Marjo aux Francos

La Reine québécoise du rock’n roll brille toujours

2

© Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Par : Grégory Wilson

Marjo reste la définition même d’une rockeuse québécoise. Avec une présentation des plus rocambolesques sur le plateau de la Scène Bell dans le cadre des Francos, elle a su faire chanter, danser et sauter les centaines d’admirateurs qui s’y sont rassemblés.

Elle a amorcé son spectacle en force avec l’un de ses plus grands succès, Illégal. Les spectateurs commençaient à osciller au rythme de la chanson. Par ailleurs, elle a véritablement conquis son public lorsqu’elle a changé les paroles et s’est exclamée, « tu me fais faire des bêtises… et c’est aux Francos de Montréal! ». Les cris se multipliaient, et ce n’était que le début.

3

Tout au long de son spectacle, Marjo se déplaçait sur scène avec la confiance d’une interprète aguerrie et fanatique de son public.

« Je suis archi-fière d’être ici pour le 30e anniversaire des Francos! », hurla-t-elle dans son microphone après s’être introduite sur le plateau de façon si explosive.

L’auteure-compositrice-interprète a poursuivi avec Si c’est ça la vie et Les chats sauvages. Les spectateurs, radieux, ont chanté en chœur, leurs voix résonnantes et harmonieuses dans la nuit. D’ailleurs, Marjo rallongeait ses refrains pour que le public puisse s’emporter davantage dans la musique.

1

Vers la mi-temps, le spectacle a pris une tournure plus rock’n roll, et les musiciens ont eu la chance de s’en donner à cœur joie. Les guitaristes en particulier se sont déchaînés avec des solos rapides et éblouissants sous les cris impressionnés des membres du public.

Par contre, le plus beau moment du spectacle s’est déroulé lors de la prestation d’Ailleurs. Marjo s’est étendue sur le plancher, chantant dans le microphone qu’elle tenait suspendu au-dessus d’elle. Lors du refrain, Éric Lapointe est sorti des coulisses pour la rejoindre sur scène et s’est assis à ses côtés sous les applaudissements assourdissants du public. Un magnifique duo s’en est suivi, et Marjo semblait visiblement émue.

8

« Je pensais que c’était une joke quand ils m’ont dit qu’Éric était venu te voir… mais y’était là! », déclara-t-elle à ses admirateurs, remplie d’émotions.

Marjo a profité de l’occasion pour réitérer combien elle se sentait choyée par ses admirateurs et ravie d’avoir pu présenter son spectacle aux Francos. Selon elle, cet événement joue un rôle important pour préserver la langue française au Québec.

7

En cadeau d’adieu, elle avait réservé une dernière surprise pour son public, enchanté. Pour son rappel, Justin, le fils de Gerry Boulet, est venu la rejoindre pour chanter Les yeux du cœur. Une fin émouvante pour couronner cette soirée.

Crédit photo : © Maryse Phaneuf/MatTv.ca

Texte révisé par : Annie Simard

Vous pourriez aussi aimer...