Lancement du nouvel album des Sœurs Boulay, La mort des étoiles

Si les étoiles sont mortes, les Sœurs Boulay, elles, n’ont pas fini de briller. 

©Auréa Gamboa/MatTv.ca

Par : Myriam Bercier

Jeudi le 5 septembre 2019, l’album La mort des étoiles des Sœurs Boulay a été offert au public pour un lancement des plus intimes au Pavillon du Lac-aux-Castors. Les artistes avaient une volonté de faire quelque chose de plus naturel, avec un lancement en extérieur, qui a été rendu possible par les Amis de la montagne. Dès notre arrivée, on remarque rapidement que l’endroit est très classe, on reçoit une consommation gratuite et un buffet est servi, et tout ce qui est offert s’inscrit dans la lignée du Pacte environnemental auquel les deux sœurs ont adhéré : les produits offerts sont québécois (vins et fromages notamment) et tout est servi dans des couverts réutilisables plutôt que jetables.

Puis, le spectacle s’ouvre, à l’extérieur, sur le balcon du pavillon faisant face au lac. Pour le lancement, les deux artistes ont choisi l’acoustique, ce qui est très différent de ce que l’on retrouve sur l’album, qui est plus chargé, puisque les musiciennes ont décidé d’y aller le tout pour le tout pour cet album-là, comme si c’était le dernier (bien qu’elle ne laisse pas sous-entendre que ce soit le cas). Dès la première chanson, on réalise que les émotions sont à fleurs de peau, Stéphanie Boulay avoue avoir presque pleuré à cause des enfants, émotivité qui reste jusqu’à la fin, lorsque le public reprend en chœur le refrain de Je Rêve et que Stéphanie lance à la foule un  «vous allez me faire brailler!» bien senti.

Elle ajoute qu’elle est emplie de gratitude de nous voir aussi présent, au grand dam de sa sœur qui déteste ce mot depuis la popularité du #gratitude sur Instagram. Les chanteuses ont une très belle complicité ensemble, riant ensemble des gaffes de l’une de l’autre, notamment lorsque Stéphanie se trompe de frette sur sa guitare pour commencer une chanson, Mélanie lance «Des chanteuses professionnelles!» ce à quoi Stéphanie répond  «Semi-professionnelles!».

Cet album-là est très émotif pour les deux artistes pour ce qu’elles ont vécu avant. Il apparaît après une pause dans laquelle Mélanie a vécu la maternité et Stéphanie a vécu des choses séparées et/ou solo (notamment son album solo ou encore l’écriture d’un livre pour enfants, Anatole qui ne séchait jamais). Elles se sont beaucoup questionné sur la pertinence de ce qu’elles font, comme «tout va mal»; elles ont eu l’impression qu’elles ne peuvent rien faire, et donc «aussi bien boire de l’Orpailleur, manger des affaires et fumer des clopes». Mais plutôt que de faire ça, elles ont décidé de créer cet album, qui mélangent les chansons parfois plus sombres à celles plus lumineuses.

Les Sœurs Boulay, comme à leur habitude, ont visé juste avec ce nouvel album. Permettez-vous une pause douceur et allez le découvrir!

Crédit photo: ©Auréa Gamboa/MatTv.ca

Vous pourriez aussi aimer...