LE MEILLEUR DU CINÉMA 2013

En 2013, le cinéma à su parler des différences

21020715_20130718110143421.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

 ©Mars Distribution

Par Cédric Cilia

En ce début 2014, il est l’heure de dresser un petit palmarès des films qui ont retenu mon attention en 2013. Dans mon Top 5, j’ai été principalement touché par des performances d’actrices et par des scénarios traitant avec intelligence d’une différence.

 

N 5 : «La Vie d’Adèle» d’Abdellatif Kechiche. Auréolé d’une palme d’Or exceptionnelle à Cannes; exceptionnelle puisque récompensant pour la première fois le film mais aussi ses deux actrices principales; le film de 3h retrace l’histoire d’une jeune fille de 15 ans, Adèle, qui apprend à affirmer son désir pour une autre femme. Véritablement porté par le talent de ses deux interprètes, Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos, le film traite avec douceur et bienveillance d’un sujet rarement évoqué sur grand écran, l’homosexualité féminine. Malgré un vent de polémique accompagnant la sortie du film, «La Vie d’Adèle» n’en demeure pas moins un film d’une grande tendresse et d’une grande sensibilité.

fb9060083131ac5219172f5e819b7a42

© Métropole Films Distribution

 

N 4 : «The Butler» de Lee Daniels avec Forest Whitaker dans le rôle-titre de ce majordome noir de la Maison Blanche pendant sept présidences d’affilée (une histoire vraie). Une excellente façon de traiter du racisme qui a sévit pendant de longues années aux États-Unis. Une excellente interprétation de tous les acteurs sans exception, un scénario et le traitement d’un sujet maintes fois exploité sans fautes. Bref, un film très touchant!

21018590_20130710114600304.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

©Metropolitan FilmExport

 

N 3: «Dallas Buyers Club». Le tout premier film américain du québécois Jean-Marc Vallée est incontestablement un succès. Dans le Texas du début des années 80, un cow-boy de la mi-trentaine partageant sa vie entre le sexe, la drogue et le rodéo, apprend sa séropositivité. Sa vie bascule et un lourd combat débute alors pour lui contre l’impuissance du corps médical et les autorités fédérales. L’histoire vraie d’un Texan un tantinet homophobe, se voit contraint, à cause de sa maladie et parce qu’il a décidé de s’en sortir, se de confronter à un milieu qu’il n’affectionne pas particulièrement, soit le milieu homosexuel. L’émergence du SIDA aux États-Unis est très bien amenée; on est aussi rapidement bluffé par le jeu des acteurs, Matthew Mcconaughey et Jared leto.

4ca4db766b74e20c0a713cc7bddda19a

 ©Remstar

N 2: «Amour» de Michael Haneke; sorti en début d’année, est selon moi un film à voir absolument. La performance des deux acteurs, Emmanuelle Riva et Jean-Louis Trintignant est éblouissante! La relation d’un couple octogénaire face à la maladie va mettre à rude épreuve le couple qui ne cessera jamais de faire preuve d’un amour indéfectible. Le sujet est audacieux surtout dans son traitement et l’interprétation est d’une grande justesse.

amour-de-michael-haneke-10694743ibbut

©Les Films du Losange

 

N 1: Le film qui, selon moi, tient la tête de mon classement des meilleurs films 2013 est le dernier Woody Allen, «Blue Jasmine». Avec ce film, Woody Allen, est au mieux de sa forme et nous offre ici une réalisation parfaite et surtout un scénario d’une grande intelligence et corrosité. Le film est admirablement bien porté par la performance de l’actrice Cate Blanchett qui mérite, pour moi, l’oscar de la meilleure actrice à la prochaine cérémonie. Afin de mettre de l’ordre dans sa vie, Jasmine quitte sa vie mondaine de New York pour retrouver sa soeur dans un San Francisco modeste, un mode de vie à l’opposé de celui qu’elle avait toujours rêvé et qu’elle avait réussi à bâtir! Alors que l’argent domine plus que jamais le monde que les inégalités croissent, Woody Allen nous ramène à l’essentiel et pose un regard satirique sur ce monde ou tout à l’air facile et tellement attirant, pathétique aussi quand une certaine réalité nous rattrape. Avec un humour bien à lui, Woody Allen parle en réalité d’Être et Avoir, d’une société ou l’Avoir occupe une place importance dans nos vies, à un point tel qu’on serait prêt à en perdre notre Être!

21055065_20131105122148732.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

©Warner Bros. Pictures

 

Un peu de philosophie et de sagesse pour commencer 2014 du bon pied en attendant d’être bouleversé par de nouvelles histoires cinématographiques!

Vous pourriez aussi aimer...