spontanées. Les accents de la gestuelle se sont faits dans la douceur et nous a fait voyager au coeur de l’être l’humain.

© Marie-Noële Pilon

Le contact entre les interprètes a créé une résonance dans le groupe, où l’on pouvait voir l’effet de la bande. Une chose s’enchaînait à une autre et nous pouvions interpréter de diverses manières la chorégraphie. Chaque moment a créé une certaine relaxation juste à être présent dans la salle. La technique de la danse, bien exécutée, a été transcendée vers une expression du monde intérieur de l’être humain. Chacun a certainement pu se reconnaître dans des impulsions, des rencontres, des contacts ou des élans qui ont été dansé dans l’oeuvre.

Les musiciens ont bien intégré leurs sons avec des instruments changeants comme la guitare, le violon, le synthétiseur percussif au fur et à mesure de l’évolution de la chorégraphie. Les costumes étaient sobres et amples, la musique en direct était inspirante et les éclairages vifs bougeaient dans l’espace scéniques permettant la ponctuation des moments chorégraphiques.

 

© Isabel Rancier

L’ensemble de RUBBERBAND ou la bande de danse a réussi à rester un groupe presque sans ego malgré les duos, les solos et les sections de résonances où tout a semblé faire un tout cohérent. Nous avons plongé dans l’univers de Vraiment doucement pendant plus d’une heure où chacun a semblé être touché par la forte présence des interprètes. Un spectacle à voir pour apprécier la danse contemporaine hybridée de danse urbaine. Le tout présenté dans une fluidité bien exprimée techniquement parlant!

Site web : www.dansedanse.ca

Vous pourriez aussi aimer...