Cover_Otakuthon

#MatPlusUltra : Otakuthon 2018

Courage et respect

Otakuthon_2018_3

© Martial Genest/MatTv.ca

Par : Martial Genest

Le week-end du 3 au 5 août les amateurs d’Animé et de Manga avaient rendez-vous au Palais des Congrès de Montréal pour le festival d’animé Otakuthon. Le second événement de ce type en envergure au Canada.

Quoique la convention ne débute que le vendredi, il est quasi impossible de marcher dans le couloir du niveau 100 le jeudi soir, puisqu’il y a déjà une foule monstre de gens que se rendent simplement pour la cueillette de leur badge d’accès pour le week-end et ce scénario se poursuit le week-end tout entier, car il y a encore une  longue file d’attente pour faire l’achat d’un accès et ce même le dimanche après-midi. Il est possible de croiser les coureurs de conventions que nous avons pu apercevoir lors du ComicCon de Montréal ou le Geekulture de Lanaudière, mais il y a aussi une foule propre à l’Otakuthon et que son amour est pour plus que l’animé, mais aussi pour la culture japonaise. Un autre element très distinctif de l’Otakuthon est la possibilité de prendre part aux activités qui sont parfois frénétiques mais il est aussi possible de relaxer en écoutant un film d’animation ou bien prendre le temps de lire un livre bien assis sur le sol dans un lieu calme et serein qu’est la bibliothèque manga et bien sur prendre une bouchée au Café Cosplay.

Otakuthon_2018_12

Tout comme les conventions ou les cosplayers sont à l’honneur, l’Otakuthon présente aussi sa mascarade, mais c’est le dimanche que les grands enjeux sont présents pour le WCS (World Cosplay Summit) car les gagnants iront représenter le Canada en 2019 à la grande finale du WCS au Japon où 36 pays seront tous représentés. Il est donc possible de voir des costumes d’une très grande envergure le dimanche et le talent des participants est dans une classe à part. Porter un costume est une chose, mais certains participants vont pousser la limite de l’adaptation et de l’imagination. Cette année mon coup de coeur est allé à un jeune homme qui eut le courage de faire un cosplay de la sexy garagiste Cindy du jeu Final Fantasy XV et de le masculinisé, sans pour autant le changer énormément, donc toute la peau exposée par Cindy, et bien ce cosplayeur l’avait aussi à découvert. Si cela à déranger et choquer des gens, j’aurais bien aimé voir leurs réactions lorsqu’une demoiselle portait ce même costume lors du ComicCon de 2017.

Otakuthon_2018_25

Lors du Otakuthon 2018 j’ai eu le plaisir de m’entretenir avec la couturière et cosplayer Tenleid. Puisque la création de costumes est un art en lui-meme et que chaque artiste a une création dont il est le plus fier. Je lui ai demandé quel était le costume pour lequel elle éprouvait le sentiment d’accomplissement et pourquoi.

Le costume dont je suis la plus fière est sans aucun doute celui de Starfire, puisqu’elle est d’origine extraterrestre et que son costume ne couvre que très peu. j’ai même reçu quelques commentaires négatifs à ce sujet. Mais après près de six mois de dur labeur et de plusieurs tentatives avec de multiples matériaux, j’ai enfin réussi à faire le haut. Celui-ci moulé en plastique pouvait  contenir ma poitrine ce qui n’était pas possible avec du tissu  tout en respectant le design de celui-ci. J’étais très fière du résultat, cela m’a permis de faire des essais avec différentes matières et d’apprendre de nouvelles techniques. Il n’a malheureusement pas duré très longtemps, car étant moulé de plastique il est extrêmement difficile de respirer dans celui-ci.

Avec des costumes qui sont parfois très révélateurs, il est juste des cosplayer d’avoir un sobriquet vous permettant ainsi de garder un certain anonymat et votre vie personnelle plus privée, ceci étant dit, il est surprenant de ne pas avoir vu plus de réactions ou déclarations de la communauté des cosplayers lors du mouvement #metoo.

Oui, nous aimons notre identité secrète, mais il est important de voir que les conventions ont de plus en plus de grosses pancartes sur le consentement. C’est le New York ComicCon qui a débuté le tout, il y a même l’avis de consentement inscrit à l’arrière de la passe, de voir que les conventions protègent de plus en plus les cosplayers, c’est encourageant.

Il m’est arrivé de voir des gens toucher le cosplayer pour avoir son attention dans le but de prendre une photo ou un selfie, ou quand le cosplayer est au repos en train de relaxer et prendre une bouchée, ne serait-ce pas plus respectueux de toujours demander le consentement avant de prendre la photo?

Il y a déjà eu une tentative de mouvement <<on the floor no photo>> mais celui-ci n’a pas eu assez de support, et il y a bien eu des gens qui ont pris des photos pendant que j’ai la bouche pleine ou que la bouchée est à mi-chemin de ma bouche. Il y a même eu un gars un jour qui est arrivé par-derrière est qui m’a soulevé, c’était pour une photo mais s’il me l’avait demandé, j’aurais refusé. Aujourd’hui si une personne m’approche pour prendre une photo et qu’il place son bras autour de moi sans l’avoir demandé ou que je me sente tout simplement inconfortable, je n’ai qu’à aviser la sécurité et ils seront là pour moi. Oui, il est préférable de demander le consentement, car si je ne veux pas que la photo soit prise, je risque d’avoir l’air très désagréable sur celle-ci.

-Tenleid

Otakuthon_2018_7

Le cosplay est un art et il permet aux adeptes de prendre le rôle d’un personnage pour un court moment, il n’en demeure pas moins que dans le costume, il y a un être humain et peu importe la quantité de peau exposé, on devrait tout simplement le respecter. Lors de votre prochaine visite garder cela en tête, car il serait désolant de subir une expulsion et possiblement d’être banni pour un geste qui vous semblait innocent ou drôle.

Crédit photo : © Martial Genest/MatTv.ca

Texte révisé par :

Vous pourriez aussi aimer...