Philémon Cimon lance son 3e album

Un lancement des plus passionnés

Philémon_Cimon_(crédit_Valérie_Jodoin_Keaton)

©Audiogram

Par Jeremy Benoit

C’est le 8 septembre 2015, dans un National plutôt intime, que Philémon Cimon lança son 3e opus en carrière: Les femmes comme des montagnes. Un album enchanteur qui, tout comme son premier album Les sessions cubaines, a été enregistré à La Havane.

Pour le lancement de son album, Philémon a fait appel à Philippe Brault, son réalisateur musical, à Nicolas Basque, le guitariste du groupe Plants and Animals, ainsi qu’à trois violonistes pour l’accompagner. Cimon est arrivé sur scène avec un peu de retard, et un peu tendu, mais il n’a fallu que deux chansons pour voir l’artiste beaucoup plus décontracté et en maîtrise complète de lui-même.

Plusieurs fois durant son spectacle, Philémon Cimon a interagi avec le public. Sa naïve maladresse a su créer une complicité avec ses spectateurs qui étaient tantôt en délire, tantôt plus réservés.

Comme à son habitude, l’artiste met le thème de l’amour au premier plan de sa musique. Ses paroles douces et enivrantes ne font pas exception sur cet opus. La chanson «Maudit» raconte à quel point le narrateur voudrait tromper sa copine, mais qu’il ne pourrait le faire. Pour cette chanson, Philémon prit d’assaut le piano et joua avec une telle émotivité que les sentiments de Cimon se firent sentir à travers toute la salle.

En rappel, Philémon interpréta «Des morts et des autos», la dernière chanson de son album Les femmes comme des montagnes, pour ensuite poursuivre avec deux chansons un peu plus anciennes, soit «Moi j’ai confiance» et «Je veux de la lumière» parues sur l’album L’été. Il a ensuite quitté la scène sur des applaudissements bien mérités.

Vous pouvez vous procurer Des femmes comme des montagnes dès maintenant.

Crédit photo: ©Audiogram

Vous pourriez aussi aimer...