Les Grandes Crues se saoulent au Zoofest!

Deux amies charismatiques et charrues sont Su L’gros vin!

vin1Crédit Photo: ©Myriam Frenette / Zoofest

Par : Marie-Claude Lessard

La Saguenéenne Marie-Lyne Joncas et la Gaspésienne Eve Côté se sont rencontrées à l’École nationale de l’humour, et elles ont connecté presque immédiatement. Elles partagent des intérêts communs, rient des mêmes blagues et affectionnent le vin (blanc, rouge ou rosé, en autant qu’il soit en grande quantité!).  Du moins, c’est sous ce jour qu’elles se dévoilent dans leur spectacle Les grandes crues : Su L’gros vin présenté du 17 au 19 juillet au Monument national dans le cadre du Zoofest. Sans filtre et avec beaucoup d’autodérision, le duo propose leur vision à la fois simple et déjantée du bonheur, ce qui donne droit à bien des fous rires… et à certains décrochages somme toute adorables.

De leur propre aveu charismatiques et charrues, les filles explorent, à l’intérieur de soixante minutes bien rythmées, des thèmes éclectiques tels que la difficulté d’apprendre l’anglais, le manque d’authenticité de nos personnalités québécoises œuvrant à la télé, les échecs amoureux et la condition physique. Ayant comme accessoires seulement deux tabourets et une minuscule table sur laquelle règne un sceau contenant deux bouteilles de vin blanc, elles interagissent avec le public comme si tous les spectateurs participaient également à leur soirée 5 à 7. De sketchs en sketchs, les langues se délient à mesure que les verres (de jus de pomme et d’eau) se vident. Dans une mise en scène épurée mais dynamique signée Danielle Fichaud, les humoristes séduisent grâce à leur franc-parler et leurs délicieuses expressions régionales. Sans délivrer un show où les blagues déferlent à un train d’enfer, Eve et Marie-Lyne possèdent des personnalités attachantes et sympathiques et s’en servent à bon escient pour maintenir l’intérêt de l’auditoire. Elles se permettent des farces osées et originales qui rendent justice au titre du spectacle.

vin2Crédit Photo: ©Myriam Frenette / Zoofest

Dans le dernier acte, le duo a éprouvé quelques difficultés à rester concentré. Par contre, puisque le spectacle se veut léger et sans prétention, les décrochages n’ont pas provoqué un désastre. Habiles comédiennes, Joncas et Côté affichent une puissante présence scénique, ce qui sauve les numéros plus clichés comme celui opposant l’homme mou au symbole suprême de la virilité, soit Roy Dupuis. En revanche, le segment portant sur la création d’une gamme de produits alcoolisés Grandes Crues, dans laquelle serait notamment disponible un vin rouge à 33% d’alcool qui ne tacherait pas les dents, déclenche des rires bien sentis. Peut-être parce que cette marque représente le rêve pour toute femme souhaitant garder la dignité dans l’ivresse!

Des billets sont encore disponibles pour les trois dernières représentations de Su L’gros vin. Vous pouvez consulter d’autres couvertures de MatTv sur le Zoofest 2016 ici et ici.

Texte révisé par : Louise Bonneau

Vous pourriez aussi aimer...